Ligue des Champions - 1/8 aller | Les notes de Leipzig - Liverpool (0-2)

Homme du match : Jones (7) : La pépite du centre de formation a été impressionnante au pressing ! Très présent dans le jeu de son équipe, il a aussi eu la vision pour mettre en difficulté Mukiele et lancer Mané pour le but du break. Son manque d'expérience est inexistant.

Leipzig (5-3-2)

Gulacsi (4,5) : Dans cette opposition spéciale pour lui, passé par Liverpool, il a été très bon pour remporter son duel avec Salah (15'). Malheureusement, ses coéquipiers l'ont laissé à son sort en perdant des ballons dans leur propre moitié de terrain.

Adams (4) : Nettement moins en vue que son pendant côté gauche, il a en plus de cela été très moyen, pour ne pas dire mauvais.

Mukiele (3) : En perdant un duel aérien avec Mané dans sa surface il ne respirait déjà pas la sérénité, il a été puni en ratant totalement son intervention sur le second but. Remplacé par Orban (64').

Upamecano (4,5) : Il a fait ce qu'il a pu pour tenir la baraque, mais il n'était pas assez bien entourée ce soir.

Klostermann (4) : Assez fragile au départ, il a en plus dû subir la mauvaise passe de son capitaine et n'a plus jamais revu Salah.

Angelino (6) : Il était le joueur le plus dangereux de sa formation. Il s'est énormément projeté et s'est même retrouvé à la conclusion de certains mouvements comme à la 61'. Sa connexion avec Olmo a failli faire mouche avec un centre parfait (5').

Haidara (4,5) : Il s'est montré plutôt juste sur ses ballons touchés, mais son rendement a néanmoins été insuffisant et il a cédé sa place à Poulsen (64').

Kampl (4,5) : Assez correct avec le ballon, il était clairement plus maladroit pour le disputer. Remplacé par Hwang (73'), qui a raté le but de l'espoir (90+3').

Sabitzer (3,5) : Plutôt bien entré dans sa rencontre, il a trouvé les gants d'Alisson (17'). Cependant, il a surtout été le premier a sabordé sa formation en ratant complètement sa transmission sur l'ouverture du score. Un net coup d'arrêt pour Leipzig.

Olmo (5) : Il est passé tout proche de placer son équipe sur les bons rails en trouvant le poteau d'Alisson (5'). Décidément dangereux en début de période, il a adressait une excellente passe à Nkunku qui aurait pu lui aussi ouvrir le score (47'). C'était plus difficile dans le jeu, même s'il faut rappeler qu'il ne jouait pas vraiment à son poste préférentiel.

Nkunku (5) : Bilan mi-figue mi-raisin pour le Français. Il a eu son occasion franche (47') et a touché pas mal de ballons malgré sa position d'attaquant, mais a-t-il été assez dangereux dans la zone de vérité ?

 

Liverpool (4-3-3)

Alisson (6) : Quoi de mieux que la Ligue des Champions pour se remettre la tête à l'endroit ? Serein sur la frappe de Sabitzer (17'), il a été particulièrement décisif devant Nkunku au retour des vestiaires (47').

Alexander-Arnold (6) : Un festival de bons ballons en profondeur pour lui, particulièrement à la 15' et cette occasion franche pour Salah. Gérer le surnombre proposé par Angelino n'était pas facile, mais il s'en est bien sorti.

Kabak (6,5) : Il regrettait sans doute ses débuts et son match contre Leicester et il en a profité pour se racheter. Dominateur dans les duels.

Henderson (6) : Doté d'un bon sens de la couverture, il n'a été devancé qu'une seule fois par Nkunku dans cette rencontre. Toujours aussi bon à la relance.

Robertson (5,5) : Peut-être un ton en dessous sur sa disponibilité, il s'est quand même signalé dans deux registres très différents. Une première fois avec une tentative très lointaine qui passe légèrement au-dessus (32'), une seconde fois pour contrer Olmo (63').

Wijnaldum (5,5) : Il a été le plus discret du côté des reds. Son travail de l'ombre n'est cependant pas à négliger.

Jones (7) : Voir ci-dessus.

Thiago (6,5) : Après plusieurs rencontres décevantes, il vient probablement de livrer sa meilleure performance cette saison. Il a nettement gagné en volume de jeu, notamment en ne se contentant pas de passes latérales. Il a bien existé dans les duels. Remplacé par Oxlade-Chamberain (72').

Salah (7) : Tout proche de tromper Gulacsi sur son ballon piqué (15'), il n'a pas toujours su profiter des longues ouvertures d'Alexander-Arnold, mais il a fait preuve de sang-froid pour débloquer le score (53'). Remplacé par N.Williams (90').

Mané (7) : Très tenace, il a donné du fil à retordre à ses adversaires du jour. Ils étaient prévenus de la nécessite de surveiller le Sénégalais comme le lait sur le feu, surtout quand celui-ci s'est envolé plus haut que Mukiele (24'), sans pour autant cadrer sa tête. La mise en garde n'a pas suffi et l'attaquant a faussé compagnie à sa principale victime du jour, bien maladroite sur le coup. La conclusion n'était qu'une formalité (58').

Firmino (5,5) : Dans son registre habituel, il rend une copie correcte. Pas forcément de coup d'éclat, mais il était bien présent. Il a cédé sa place à Shaqiri (72').

 

Bastien Bruyland

Voir aussi :