Serie A - 8ème j. | Les notes d'Inter - Torino (4-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match: Sanchez (7): alors que son équipe prend l'eau, il est le seul à chercher des solutions pour éviter le naufrage. Ses efforts payent puisqu'il parvient, alors que le Torino vient juste de doubler la mise, à raccourcir la distance qui sépare l'Inter de son adversaire du jour. Il redonne ainsi espoir aux nerazzurri, faisant douter par la même occasion les hommes de Giampaolo qui se désorganisent complètement. Il cède sa place à Nainggolan à la 84ème.

Inter (3-5-2)

Handanovic (5): deux buts encaissés mais quelques bonnes interventions pour empêcher le Torino de prendre le large en première mi-temps.

Bastoni (4): il perd beaucoup de duels et souffre face aux assauts répétés de Zaza et de Verdi.

Ranocchia (4): comme ses coéquipiers du secteur défensif, il a du mal à faire face à son adversaire du jour qui, s'il se montre parfois maladroit devant le but, exploite les nombreuses failles des hommes de Conte.

D'Ambrosio (5): si à l'iimage de ses partenaires, il n'est absolument pas dans son match. Il tente quand même quelques récupérations et pousse parfois en phase offensive,même si son apport reste très discret. C'est Skriniar qui prendra sa place à la 64ème.

Young (4): il souffre tout au long du match face à Singo qui prend le dessus sans aucune difficulté. Il provoque également la faute qui amène le pénalty en faveur du Torino.

Gagliardini (4): il n'a aucune influence au milieu de terrain. Il laisse trop d'espace à ses adversaires. Il cède sa place à Lautaro Martinez à la 64ème, qui inscrira le dernier but en faveur de l'Inter.

Vidal (4): à l'image de son coéquipier, il n'a aucun impact sur le jeu. Il touche très peu de ballons et montre rien de l'agressivité qu'on lui connait.

Barella (4.5): face à un milieu de terrain qui prend l'eau, il a peu de solutions. Il tente parfois de prendre le jeu en main, sans grand succès.

Hakimi (6): il se démène tant qu'il peut sur son côté. Si le succès n'est pas au rendez-vous en première période, c'est lui qui provoque le pénalty qui offrira l'avantage à l'Inter en seconde période.

Sanchez (7): voir ci-dessus.

Lukaku (6.5): il n'apparait que très peu en début de match mais exploite parfaitement les quelques ballons qui lui sont offerts. Avec un doublé inscrit cet après-midi, il participe grandement au succès inattendu des hommes de Conte.

Torino (3-5-2)

Sirigu (4): malgré les quatre buts encaissés, il réagit parfaitement à une tentative de l'Inter en première période.

Lyanco (4): il tient bien le coup tout au long du match, du moins jusqu'à la 64ème minute où les nerazzurri commencent à revenir au score.

Nkoulou (4): également fautif sur les buts de l'Inter, c'est lui qui commet la faute qui amène le pénalty.

Bremer (4): à l'image de ses coéquipiers, il démarre bien le match mais prend l'eau dès que les attaquants adverses commencent à frapper.

Singo (7): sans aucun doute le meilleur côté Torino. Il multiplie les efforts pour amener du danger dans son couloir et mène la vie dure à Ashley Young. Il provoque également le pénalty qui amène le Torino à doubler la mise, s'éloignant ainsi temporairement de son adversaire du jour.

Meité (6): il est l'auteur du superbe geste qui envoie Simone Zaza au but. De plus, il profite bien des espaces laissés par l'Inter pour amener du danger. Il s'éteint cependant dans la seconde partie de la deuxième mi-temps, alors que son équipe, prise de panique, commence à se désorganiser.

Linetty (6): lui aussi a beaucoup d'impact sur le milieu de terrain en première période. Il gagne beaucoup de ses duels et se montre solide face à ses adversaires, jusqu'au naufrage collectif.

Rincon (5.5): moins influent que ses coéquipiers au milieu de terrain, le capitaine granata gère tout de même bien la première partie de la rencontre. Cependant, il sombre et se désorganise complètement lorsque l'Inter commence à revenir au score. Il cède sa place à Edera à la 64ème.

Ansaldi (5.5): il a peu d'impact sur la partie, même dans les moments de grâce du Torino. Il transforme cependant le pénalty, permettant aux siens de mener 2-0 à une demi-heure de la fin du match.

Verdi (6.5): très actif dès l'entame de match, il exploite les espaces laissés par l'Inter, apportant constamment du danger. Il se blesse cependant dès la 40ème minute et est contraint de laisser sa place à Bonazzoli (5) qui n'aura que très peu d'impact.

Zaza (6.5): généreux dans l'effort, celui qui remplace Belotti blessé à l'échauffement multiplie les bons mouvements et les actions dangereuses. Il inscrit le premier but à la fin d'une première période intense, mais s'éteint petit à petit alors que l'Inter reprend le dessus. C'est Millico qui prend sa place à la 92ème.