Ligue des Champions - 1/8 retour | Les notes de Chelsea - Atlético (2-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : K. Havertz (7.5): sa qualité technique a fait merveille lors de chacune de ses prises de balle, et bien qu'il n'ait pas été très dangereux pour Oblak, son apport au sein de la ligne offensive s'est fait sentir. Remplacé en toute fin de match par Emerson (93') qui marque sur son premier ballon.

 

Chelsea FC (3-4-3)

E. Mendy (6): pas énormément de travail à faire pour l'ancien joueur du Stade Rennais, si ce n'est en fin de match ou il a sorti quelques arrêts de classe.

C. Azpilicueta (6): aligné comme à son habitude au sein de la défense à 3 de Chelsea, l'expérimenté défenseur espagnol s'est montré assurant.

K. Zouma (6.5): dur sur l'homme, et Luis Suarez en a fait les frais, il a déconcerté ses adversaires direct par son physique imposant.

A. Rüdiger (6): lui non plus ne s'est pas fait prier pour mettre des taquets à ses adversaires directs, il aurait même pu provoquer un penalty pour une poussette sur Luis Suarez.

R. James (5.5): moins offensif que son pendant côté gauche Marcos Alonso, il a plutôt bien veillé sur son adversaire direct, le Belge Yannick Ferreira-Carrasco.

N. Kanté (7.5): l'international français était partout au milieu de terrain, coupant un nombre incalculable de trajectoires de balle, et éliminant ses adversaires directs grâce à l'explosivité qui le caractérise.

M. Kovacic (6.5): très bon lui aussi dans l'organisation du jeu, il forme une paire très complémentaire avec Kanté.

M. Alonso (6): il a bien pris son couloir tout en veillant sur les montées de Marcos Llorente, mais n'a pas forcément réussi à apporter le danger par des centres. Remplacé par Chilwell (93').

H. Ziyech (7): auteur du seul but de la partie, l'ancien joueur de l'Ajax reprend du galon au sein du onze londonien, après quelques mois de disette. Remplacé par Pulisic (76').

K. Havertz (7.5): Voir ci-dessus.

T. Werner (7): souvent lancé dans la profondeur, il a fait énormément de mal à la défense madrilène, et est à l'origine du but de Ziyech. Cède sa place à Hudson-Odoi (82').

 

Atlético de Madrid (4-4-2)

J. Oblak (6.5): il manque de peu de sortir le but de Ziyech, profitant de la frappe peu académique du Marocain, mais il se rattrape en sortant de nombre ballons très dangereux. Est de nouveau battu en toute fin de match sur une frappe d'Emerson.

K. Trippier (4): l'anglais a été très peu en vue sur son couloir droit, et aura davantage fait acte de présence par ses coups de pied arrêtés. Cède sa place à Lemar (68').

S. Savic (5.5): impassable dans les airs, il a coupé quasiment tous les centres londoniens. Il aurait pu être le meilleur joueur de son équipe ce soir s'il n'avait pas été exclu en fin de match pour un coup de coude sur Rüdiger.

J. Giménez (5): chargé de sortir sur le porteur de balle, il s'est fait éliminé à plusieurs reprises par les contrôles orientés de Kai Havertz.

R. Lodi (3.5): aligné titulaire ce soir par Diego Simeone sur le côté gauche de la défense à 4, Lodi a vite écopé d'un carton jaune qui a motivé son remplacement en seconde période par Hermoso (46').

M. Llorente (5): beaucoup d'activité dans le replacement ainsi que dans le pressing, mais on aura très peu vu sa qualité balle au pied ce soir.

Koke (5.5): la rampe de lancement de l'Atletico a bien joué son rôle sans pour autant avoir beaucoup de solutions devant lui.

Saúl (4): aligné aux côtés de Koke pour effectuer les tâches de l'ombre, il aura été discret dans le jeu.

Y. Carrasco (4.5): le Belge a débuté au poste de milieu gauche avant de redescendre dans un rôle de latéral qu'il a occupé ces dernières semaines. Il n'aura pas franchement été décisif dans les deux cas. Remplacé par Dembelé (55').

J. Felix (4): préféré à Correa en soutien de Luis Suarez, il a raté quasiment tout ce qu'il a entrepris si ce n'est un bel enchaînement en fin de match. Pas de quoi rendre la confiance que lui a portée son entraîneur.

L. Suárez (5.5): bien trop isolé sur le front de l'attaque madrilène, il a tenté de se créer des occasions tout seul mais a manqué de réussite dans ses prise de balle.