Ligue des Champions – 1/2 aller | Les notes de Barça – Liverpool (3-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Messi (7,5) : Longtemps, le génie argentin est resté loin de la zone de vérité et pourtant, même dans un match où le Barça a été en difficultés, il a sorti son épingle du jeu. Avec de la réussite tout d’abord, il a été tout heureux de voir revenir sur lui la reprise peu académique de Suarez qui avait trouvé la barre (75′). Et puisqu’il avait décidé que les reds ne rentreraient à Liverpool qu’avec des regrets toujours plus gros, il a revêtu lui-même le costume de décisionnaire en déposant un magnifique coup franc dans la lucarne d’Alisson (82′).

Barça (4-3-3)

Ter Stegen (7) : Alors que son équipe était dans le dur en seconde mi temps, il a fait ce qu’il fallait pour préserver son but, s’imposant à chaque fois (47′, 53′, 59’…).

S.Roberto (4,5) : En difficultés face à Mané, Robertson ou encore Milner, il a fallu l’entrée de Semedo pour combler ses manques. Remplacé par Aleña (90+3′)

Piqué (5,5) : Peu serein en début de partie, il a été mis à mal par Mané et il aurait même pu être sanctionné d’un penalty sur le sénégalais… Il s’est tout de même bien repris.

Lenglet (5,5) : Face à Salah, il a beaucoup plié mais le score lui donne finalement raison : il n’a pas rompu.

Alba (7) : Parfois absent sur le plan défensif, le latéral gauche du Barça est quand même l’homme qui a lancé les siens vers le succès. D’un centre parfait, il a trouvé Suarez pour le premier but de la rencontre. Précieux.

Busquets (6) : Un Busquets dans ses standards, il n’a pas semblé plus dérangé que cela par la forte pression des reds.

Vidal (6) : Pas toujours titulaire, le chilien symbolise tout de même l’acceptation de Valverde à changer le Barça. Car oui, les catalans ont souvent été malmenés dans ce match et même la possession n’a pas été en leur faveur. L’ancien joueur du Bayern est venu amener une certaine forme de combativité, si importante pour jouer Liverpool.

Rakitic (5,5) : Un match correct pour le vice-champion du monde, auteur d’un sauvetage sur sa ligne en fin de match.

Messi (7,5) : Voir ci-dessus.

Coutinho (5) : Après un premier acte plutôt intéressant avec quelques bons décalages et une frappe cadrée (15′), l’ancien joueur de Liverpool a disparu au retour des vestiaires. C’est ainsi qu’il a été tout désigné par Valverde pour opérer un changement tactique en lançant Semedo (60′), alors que le Barça était malmené.

Suarez (7) : En véritable poison, l’autre ancien red de la partie a agacé absolument tous les joueurs défensifs de Liverpool. Si son comportement a comme souvent flirté avec l’anti-sportif, l’histoire retiendra surtout son but de renard (26′)… qu’il a célébré éperdument. Ça ne plaira pas à tout le monde…  Remplacé par Dembélé (90+3′), qui a manqué le 4ème (90+6′).

Liverpool (4-3-1-2)

Alisson (4) : Attentif devant Coutinho, il a été battu une première fois par un Suarez opportuniste. Le second but encaissé est une malchance absolue alors que le troisième n’est que talent à l’état pur. Il a remporté son face à face devant Dembélé sur l’ultime action de la rencontre, un motif d’espoir ?

Gomez (4,5) : Préféré à Alexander-Arnold, il n’a pas franchement donné satisfaction. La différence d’apport offensif était assez visible.

Matip (5) : Le camerounais est à gratifier de superbes retours sur Rakitic (4′) et Suarez (68′). Pour autant, il ne représente pas une pièce infaillible dans cette équipe.

Van Dijk (5) : Fraîchement élu meilleur joueur de Premier League, le néerlandais rend une copie assez difficile à analyser. Le score tend à faire penser qu’il n’a pas tenu son rang et pourtant, si l’on excepte le but de Suarez où il laisse sans doute l’uruguayen partir trop facilement, il n’a pas déjoué plus que ça.

Robertson (6,5) : Il en a fait des kilomètres, des rush interminables pour déranger la défense du Barça, mais pour lui comme pour la plupart de ses coéquipiers, il a manqué d’un brin de réussite.

Milner (6,5) :  Particulièrement actif, aucun red n’a touché plus de ballons que lui. C’est même le vice-capitaine de la formation anglaise  qui a peut-être été le plus proche de tromper Ter Stegen (47′ 59′). Remplacé par Origi (85′).

Fabinho (6) : Avec 20 minutes en moins sur ce match, l’ancien monégasque réalisait le parfait plan anti-Messi.

Keita (non noté) : Le guinéen a cédé sa place prématurément en raison d’un adducteur trop douloureux (24′). Henderson (5,5) l’a remplacé au pied levé, par la hargne qui le caractérise, symbole d’efforts non récompensés.

Wijnaldum (4) : En l’absence de Firmino en pointe, il a constitué la surprise de Klopp, non pas par sa titularisation, mais par son placement. En effet, le néerlandais a évolué juste derrière Salah et Mané dans une position de faux 9. Si ses 15 premières minutes étaient prometteuses, on ne peut pas en dire autant du reste. Firmino a bien fait son entrée en jeu, mais il était trop tard (79′).

Salah (6) : Il a fait beaucoup de mal à Lenglet et à peu de chose près, il aurait pu être le héros du match côté Liverpool. Il a poussé Ter Stegen a l’exploit (53′) et il a trouvé le poteau alors que Liverpool méritait largement au moins un petit but (84′).

Mané (5,5) : À l’instar de Salah, on ne peut pas dire qu’il soit passé à côté de son match. Il regrettera son loupé (35′). La réussite, toujours la réussite…

 

@BastienBruyland

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.