Ligue des Champions - 1/8 retour | Les notes de Juventus - FC Porto (3-2)

Homme du match : Sergio Oliveira (8) : Techniquement, physiquement, défensivement, offensivement, le portugais a répondu présent dans tous les domaines. Il a joué juste et fait les bons choix dans des moments importants, ce qui lui a permis d'inscrire un doublé et d'envoyer son équipe en quart de finale de la Ligue des Champions. Un grand match. Il est remplacé par Ndiaye en fin de partie, un choix tactique de Sergio Conceicao.

 

Juventus (4-4-2)

Szczesny (5,5) : malgré un match satisfaisant dans sa globalité, avec de gros arrêts en début de match, le gardien polonais fait une erreur de main capitale qui permet au FC Porto d'assurer sa qualification.

Cuadrado (7) : il effectue une belle prestation ce soir. Présent défensivement et souvent dans les bons coups en phase offensive grâce à des centres millimétrés, le colombien s'est montré comme un des principaux dangers pour la défense portugaise.

Demiral (6) : dans l'ensemble, le jeune défenseur turque a effectué une assez bonne prestation malgré sa faute commise en début de match, causant l'ouverture du score portugaise. Néanmoins, il a perdu peu de duels.

Bonucci (6) : à l'image de son coéquipier en charnière centrale, l'international italien a été à la hauteur de ce qu'on attends de lui : solide dans les duels, présent dans le domaine aérien  et très peu d'erreurs de relance. De Ligt le remplace à la 75'.

Sandro (5) : très peu sollicité défensivement, il s'est également montré très discret sur le front de l'attaque, le jeu passant presque exclusivement par Cuadrado, sur le côté droit.

Ramsey (4,5) : le match d'Aaron Ramsey est le reflet parfait du niveau global montré par la Juventus ce soir. Il a été très difficile de le trouver au coeur du jeu et n'a pas su tirer son épingle du jeu sur son côté. Le Gallois était éteint tout le long de sa rencontre. Il est remplacé par McKennie à l'heure de jeu.

Arthur (5) : l'ex joueur barcelonais a joué simple et n'a pas pris énormément de risques. Il n'a pas su faire parler sa qualité technique sur ce match et a clairement manqué de verticalité dans ses transmissions. Il doit faire plus en tant que milieu de terrain. C'est Kulusevski qui entre en jeu à sa place durant les prolongations.

Rabiot (6,5) : bien physiquement, le français a répété les courses et s'est démarqué au milieu de terrain dans les phases offensives comme dans les phases défensives. Il a tenté sa chance de loin à plusieurs reprises et a même inscrit le dernier but de ce 1/8 retour en toute fin de match.

Chiesa (7,5) : il est l'homme fort de son équipe sur ce match. Auteur d'un doublé, sa performance est loin d'être négligeable au vu de la prestation de certains autres joueurs de son équipe. Il a été le danger numéro un pour les hommes de Conceicao en alliant vitesse, percussion et lucidité devant le but. Il est tout de même remplacé par Bernardeschi en cours de match.

Morata (5) : l'espagnol fut très décevant ce soir. Il a manqué beaucoup d'occasions et n'a pas réussi à se sortir du marquage portugais. Il a eu quelques occasions, surtout en première période, mais ne les a pas concrétisé. Il s'est peu à peu éteint au fil du match, le rendant transparent.

Ronaldo (5,5) : Quintuple Ballon d'Or, on en attendait beaucoup plus ce soir de la part de l'international portugais. Beaucoup d'occasions manquées, quelques hésitations dans ces choix, Cristiano Ronlado s'est même montré un petit peu nerveux durant la rencontre. Cependant, il délivre une jolie passe décisive grâce à une remise dos au but.

 

FC Porto (4-4-2)

Marchesin (5,5) : le gardien argentin a réalisé un très bon début de match en sortant une super parade à bout portant. Il a globalement fait son travail correctement mais concède 3 buts en une rencontre, c'est trop pour prétendre à un très bon match.

Sanusi (7) : son match se caractérise par de grosses différences faites sur son côté gauche en mettant les défenseurs dans le vent à plusieurs reprises et en décochant de bons centres, qui auraient pu être mieux exploités par ses attaquants. Il réalise un très bon match, surtout dans le secteur offensif. Luis Diaz le remplace à la 70'.

Pepe (7) : leader de son équipe, le vétéran portugais nous a démontré une nouvelle fois qu'il était capable de transcender une équipe entière. Au-delà de son aura, il a su se mettre à la hauteur de l'événement et a été impartial en défense centrale.

Mbemba (6) : aux côtés de Pepe, Mbemba s'est un peu moins montré et n'a pas fait preuve d'une très grande sérénité lorsque les ballons arrivaient dans son dos. Il effectue quand même un bon match, à l'image de son capitaine.

Manafa (5) : un match en demi-teinte pour le latéral droit du FC Porto. Bien qu'il ait fait une première période correcte, il a ensuite subi les vagues de Chiesa, très entreprenant en deuxième partie.

Otavio (6) : s'il fallait résumer le match de Otavio en deux mots, alors simple et efficace seraient les adjectifs les plus appropriés. Les ballons sont ressortis proprement et il n'a pas eu besoin de faire des prouesses défensivement. Il cède sa place à Malang Sarr.

Uribe (6) : plus timide et discret dans le milieu de terrain, Uribe a fait preuve d'une énorme condition physique à 10 contre 11 et a largement contribué à la qualification de son équipe.

Sergio Oliveira (8) : Homme du Match : voir ci-dessus.

Corona (5,5) : très discret offensivement, il n'a pas créé beaucoup de danger dans la défense de la vieille dame. En revanche, il a très bien épaulé Manafa en phase défensive sur son côté droit. Il cède sa place en cours de match à Leite.

Taremi (4) : provoquant le pénalty en début de match et se procurant de nombreuses occasions, sa performance était pourtant bien partie. Il s'est effacé au fil du temps et s'est retrouvé expulsé pour sa mauvaise humeur.

Marega (5) : en manque de ballons, nous n'avons pas vu un grand Marega ce soir, souvent en manque d'inspiration. Il a tout de même démontré qu'il restait très bon en pivot que son jeu aérien était à exploiter sur les coups de pieds arrêtés.