Serie A - 7ème j. | Les notes de Milan - Hellas Verona (2-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match: Zaccagni (7.5): il est probablement le joueur le plus actif de la première période. Il ne cesse de provoquer Calabria et de mettre à mal la défense milanaise, se créant plusieurs occasions. C'est son tir en puissance qui oblige Calabria à dévier le ballon dans ses propres filets.

Milan (4-2-3-1)

Donnarumma (5.5): il encaisse deux buts ce soir mais réalise un arrêt décisif.

Calabria (4.5): il a du mal à contenir le danger apporté par ses adversaires du soir, et particulièrement par Zaccagni. Il est également l'auteur de la déviation malheureuse qui permet à Vérone de doubler la mise.

Kjær (5.5): il se montre plutôt solide ce soir, malgré le premier but qui le surprend complètement.

Gabbia (6.5): il entre en lieu et place de Romagnoli, blessé lors de l'échauffement. Le jeune italien parvient à faire face aux assauts des hommes de Juric.

Theo Hernández (6): si l'action se déroule surtout sur le couloir opposé, il se montre tout de même moins solide que d'habitude en phase défensive. Il se procure toutefois deux excellentes occasions, toutes deux repoussées par un excellent Silvestri.

Bennacer (5.5): il a du mal à trouver ses marques face au pressing efficace de Vérone. La seconde période lui est plus favorable.

Kessié (6.5): aux côtés de Bennacer, il a du mal à faire face au pressing des gialloblù. Cependant, c'est lui qui permet au Milan de revenir dans la partie avec un précieux but inscrit en première période. Il se procure également un pénalty.

Saelemaekers (5.5): il réalise de bons mouvements qui apportent du danger mais se montre un peu léger face à une défense bien organisée. Il est remplacé par Rebic (5) à la 45ème, qui aura du mal à faire la différence ce soir.

Çalhanoğlu (6): il propose des solutions et, s'il force parfois un peu, fournit de gros efforts pour créer du mouvement. Il cède sa place à Hauge à la 87ème.

R. Leão (6): il apporte des solutions à ses coéquipiers et tente de semer le trouble dans la défense adverse grâce à ses accélérations et ses mouvements imprévisibles. Sans succès ce soir, mais la volonté est indéniable. Il sort en boitant à la 78ème, cédant sa place à Brahim Diaz.

Ibrahimović (6): c'est lui qui permet au Milan de s'en sortir avec un bon point face à une équipe de Vérone parfaitement organisée, mais il aurait pu rallumer l'espoir des rossoneri bien plus tôt s'il n'avait pas complètement manqué le pénalty gagné par Kessié.

Verona (3-4-2-1)

Silvestri (7): malgré les deux buts encaissés, il réalise une excellente prestation. Il dévie notamment deux frappes dangeureuses de Theo Hernandez, permettant à son équipe de croire jusqu'au bout à la victoire contre l'actuel leader du championnat.

Ceccherini (6.5): il réalise un match solide. Il touche également la barre transversale en première période.

Lovato (6): pas facile de contenir Leao, et pourtant, le défenseur véronais tient le coup. Seul bémol, il provoque un pénalty sifflé en faveur des milanais.

Magnani (5.5): il réalise un match plutôt satisfaisant et cède sa place à Cetin à la 72ème.

Lazović (4.5): l'action se déroule principalement dans le couloir opposé. Il touche très peu de ballons et propose peu en phase offensive. Défensivement parlant, il laisse trop d'espace à Theo Hernandez.

Dawidowicz (7): toujours parfaitement placé, il ferme tous les espaces aux rossoneri. Il sort sur blessure à la 63ème, laissant sa place à Tameze.

Ilić (6.5): auteur d'un grand match ce soir, il ne lâche jamais son adversaire. Son pressing est efficace et il parvient, particulièrement en première période, à mettre en difficulté Bennacer et Kessié. Il a cependant du mal à garder le rythme en seconde période. C'est Udogie qui prend sa place à la 68ème.

Dimarco (7): il fournit énormément d'effort lui aussi et lutte sur tous les ballons.

Barak (7): c'est lui qui ouvre le score en tout début de match, en prenant l'avantage sur Kessié et Calabria. Il ne lâche rien tout au long de la première période, n'hésitant pas à partir de plus bas et à aller au pressing.

Zaccagni (7.5): voir ci-dessus

Kalinić (4.5): une très bonne occasion, et puis le néant. Il cède sa place à Colley à la 63ème.