* Serie A (ITA) *

Serie A - 3ème j. | Les notes d'Udinese - Roma (0-1)

Homme du match : Spinazzola (8) : Infatigable, insaisissable, le latéral romain a sorti un match très costaud dans tous les compartiments du jeu. Offensivement, ses montées ont amené du danger grâce à la vitesse de ses débordements et la qualité de ses centres. Défensivement, il a été très sûr dans tout ce qu'il a fait et a multiplié les interventions réussies.

Udinese (3-5-2)

Musso (5,5) : Propre, serein, il a bien tenu le coup face aux assauts romains. Il a été précis dans ses interventions et performant dans ses relances. Il n'a fallu qu'un bijou de Pedro pour le mettre à genoux.

Samir (5) : Il a manqué de régularité dans cette partie. S'il a été souvent discipliné tactiquement, il a parfois manqué de rigueur dans le placement, laissant trop d'espaces à ses vis-à-vis. Il n'a pas toujours été impérial dans ses interventions, étant parfois éliminé trop facilement par les attaquants romains.

De Maio (6,5) : Il fut véritablement le patron de la défense. Affichant une grande maîtrise dans les duels, il a multiplié les interventions qui ont longtemps maintenu son équipe à hauteur. Assez calme, il a été très propre dans la relance et dans ses passes.

Becao (4,5) : Son match a été plus ou moins correct avec parfois quelques approximations défensives. Il ne fut pas rare de le voir peiner sur ses placements défensifs ou laisser des espaces sur le côté droit de la défense. Mais, le vrai point noir de son match est sa relance dans l'axe ratée qui amène directement au but de Pedro. M.Coulibaly a pris sa place (87').

Ouwejan (6,5) : Bonne pioche pour l'Udinese qui l'a fait venir en prêt de l'AZ Alkmaar. Le latéral néerlandais a eu une activité incessante dans cette partie. Offensivement, il a multiplié les montées apportant des solutions de centres intéressantes pour déstabiliser la défense romaine. Défensivement, il s'est rarement troué, neutralisant souvent les montées de Santon et interceptant un bon nombre de ballons en profondeur.

De Paul (6) : Très actif, l'Argentin a vraiment été le dynamiteur dans son équipe. En première période, il a fait mal à la défense romaine par ses courses, ses déplacements et son aisance technique. Sa bonne relation avec Lasagna a permis de créer du danger et des occasions. Sur la dernière demi-heure, il a été moins présent, étant à la peine physiquement.

Arslan (3,5) : Trop peu visible ce soir ! Il a été assez passif dans l'entrejeu, peinant à contenir le milieu romain. Son apport offensif fut aussi très limité, se limitant à quelques vagues fulgurances. Forestieri a pris sa place (63').

Pereyra (4,5) : Il a été présent dans ce match mais rarement de manière positive. Son déchet fut trop important dans ce match avec de mauvais choix, de mauvaises passes. Ce n'est pas faute d'avoir eu le ballon mais l'utilisation a laissé à désirer. Il a manqué de spontanéité, ne réussissant pas suffisamment à exploiter les espaces laissés par la défense romaine. Nesterovski a pris sa place (86').

Ter Avest (5,5) : Le Néerlandais a montré de bonnes choses sur son côté droit, notamment dans le domaine offensif où ses montées ont apporté des solutions à ses partenaires. Il a notamment offert une magnifique passe dans la profondeur pour Lasagna sur la meilleure occasion frioulane. Défensivement, ce ne fut pas toujours très propre, il a parfois été mis en difficulté par les courses de Spinazzola. Molina l'a remplacé (62').

Lasagna (6) : Il a pesé sur la défense romaine mais a trop souvent pêché dans le dernier geste. Le capitaine frioulan a souvent aimanté les ballons sur le front de l'attaque. Son jeu dos au but a aidé sa formation à se créer des situations tandis que ses courses en profondeur ont gêné la défense de la Roma. Mais, il lui a manqué de la précision et du réalisme pour planter un but, si nécessaire à son équipe.

Okaka (5) : Un peu pataud, le grand attaquant italien a manqué de justesse sur bon nombre d'actions. Il aurait pu s'appliquer sur certains gestes, réaliser de meilleurs choix dans la passe, car cela aurait pu être payant tant il a usé la défense giallorossi par sa puissance physique.

Roma (3-4-2-1)

Mirante (6) : Le portier de la Roma a dû et sû sortir les arrêts déterminants pour préserver sa cage inviolée. Il s'est notamment interposé à deux reprises devant Lasagna et aussi sur une superbe frappe de Forestieri en fin de rencontre.

Kumbulla (5,5) : Un match correct pour l'Albanais même s'il a été mis en difficulté à certains moments par l'activité des attaquants adverses. Il a su éviter de commettre de grosses erreurs, assurant tranquillement ses relances et ses passes.

Ibanez (7) : Le stoppeur brésilien des Giallorossi a livré une très solide prestation, étant assurément la force dominante de l'arrière-garde romaine. Son coup d’œil et son sens du placement l'ont souvent mis sur la route des attaquants de l'Udinese. La seule fois où il s'est fait prendre dans la profondeur par Lasagna, il a réalisé une intervention musclé et propre pour empêcher l'attaquant de concrétiser.

Mancini (6) : Il a livré un bon match avec de bonnes interventions, une solidité constante et une relance efficace. Néanmoins, il lui est arrivé d'avoir quelques absences derrière notamment en première période.

Spinazzola (8) : Voir ci-dessus.

Veretout (6,5) : Précieux dans l'entrejeu par son efficacité dans la récupération, il a souvent contrarié les contres adverses par sa très bonne couverture de terrain.

Pellegrini (6,5) : Très vif, le milieu romain a amené sa vitesse dans l'entrejeu romain ainsi que sa technique qui ont bien aidé son équipe à infiltrer la surface. Il n'a pas toujours été bien récompensé de ses efforts, ne voyant pas assez souvent ses initiatives aller au bout. Cristante a pris sa place (83').

Santon (5,5) : Pas aussi intéressant et important que l'autre latéral, il a peiné à exister offensivement. Il a manqué de précision technique que ce soit sur ses centres ou dans son apport au jeu collectif. Défensivement, il a su rester assez solide tout au long de la partie.

Mkhitaryan (5) : Il s'est cassé les dents sur le bloc défensif adverse, n'arrivant pas assez souvent à faire des différences. Il a aussi manqué de justesse dans ses dernières passes, ses derniers gestes dans la zone de vérité. Il a du se contenter de quelques frappes de loin pour essayer de mettre en danger Musso. Carles Perez a pris sa place.

Pedro (6,5) : Une importante activité pour l'ancien barcelonais. Il est constamment redescendu en milieu de terrain pour offrir des solutions à ses partenaires et tenter de déstabiliser la défense adverse. Néanmoins, il a aussi connu un peu trop de déchet technique près de la surface frioulane. Mais, finalement, c'est lui qui a offert sa première victoire à la Roma d'une frappe magnifique qui a laissé Musso sans réaction. Kluivert a pris sa place (83').

Dzeko (5,5) : Bien contenu par la défense frioulane, il n'a pas eu beaucoup de situations intéressantes à se mettre sous la dent. Il a gâché sa seule véritable situation sur l'un des rares moments où il fut trouvé dans la surface, envoyant alors le cuir dans les tribunes. Néanmoins, ses déplacements et son jeu dos au but ont été très pertinents et ont ouvert des espaces à son équipe. Villar a pris sa place (90+4').

Fermer
Fermer