Homme du match : Alisson (7) : Très tranquille pendant près d'une heure et demi, le dernier rempart des reds a finalement dû s'employer et a fait le show en repoussant non seulement toutes les tentatives londoniennes (8), mais aussi le spectre du malheureux Karius par la même occasion. Tottenham (4-2-3-1) Lloris (5) : Longtemps contesté dans son choix d'avoir rejoint les spurs en 2012, le champion du monde avait d'ores et déjà fait taire ses derniers détracteurs en amenant Tottenham disputer sa première finale de C1. Un bel exploit qui ne prendra pas suite, l'ancien niçois étant resté impuissant sur le...

Homme du match : Lucas (9) : Incroyable match pour l’ancien parisien qui envoie pour la première fois de son histoire Tottenham en finale de la majestueuse Ligue des Champions ! Il aurait pu avoir la symbolique note de 10 s’il avait été aussi bon techniquement et aussi efficace en première mi-temps. En seconde, il marque deux buts coup sur coup en l’espace de 4 minutes en faisant preuve d’opportunisme et de finesse pour revenir à 2-2. Il fait chavirer les supporters anglais au bout du bout, à la 96e minute bien servi par Alli au cœur d’une défense néerlandaise...

Homme du match : Alexander-Arnold (8,5) : Absent à l'aller, la pépite cent pour "sang" red a joué un très grand rôle dans la qualification du club chez lequel elle évolue depuis ses 5 ans. Incroyablement lucide malgré son jeune âge et le rythme très élevé qu'a suscité la rencontre, il a délivré deux passes décisives et révèle à toute l’Europe le spécialiste qu'il est dans cet exercice. Sa seconde offrande restera sans doute longtemps dans les têtes. Sur le plan défensif, il a mis le grillage devant Alba, écœurant probablement ce dernier. Liverpool (4-3-3) Alisson (8) : Tout simplement infranchissable....

Homme du match : Messi (7,5) : Longtemps, le génie argentin est resté loin de la zone de vérité et pourtant, même dans un match où le Barça a été en difficultés, il a sorti son épingle du jeu. Avec de la réussite tout d'abord, il a été tout heureux de voir revenir sur lui la reprise peu académique de Suarez qui avait trouvé la barre (75'). Et puisqu'il avait décidé que les reds ne rentreraient à Liverpool qu'avec des regrets toujours plus gros, il a revêtu lui-même le costume de décisionnaire en déposant un magnifique coup franc dans...

Homme du match : Van de Beek (7,5) : Pas mal de récupérations de ballon, d’envolées offensives et très présent dans le pressing, le milieu offensif néerlandais est récompensé de son très bon match avec un but. Sur ce dernier, il ajuste avec calme et sérénité Lloris après deux bonnes feintes de frappes.   Tottenham (3-1-4-2) : Lloris (4,5) : Sur le seul but de la rencontre, le gardien des Spurs ne peut certes pas faire grand chose mais il n’a pas été des plus rassurant tout au long du match. Vertonghen (non noté) : Sorti après 39 minutes, le central belge sort du...

Homme du match : De Bruyne (9) : Un match exceptionnel ! Malgré la non-qualification des Citizens, il réalise toutefois une performance de haut vol délivrant trois passes décisives. Au delà de son côté statistique avec ses trois passes, il se trouve que le belge a été le réel moteur de son équipe ayant toujours le geste juste au bon moment. Très peu, voire même aucun, meneur de jeu actuel n’aurait pu rivaliser avec De Bruyne ce soir, si l’on considère Messi comme ailier droit.   Manchester City (4-3-3) : Ederson (4,5) : Les deux gardiens réalisèrent une mauvaise entame de match. Mais...

Homme du match : Salah (7) : Passeur décisif pour Mané puis buteur en ajustant parfaitement Casillas (65'), il a été décisif sur les deux premiers buts. De quoi valider la qualification des reds bien avant la fin du temps réglementaire. Porto (4-4-2) Casillas (3,5) : 5 tentatives cadrées pour les reds et presque autant de buts encaissés, le recordman du nombre de matchs dans la compétition n'a pourtant pas commis de bourde particulière. Militao (7) : Si le score est lourd pour les portugais, le futur joueur du Real est à dissocier de la prestation globale de son équipe. Il s'est...

L’homme du match : Van de Beek (8,5) : Nous avons assisté à l'éclosion sur le circuit européen d'une nouvelle étoile néerlandaise, pur produit du centre de formation de l'Ajax qui fêtera ses 22 ans dans quelques jours. Moins médiatisé que ses camarades du centre de formation amstellodamois, le numéro 6 de l'Ajax a éclaboussé la rencontre de sa classe. Au coeur d'un jeu collectif parfaitement huilé autour de transitions rapides, Van de Beek a rayonné entre les lignes. Buteur opportuniste sur une frappe manquée de Ziyech (34'), il aurait pu s'offrir un doublé sans une superbe parade de Szczesny sur...

Homme du match : Messi (9,5) : Tout un festival de La Pulga ! Deux buts similaires, une récupération dans les pieds des anglais suivi d’une frappe enroulée. Hormis ce doublé magique, il envoie ensuite Alba dans la profondeur qui transmettra à Coutinho qui fera lui aussi son petit numéro.   Barcelone (4-3-3) : Ter Stegen (6,5) : Pas énormément de travail pour le gardien allemand, il réalise un magnifique arrêt sur une tête d’Alexis Sanchez en toute fin de match. Alba (7) : Des montées à répétition ce qui en devient même une habitude. Une habitude certes mais où il faut souligner l’exigence...

Homme du match : Messi (6,5) : Très remuant en première période jusqu’à son contact avec Smalling, ce dernier lui ayant provoqué un saignement nasal. L’argentin fût moins présent sur par la suite, mais lorsqu’il touchait le ballon il propose quelques accélérations sans apporter beaucoup plus de danger.   Manchester United (3-5-2) : De Gea (5,5) : Quelques arrêts qui sauvent Manchester sur ce match. A deux-trois reprises les attaquants catalans l’ont mis à contribution, le gardien espagnol répondant présent sur ces actions chaudes. Shaw (4,5) : Légèrement fautif sur le but - où il dévie de très peu le ballon - il a...