Ligue des Champions – 1/2 retour | Les notes de Roma – Liverpool (4-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : El Shaarawy (7) : L’italien a trouvé le poteau de Karius sur une frappe contrée (35′) et a été impliqué sur les deux premiers buts de la Roma. Une performance satisfaisante, mais il a baissé de ton au fil du match et Antonucci est sorti du banc pour le suppléer (75′).

AS Roma (4-3-3)

Alisson (5) : Vainqueur face à Salah (14′) ou encore Firmino (69′), le portier du Brésil a quand même dû s’incliner à 2 reprises et n’est pas parvenu à garder sa cage inviolée et un atout qui aurait permis à la Roma de se qualifier.

Florenzi (6) : Comme à l’accoutumée, le local a tenté de joueur le rôle de moteur sur son côté droit. C’était sans compter un client en la personne de Robertson.

Manolas (5) : Parfois très autoritaire dans ses interventions, le grec a tout de même contribué à la mauvaise entame de match de la louve en laissant partir Mané dans son dos et ainsi permettre à Liverpool de débuter ce retour sous les meilleurs auspices.

Fazio (6,5) : Contrairement au match aller, l’argentin a rendu une copie correcte.

Kolarov (6,5) : Très actif, le serbe a brillé défensivement. On aurait aimé le voir prendre plus ses aises devant, face à un Alexander-Arnold parfois en grandes difficultés.

De Rossi (6,5) : Comme au match aller, le capitaine des giallorossis n’a pas joué 90 minutes et a été remplacé par Gonalons (69′). Pourtant, celui qui a promis fidélité à la Roma faisait preuve d’une grande justesse dans son jeu…

Pellegrini (5) : Assez discret, le remplaçant de Strootman a payé le prix d’un changement offensif de Di Francesco qui l’a remplacé par Ünder (53′). Le turc n’a pas tardé à se montrer, mais s’est heurté à Karius (60′).

Nainggolan (6,5) : À lui seul, le belge est impliqué sur 3 buts. Il a démarré sa rencontre à contre-sens en perdant fatalement le ballon pour permettre à Liverpool de marquer une première fois. Il s’est repris en fin de match, tout d’abord en inscrivant un bien joli but d’une belle frappe sur le poteau de Karius (86′), puis en ajustant une nouvelle fois ce dernier sur penalty (90+4′).

Schick (5) : Auteur d’une belle entrée en jeu à l’aller, c’est en toute logique que le tchèque se voyait aligné d’entrée pour le retour. Malheureusement pour les romains, l’effet n’a pas été celui escompté et il a peiné à se mettre en position de frappe.

El Shaarawy (7) : Voir ci-dessus.

Dzeko (6) : Parvenant à marquer de près (52′), le bosnien a énormément pesé sur la défense de Liverpool. Outre un manque de précision, il regrettera sans aucun doute son intervention complétement ratée dans sa surface qui offre un but à Wijnaldum.

Liverpool (4-3-3)

Karius (3,5) : Auteur d’un arrêt aussi atypique que splendide sur sa ligne (60′), l’allemand a néanmoins beaucoup souffert en voyant ses filets trembler à quatre reprises. Manquant peut-être un peu de réactivité sur le csc de Milner, il est aussi coupable de repousser le ballon sur Dzeko pour la seconde égalisation de ce match. Impuissant sur le doublé de Nainggolan.

Alexander-Arnold (3,5) : Impérial face à City en quart où il avait notamment muselé Sané, le jeune scouser (19 ans) poursuit son apprentissage du haut niveau et ce fut cette fois en souffrant. Ses lacunes ont surtout été exposées à partir du second but romain et elles se sont ensuite confirmées à plusieurs reprises, en particulier sur cette main jugée involontaire par l’arbitre (63′). Il est logique de l’avoir vu céder sa place au plus expérimenté Clyne en toute fin de match (90+2′).

Lovren (5,5) : Impressionnant dans son implication et sa débauche d’énergie dans les duels, le croate n’a pas été ridicule. On peut cependant lui reprocher son manque de lucidité, notamment sur son dégagement dans la tête de Milner qui fait but.

Van Dijk (6) : Lui aussi plutôt solide, il est apparu un peu plus propre que Lovren.

Robertson (7) : L’écossais a prouvé une nouvelle fois que son couloir gauche est pratiquement infranchissable pour ses adversaires. De plus, on se demande bien quelles émotions doivent ressentir les supporters des reds lorsque le latéral transforme ce même couloir en autoroute sur laquelle il déboule à toute vitesse !

Henderson (6,5) : Le capitaine des reds est le joueur de son équipe à avoir joué le plus de ballons. Livrant une prestation honorable dans les duels, il a fortement contribué à ne pas laisser les romains espérer un miracle.

Milner (5,5) : D’un point de vue personnel, la rencontre de l’expérimenté anglais a bien mal débuté avec un csc gag (15′). Pour autant, il n’est pas sorti de son match et a fait tout son possible pour résister aux assauts romains.

Wijnaldum (6) : Avec la blessure d’Oxlade-Chamberlain, la titularisation du néerlandais pouvait poser question, mais c’est de la meilleure façon que le natif de Rotterdam a répondu. Il a profité de l’intervention manquée de Dzeko dans sa surface pour ajuster Alisson de la tête (26′). Il reste cependant le joueur de Liverpool à avoir touché le moins de ballons.

Mané (7) : Dès la 9′, le sénégalais a fait voler en éclats l’invincibilité d’Alisson à l’Olimpico dans la compétition. Au-delà de cela, il a redoublé les courses et a été l’un des joueurs les plus méritants sur la pelouse ce soir. C’est probablement essoufflé qu’il a dû céder sa place à Klavan (83′).

Salah (5) : Star du match aller, le pharaon est finalement resté plutôt discret pour cette seconde manche. S’il a comme souvent collectionné les courses, il a trop souvent été pris au piège du hors-jeu.

Firmino (6) : Absent dans la surface romaine, le brésilien s’est surtout signalé en lançant ses coéquipiers Salah et Mané, avec passe décisive pour le second. Solanke l’a remplacé (87′).

 

Bastien Bruyland

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.