Accueil * Ligue des Champions (C1) * Ligue des Champions – 1/2 retour | Les notes de Liverpool –...

Ligue des Champions – 1/2 retour | Les notes de Liverpool – Barça (4-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Alexander-Arnold (8,5) : Absent à l’aller, la pépite cent pour « sang » red a joué un très grand rôle dans la qualification du club chez lequel elle évolue depuis ses 5 ans. Incroyablement lucide malgré son jeune âge et le rythme très élevé qu’a suscité la rencontre, il a délivré deux passes décisives et révèle à toute l’Europe le spécialiste qu’il est dans cet exercice. Sa seconde offrande restera sans doute longtemps dans les têtes. Sur le plan défensif, il a mis le grillage devant Alba, écœurant probablement ce dernier.

Liverpool (4-3-3)

Alisson (8) : Tout simplement infranchissable. L’ultime rempart de la forteresse imprenable qu’était Anfield ce soir s’est toujours imposé (14′, 18′, 45+4′, 51′, 68’…)

Alexander-Arnold (8,5) : Voir ci-dessus.

Matip (7) : Ceux qui suivent Liverpool de près le savent, le camerounais constitue sans doute le point « faible » des reds si l’on cherche la petite bête. Et pourtant, il n’a pas failli ce soir et même loin de là, s’imposant à plusieurs reprises sur Messi. Son retour sur l’argentin en début de match (16′) est aussi beau qu’inattendu.

Van Dijk (6,5) : Tout proche de marquer (51′), le néerlandais a évolué dans un registre très différent de celui du match aller. Quelque peu critiqué pour avoir beaucoup reculé en Catalogne, il est beaucoup monté pour couper court aux possessions barcelonaises ce soir. Un bon jaillissement salvateur à son actif en fin de match (89′).

Robertson (6) : Régulier, l’écossais a amené plusieurs fois le danger dans la surface catalane, poussant même Ter Stegen a une belle parade (23′). « Malheureusement » pour les reds, un coup reçu de la part de Suarez l’a placé sur la touche au retour des vestiaires. « Malheureusement », car le nouvel entrant Wijnaldum (8) a propulsé le Barça dans les cordes. Une frappe sans contrôle (54′) et un coup de casque (56′) en lucarne ont fait recoller les reds.

Fabinho (7,5) : Après des débuts délicats sur les bords de la Mersey, l’ancien monégasque  a envoyé une réponse cinglante aux derniers sceptiques. Il a franchi un cap. Survolté en début de match, il a pris un coup de froid en écopant d’un jaune. Mais ça ne l’a pas stoppé pour autant et il a rayonné sur le milieu de terrain, jusqu’à obtenir la dernière possession de balle pour Liverpool.

Henderson (7,5) : Capitaine courage ! Quelle débauche d’énergie… il n’a pas arrêté une seconde ! Comme un symbole, il joue un rôle fondamental sur le premier but de la rencontre. De quoi guider les siens parfaitement.

Milner (7) : Il va falloir commencer à évoquer plus souvent ce joueur inoxydable. Déjà meilleur passeur de la compétition la saison dernière, il a encore livré une prestation de haute volée ce soir. Au milieu comme en latéral gauche lors du second acte, il n’a jamais déjoué. L’ancien international anglais est un rêve pour n’importe quel entraîneur.

Shaqiri (6) : Le suisse ne joue plus beaucoup et cela s’est vu, son manque de rythme lui a fait perdre beaucoup de ballons. Cependant, il n’a jamais lâché les bras et il est parfois redescendu très bas pour se remettre en confiance. Ce soir, persister voulait dire gagner et il a délivré un centre décisif pour le doublé de Wijnaldum. Remplacé par Sturridge (90′).

Mané (6) : Leader d’attaque ce soir, le sénégalais a fourni beaucoup d’efforts et a finalement laisser ses coéquipiers briller. Alors qu’il a joué pleinement son rôle, les catalans se sont peut-être davantage concentrés sur lui, à tort.

Origi (8) : Au terme du match aller, qui aurait cru que le belge allait à la fois amorcer et entériner la qualification des reds en finale ? Très bien placé sur ses deux réalisations, il s’est mué en renard pour martyriser le Barça (7′, 79′). Il s’est aussi battu comme un beau diable (rouge) pour conserver plusieurs ballons. Remplacé par Gomez (85′).

Barcelone (4-3-3)

Ter Stegen (3) : Il a fait ce qu’il a pu en réussissant trois arrêts (11′, 23′, 51′), mais avec de telles vagues rouges il a été abandonné par sa défense. Les plus sévères avec l’allemand penseront peut-être qu’il peut mieux faire sur les deux premiers buts.

Sergi Roberto (2,5) : En dehors d’un bon retour sur Mané (50′), il a comme à l’aller beaucoup subi et il a une nouvelle fois fallu l’entrée de Semedo pour l’épauler dans son labeur.

Piqué (3) : Il a fait quelques sauvetages, mais il a inexorablement coulé.  Le plus inquiétant est qu’en tant que leader défensif du Barça, comment peut-il autant laisser ses coéquipiers sur la lune sur le dernier but de la rencontre ?!

Lenglet (3) : Au contraire du match aller avec Salah, le français n’a pratiquement pas eu de duels à disputer. Un spectateur de choix pour observer la débâcle catalane et notamment l’envol de Wijnaldum.

Alba (2) : Brillant au match aller, le latéral gauche n’a pas connu les mêmes résultats. En plus d’être fautif sur le premier but et de ne servir à rien sur le corner du quatrième, il a eu toutes les peines à se débarrasser d’Alexander-Arnold devant.

Busquets (5) : Souvent dans l’ombre des joueurs plus offensifs, il n’était tout bonnement que l’ombre de lui-même ce soir, se contentant d’un jeu stéréotypé et particulièrement insipide.

Vidal (5,5) : Il serait facile de dire que le pari Vidal (pas forcément formaté pour jouer au Barça), est raté. À y regarder de plus près, le chilien est en effet le milieu à avoir le mieux résister au tsunami rouge. Remplacé par Arthur (75′).

Rakitic (4) : Le constat est peut-être tranchant, mais le croate n’a vraiment pas amené beaucoup de choses au Barça ce soir. Il aurait pourtant dû être celui qui aère le jeu de son équipe. Remplacé par Malcom (80′).

Coutinho (4) : Il n’est pas entré si mal que ça dans sa rencontre et il s’est même procuré une occasion (18′). Cependant, il a disparu des radars à mesure que les reds se rapprochaient de la qualification. Ailier gauche n’est clairement pas son poste préférentiel et ce n’est pas nouveau. Que Liverpool a progressé depuis son départ il y a moins d’un an et demi… Il a cédé sa place à Semedo (60′).

Messi (4,5) : Il s’en était très bien sorti à l’aller en inscrivant un doublé malgré plus d’une heure délicate. Ce soir il n’a pas connu les mêmes joies. Sans pour autant avoir été inexistant, il a tout de même peiné à se signaler. Lorsqu’il l’a fait, il a manqué de précision (14′, 19′, 45+3′, 68′) ou de réactivité (16′).

Suarez (3,5) : Une occasion pour l’uruguayen (51′) et c’est tout. On retiendra surtout ses plus mauvais coups et sa côte qui a bien baissé du côté de ses anciens supporters.

 

@BastienBruyland

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.