* Ligue des Champions (C1) *

Ligue des Champions – 1/8 aller | Les notes d’OL – Juventus (1-0)

Homme du match : Houssem Aouar (7,5) : Il débuté la rencontre en ne sachant pas trop où se positionner tout en ratant quelques transmissions. Avant de monter progressivement en puissance jusqu’à sa chevauchée sur la gauche le long de la ligne de touche, pour offrir le but décisif à Tousart (31’). Il a ensuite permis aux lyonnais de respirer à l’aide de sa conduite de balle ou ses orientations. Le meneur formé au club a été très important pour cette victoire méritée face à un géant d’Europe.

OLYMPIQUE LYONNAIS (3-5-2)

A. Lopes (5,5) : Très peu mis à contribution, le portier gone a alterné judicieusement relances courtes et longues. Il a été lobé deux fois lors du 1er acte, sans conséquences. Son dégagement des poings à la 90+5 a fait beaucoup de bien.

J. Denayer (6,5) : Le défenseur international belge a affiché son assurance habituelle et bien rempli son rôle de seconde lame lorsque cela venait vers lui.

Marcelo (7) : L’élément le plus axial dans cette nouvelle défense à trois a encore bien écopé quand le danger guettait. Ses dégagements de toutes les parties du corps ont favorisé l’imperméabilité rhodanienne.

F. Marçal (6) : Imprécis dans le jeu long, l’ancien guingampais s’est appliqué sur la partie défensive de sa fonction.

L. Dubois (6,5) : Il a suivi Cristiano de partout et tenté de longues transmissions quand il se trouvait avec le ballon. Perclus de crampes, il est suppléé par K. Tete (78’).

L. Tousart (7) : À l’initiative d’un pressing très haut, son positionnement était vingt mètres en amont d’à l’accoutumée. En outre très combatif, le milieu français marque le but de la victoire en reprenant seul près du but le bon ballon d’Aouar.

B. Guimaraes (6,5) : Régulièrement dans le sens du jeu, la dernière recrue lyonnaise, a évolué avec justesse. Ses orientations ont été pertinentes. Auteur par ailleurs d’une frappe peu avant la pause qui n’était ni assez puissante ni bien placée.

M. Cornet (7) : Le joueur né à Bregbo (Côte-d’Ivoire) a multiplié les aller-retours sur son côté et n’a pas laissé Cuadrado s’exprimer. J. Andersen (81’) a terminé la rencontre.

H. Aouar (7,5) : voir ci-dessus.

K. Toko Ekambi (6) : L’attaquant formé au Paris F.C n’a pas ménagé ses efforts en se proposant sur tout le front de l’attaque. Il a touché la barre de la tête sur corner (21’). Épuisé, il sort à la 66’ au profit de M. Terrier.

M. Dembélé (5) : Intéressant de par sa protection de balle, le buteur lyonnais a été sevré de ballons mais a gêné à propos les relances turinoises. Il a eu du mal à finir le match tellement il avait donné mais il n’a pas lâché, comme tous ses partenaires.

 

JUVENTUS FOOTBALL CLUB (4-3-3)

W. Sczezsny (4) : L’ancien romain a été pris à contrepied sur le but concédé et n’a pas dégagé d’assurance avec ses pieds.

Danilo (2) : Il a multiplié les fautes et s’est fait éliminé trop facilement. Le latéral bianconero a rarement le niveau C1.

M. De Ligt (4,5) : Après s’être blessé au cuir chevelu (Danilo lui a marché dessus), il a semblé hésitant, notamment dans le domaine aérien. Ses passes n’ont pas non plus cassé les lignes.

L. Bonucci (5) : Le défenseur italien a initié la révolte en surpassant sa fonction, mais cela n’a pas suffi.

A. Sandro (5,5) : Vigilant derrière, il s’est permis quelques incursions dont il a le secret. Mais l’ancien joueur de Porto a manqué de solutions.

M. Pjanić (4) : Gêné par le pressing haut des lyonnais, il a eu tendance à faire trop de touches de balles. Il a logiquement cédé sa place rapidement (61’) à A. Ramsey.

R. Bentancur (4,5) : Plus prompt dans les duels dans un premier temps, le milieu né à Nueva Helvecia (Uruguay) n’a pas assez influé sur le jeu offensif. Il nous a habitués à de bien meilleures prestations.

A. Rabiot (3,5) : Imprécis sur une contre-attaque qui aurait pu faire mal (6’), le relayeur piémontais s’est exprimé de manière trop dilettante, voire désintéressée. Sarri l’a sorti bien tard (78’), pour l’entrée de F. Bernardeschi.

J. Cuadrado (3) : Il a été littéralement muselé par Cornet. L’ailier colombien a tout raté, jusqu’aux mouvements les plus simples. Logiquement remplacé par G. Higuaín (70’), qui rate l’immanquable à 6m du but (85’).

C. Ronaldo (4) : Un centre-tir du gauche qui frôle le poteau droit pour commencer (4’), un enroulé du droit à l’entrée de la surface qui fuit le cadre par la suite, le génie portugais a aussi provoqué pas mal de fautes. Après avoir beaucoup donné, le bilan qu’on peut faire est qu’il n’a pas réussi à changer la donne.

P. Dybala (4,5) : Longtemps invisible, l’attaquant formé à Instituto (Argentine) a cherché d’abord à combiner avec CR7, avant d’être le seul à tenter concrètement sa chance (3 fois). Sans réussite.

YSW.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer