* Ligue des Champions (C1) *

Ligue des Champions- 1/4 de Finale | Les notes de Barcelone - Bayern (2-8)



Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

L'Homme du match : Thomas Muller (8.5) : Un match de métronome, toujours au bon endroit au bon moment, il a marqué deux buts, a contribué à la facilité de développement du jeu offensif des Bavarois et a dès le début distillé cette envie et ce sérieux dans le jeu. Décalages, frappes, déplacement sans ballon pour créer des espaces, tout était parfait !

Barcelone (4-3-1-2)

Ter Stegen (4.5) : Pauvre gardien du Barça ce soir, placé derrière une défense de niveau District, il a essuyé les balles de tous côtés, et s'il a été solide pendant une bonne trentaine de minutes ou les buts étaient imparables mais où il en a sauvé d'autres, il a ensuite lui-même commis des relances suicidaires en seconde mi-temps, mettant sa pierre à l'édifice de ce naufrage collectif historique.

Alba (2) : Ridiculisé d'un bout à l'autre du match, il n'a vu je pense que le dos des maillots de Gnabry et Goretzka qui l'ont promené sans ménagement. Jamais utile non plus à la relance, il a été au niveau des siens, à savoir le Néant

Lenglet (3.5) : Un peu moins mauvais que les autres en première période, ou il a aussi été plusieurs fois dangereux de la tête devant, il a lui aussi ensuite sombré, accumulant les tours de reins devant l'armada bavaroise.

Pique (1.5) : Consternant, il n'a pas été capable de donner une once de sécurité aux siens, se faisant humilier minute après minute par Muller, Lewandowski ou Kimmich qui lui ont fait tout ce qu'ils voulaient.

Semedo (2.5) : Humilié par Davies sur l'un des multiples buts bavarois ou ce dernier l'a fait tourner en bourrique avant de le passer avec une facilité désopilante, il n'a jamais été dans le rythme imposé par les Allemands.

De Jong (3) : Il a brillé par son absence, incapable de casser la moindre ligne lorsque le ballon lui parvenait, car il n'est pas allé en récupérer beaucoup.

Busquets (2) : Il était presque pathétique à regarder s'enfoncer dans ce match ou il n'a jamais su ou se positionner pour servir à quelque chose. Du coup, il n'a absolument servi à rien.

Roberto (3) : Un peu plus d'abnégation que les autres, mais aussi plus de déchets, il a perdu des ballons précieux dont un amenant un but. Mais ils n'étaient plus à un près.

Vidal (3.5) : Aussi peu inspiré que son coiffeur, il s'est plus montré par ses coups de gueules à l'arbitre que par une quelconque utilité dans le jeu, même s'il faut avouer que cela aura tout de même été un des moins mauvais, réussissant quelques fois à effacer un ou deux défenseurs adverses par une ou deux passes correctes.

Suarez (4) : Le moins dramatique ce soir, il a mis son but d'un joli geste, mais a aussi été peu inspiré en début de rencontre.

Messi (2.5) : Fantômatique, il a passé le match la tête dans son maillot à se demander ce qu'il faisait là. Il a bien tenté quelques accélérations, mais lui même n'y croyait pas.

Bayern (4-2-3-1)

Neuer (5) : Peu sollicité, il semble un peu court sur le premier but mais ne peut qu'être surpris puisqu'il vient d'un partenaire

Davies (8) : L'étoile montante de cette équipe a encore brillé de mille feux ce soir, enrhumant tout ce qui passait sur son chemin, totalement maître de son couloir et inspiré dès qu'il lâchait le ballon. Une pépite !

Alaba (4.5) : Buteur malheureux contre son camp, il se fait aussi promener par Suarez sur le deuxième but. Certes il a lui aussi été excellent dans la relance et dans l'entrejeu à 30-40m de son but, mais défensivement la copie rendue est limite.

Boateng (5.5) : Toujours sérieux et autoritaire physiquement, il a par contre encore un peu de déchet dans ses choix, et dans certains gestes qui effraient un peu défensivement.

Kimmich (7.5) : Si l'on peut regretter qu'il aille prendre un carton inutile à la 90ème, il a pour le reste été à l"image de sa saison, totalement brillant. On a l'impression qu'il se dédouble sur le terrain, il est défensivement solide, excellent dans le jeu en triangle sur la remontée du ballon très souvent avec Thiago, précis sur les dernières passes en phase offensive et précieux devant le but adverse aussi. Un grand !

Alcantara (7) : Plaque tournante indiscutable de cette formation bavaroise, la plupart des actions passent à un moment par l'un de ses décalages ou une de ses remises. Il est aussi précieux pour transpercer une ligne d'une passe inspirée à plusieurs reprises, et se défait très facilement de l'adversaire au duel. Seul bémol, quand il est en position dangereuse face au but adverse, il reste maladroit.

Goretzka (7.5) : Quelle présence physique, un poison complet pour les défenseurs ibériques qui l'ont vu en feu follet toute la rencontre ! Omniprésent, il a clairement contribué à étouffer l'adversaire et a délivré beaucoup de ballons à l'origine directe ou indirecte d'un but.

Perisic (7) : Rapide buteur pour lancer les hostilités d'une lucidité sans faille, il a couru sans économie, a transmis sans tergiverser des ballons courts mais parfois suffisants pour éliminer un adversaire, et a brillé par la cohésion qu'il apporte au secteur offensif.

Muller (8.5) : Voir ci-dessus

Gnabry (7.5) : Buteur, passeur, il est parfois insuffisamment mis en avant alors qu'il accomplit un travail phénoménal dans les attaques placées des siens. Capable d'être à l'origine et à la conclusion d'une action par des déplacements toujours visionnaires, il a été un régal à voir jouer ce soir, même s'il fonctionne encore un peu par à coups avec des phases fortes et des temps plus discrets. Remplacé à la 75ème par Coutinho, qui a tenu à remercier ses propriétaires en leur en plantant deux et une passé décisive en un quart d'heure !

Lewandowski (7) : Il a tardé à mettre son but, mais il a fini par le mettre dans cet emmental géant. Malgré ce temps passé en disette sur ce match, il a contribué à une circulation d'une incroyable fluidité face au but adverse, avec nombre de décalages ou relais très inspirés !

Fermer
Fermer