* Ligue des Champions (C1) *

Ligue des Champions - 1/8 aller | Les notes de Atalanta - Valence (4-1)

Homme du match: Hateboer (8): Évidemment cette performance exceptionnelle de l'Atalanta est avant tout un match collectif, mais ce soir le hollandais a brillé au dessus de tous. Positionné dans un rôle de piston droit dans le système en 3-4-1-2 de Gasperini, il monte très souvent dans son couloir pour apporter des solutions. Il marque le premier but italien dès la 20ème minute de jeu. Il réitère en marquant une deuxième fois sur un contre éclair pour permettre, à ce moment, à l'Atalanta de mener par 4 buts d'écarts! Un match historique dans l'histoire du club qui pourra rêver d'un quart de finale de Ligue des Champions.

ATALANTA (3-4-1-2)

Gollini (6,5): Au début du match on l'avait peu vu. Après le but espagnol, il réalise quelques parades exceptionnelles qui permettent à son équipe de créer la sensation. A 4-2, le retour aurait été beaucoup plus compliqué.

Toloi (6): Un match plutôt correct pour le défenseur central brésilien. Sans trop briller, il a réussi un bon match pour ne pas plier face aux attaquants espagnols.


Palomino (5): L'ancien messin a eu énormément de mal à défendre les offensives espagnoles lorsque celle ci ont étés dangereuses. Sur le but espagnol, il fait clairement une erreur et peut être "coupable" de ce but.

Caldara (6): Prêté par l'AC Milan, le jeune défenseur a été plutôt correct. Sans trop étincelé, il a contenu les offensives adverses pour rendre un match plutôt intéressant de sa part. Il cède ensuite sa place pour l'attaquant colombien Duvan Zapata.

De Roon (6): Dans le milieu à 2 de l'Atalanta, le milieu de terrain néerlandais a réalisé un bon match pour ratisser beaucoup de ballons ainsi que les redistribuer, et ce toujours vers l'avant. Un match très propre pour lui.


Freuler (6,5): Il a alterné le bon et le moins bon. Le bon évidemment avec ce but splendide pour le troisième but italien. Et le moins bon pour ses pertes de balles et ses passes pas toujours très biens données.

Gosens (6,5): Même si il n'est pas décisif ce soir, on sens clairement l'importance de ce joueur dans le dispositif de Gasperini. Positionné piston gauche, il est autant essentiel défensivement, où il remporte la plupart de ses duels, qu'offensivement.

Pasalic (7): Avec ses deux passes décisives (sur le deuxième et le quatrième but), le milieu de terrain croate fait lui aussi parti des hommes forts de cette immense victoire de l'Atalanta. L'ancien monégasque est ensuite remplacé par un autre ancien de Ligue 1: Adrien Tameze.

Ilicic (7,5): L'homme très fort de cette équipe italienne qui impressionne chaque semaine! Dès le début du match, l'attaquant slovène s'est tout de suite mis en situation par ses courses et ses appels de balles. Il vient marquer le but du 2-0 juste avant la mi-temps d'une sublime frappe.


Gomez (7): Il est celui qui oriente et dirige le jeu des italiens. Ce soir il délivre une passe décisive sur le premier but, mais au delà de cela il est ultra important dans l'orientation du jeu et la créativité de son équipe. Il est ensuite remplacé par l'ukrainien Ruslan Malinovskyi.

VALENCIA (4-4-2)

Domenech (4,5): Il n'a jamais vraiment été dans son match et a été dépassé à chaque fois que les adversaires sont arrivés dans sa zone. Résultat: il prends 4 buts!

Gaya (5): Match plutôt correct offensivement où il a été efficace et a beaucoup amener de danger. Cependant, défensivement c'est plus compliqué. Pour preuve, le doublé d'Hateboer son concurrent dans son couloir.

Mangala (5): L'international français a eu énormément de difficultés à contenir tous les attaquants italiens. Totalement dépassé, on ne l'a jamais vraiment vu au niveau ce soir.


Diakhaby (6): Plus inspiré que Mangala, l'autre français de la charnière centrale de Valence a été plus en vue. Même si son match est loin d'être parfait, il a tout fait pour tenir la baraque.

Wass (5): Pour l'international danois aussi, le match était un cauchemar. Il a été dépassé dans tous les compartiments du jeu. Coupable de quelques pertes de balles également, on peut le dire il a été totalement dépassé ce soir.

Torres (7): Collectivement, on peut s'accorder pour dire que c'est un naufrage pour les espagnols. Mais dans ce naufrage, Ferran Torres a été plutôt bien en vue et a su profiter des espaces laissés par la défense italienne et créer des situations de but.

Parejo (6,5): Match assez compliqué pour le capitaine de Valence ce soir. On ne l'a pas vraiment vu prendre les espaces et créer les décalages pour ses coéquipiers.


Kondogbia (7): Si son équipe a été totalement larguée tout au long de cette partie, l'ancien monégasque a montré de très belles choses et a su créer des espaces et prendre la profondeur, et ce surtout en fin de match lorsque son équipe avait plus le ballon.

Soler (6): Match plutôt correct voir même trop banal pour l'espagnol. On l'a que très peu vu et son apport au jeu offensif reste limité. Un match correct mais sans grande étincelles!

Gomez (5): Si il n'a pas marqué ce soir, l'attaquant uruguayen n'a pas rendu une copie étincelante. Il aurait pu marquer mais malheureusement, il n'était pas dans un bon soir. Il fait quelques erreurs dans certains choix malgré des qualités qui reste évidente. Un match moyen! Il est ensuite remplacé par Kevin Gameiro.

Guedes (5): Si l'ancien parisien est d'habitude un joueur important de l'effectif de Valence, ce soir on l'a peu vu. Ses coéquipiers ont eu du mal a le trouver dans les espaces. Cependant, lorsque Valence avait le ballon, il reste un point d'appui évident. Il aurait pu marquer avec ses quelques situations dans le camp adverse.  Il est ensuite remplacé par celui qui va marqué dès son entrée en jeu: le russe Denis Cheryshev pour redonner de l'espoir aux espagnols grâce au fameux but à l'extérieur.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer