Serie A – 5ème j. | Les notes de Sampdoria – Inter (0-1)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Candreva (7) : Très remuant, il a tout donné pour faire basculer la rencontre en faveur des Nerazzuri. Il s’est créé de nombreuses situations, en frappant de loin ou en combinant, mais il a eu affaire à un très bon Audero qui s’est souvent interposé devant ses tentatives. Il a cédé sa place à K.Baldé (70′).

Sampdoria (4-3-2-1)

Audero (6,5) : Il a réalisé un match solide, plein de maitrise et de calme. Il a su faire les arrêts qui fallait face aux offensives de l’Inter. Malheureusement, sa main n’est pas assez ferme pour détourner le tir de Brozovic (90+4′) qui offre la victoire à l’Inter.

Murru (5) : Il s’est battu et a défendu avec acharnement. Mais, le danger est venu trop souvent de son côté, la faute à un retard dans ses interventions et à un laxisme dans son marquage. Ce laxisme se voit d’autant plus sur le but de Brozovic.

Andersen (6) : Il ne s’est pas laissé impressionné par l’armada offensive de l’Inter et il a multiplié les interventions. Il a écarté une grosse quantité de situations, en privant ses adversaires de positions de tirs acceptables.

Tonelli (6) : Comme son compère de l’axe central, il a été très bon et très sérieux dans ce qu’il a entrepris. Il a fait preuve de hargne pour mettre le pied quand il le fallait avec conviction.

Bereszynski (5,5) : Il a été combattif et généreux mais il a laissé un peu trop d’espaces dans son dos. Cela a permis, par moments, à Brozovic et à Asamoah de venir déborder et centrer avec une trop grande liberté.

Linetty (4,5) : Il a mordu la poussière face à l’Inter. Trop imprécis techniquement, il a accumulé un déchet technique considérable, ce qui a empêché à son équipe de déployer le jeu voulu par l’entraîneur. Il ne s’est pas montré toujours souverain dans les duels non plus. Il a été remplacé par Jankto (59′).

Ekdal (6) : Une bonne copie rendue par le milieu suédois. Il a été juste dans ses initiatives. En première mi-temps, son pressing fut très difficile à contourner pour l’Inter. Il a été l’auteur d’un faible déchet technique, ce qui l’a rendu important dans les contres de la Samp’.

Praet (5,5) : Pas forcément le meilleur milieu de la Samp’. Il a été trop souvent débordé par le milieu intériste et n’a pas connu un grand match face à Candreva notamment. Toutefois, il a su faire preuve d’une justesse technique qui l’a rendu indispensable en phases offensives. Il a cédé sa place à Barreto (59′).

Ramirez (5,5) : Un début de match convaincant où son pressing a perturbé l’arrière-garde Nerazzuri. Il a su multiplier les courses pour gêner la relance des défenseurs intéristes. En seconde mi-temps, il a quelque peu décliné physiquement et a été remplacé par Sala (90+2′).

Quagliarella (6) : Beaucoup de combativité pour lui. Il s’est démené, se créant la majorité des occasions de son équipe. Il a un peu manqué de lucidité et de réussite dans le dernier geste.

Defrel (4,5) : Match difficile où il n’a pas eu énormément de balles à exploiter. Il a beaucoup couru dans le vide et il a multiplié les appels souvent inutiles. Mais, il a bien combiné dans les petits espaces avec Quagliarella et a même failli marquer en fin de match, mais la VAR en a décidé autrement.

Inter Milan (4-2-3-1)

Handanovic (6) : Un match assez calme pour lui. Il est resté concentré et appliqué à ne pas se laisser surprendre par l’abnégation de Quagliarella. Ses relances et son jeu au pied furent très bon également.

Asamoah (6) : Offensivement, il a été précieux par la qualité de ses montées, celles-ci furent tranchantes et incisives. Il a ainsi amené le danger dans la défense de la Samp’ par le déséquilibre qu’il a provoqué sur le côté gauche. Défensivement, il fut plus à la peine. Le pressing de la Sampdoria l’a gêné en début de match et il a parfois été trop fébrile dans les courses en profondeur adverses.

Miranda (5,5) : Il n’a pas été souvent mis à contribution mais on peut lui reprocher une certaine fébrilité dans ses interventions et ses relances. Il a été un peu trop enclin au déchet technique.

Skriniar (6,5) : Solide comme un roc, il ne fut pas mis à revers par les attaquants adverses. Il a été très costaud dans ses interventions, propre dans ses relances, et même dangereux lorsqu’il est monté sur les coups de pied arrêtés de son équipe.

D’Ambrosio (4,5) : Le maillon faible de la défense. Le pressing de la Samp’ lui a mis la tête sous l’eau, engendrant un grand déchet technique de sa part. Très peu en vue offensivement, il a montré un peu plus de solidité derrière après le repos.

Brozovic (6) : Paradoxalement, même si il offre la victoire à l’Inter, son match fut assez décevant. Il avait de nombreux espaces à utiliser sur la gauche mais il a été peu inspiré dans ses choix. Il a manqué de tranchant pour transformer ses débordements en occasions sérieuses. Techniquement, il fut hasardeux et brouillon. Finalement, son abnégation lui a permis de faire gagner son équipe avec un but en toute fin de partie.

Vecino (5,5) : Un travail correct dans l’entrejeu. Il lui aura manqué le jus nécessaire pour prêter main forte à ses attaquants. Il aura bien maîtrisé les velléités offensives de la Sampdoria.

Candreva (7) : Voir ci-dessus.

Nainggolan (6) : Un match sérieux en milieu de terrain. Il a perforé les lignes comme à son habitude. Il a amené de la présence dans les offensives Intéristes et a vu son but refusé par la VAR. Il a parfois manqué de justesse dans ses passes. Valero prend sa place (83′).

Politano (6) : Une bonne prestation ! Il fut dynamique et créateur, il a ainsi amener quelques occasions de son flanc. Néanmoins, on peut regretter sa précision aléatoire sur coups de pied arrêtés, ce qui a gâché quelques belles possibilités pour l’Inter. Il est remplacé par Perisic (61′).

Icardi (5,5) : Beaucoup de générosité pour tenter de permettre au ballon de se frayer un chemin vers la cage de Audero. Il a dézoné, combiné, a frappé au but. C’est dans cette dernière tâche que se pose le problème de son inefficacité, ce soir. Il fut maladroit et, en plus de ne pas marquer, il a peiné à cadrer ses tentatives.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.