Serie A – 38ème j. | Les notes d’Inter – Empoli (2-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match (7): le gardien slovène sauve une nouvelle fois son équipe. Alors qu’Empoli devait multiplier les assauts pour égaliser et assurer ainsi son maintien en Serie A, l’Inter avait elle pour objectif de gagner le match, et par la même occasion sa place en Ligue des champions. C’est grâce aux excellentes interventions d’Handanovic que les nerazzurri conservent leur avantage et assurent de justesse leur quatrième place au classement.

Inter (4-2-3-1)

Handanovic (7): voire ci-dessus.

D’Ambrosio (6.5): lors de la première période, il pousse beaucoup vers l’avant. En fin de match, il dévie un ballon sur sa ligne, ce qui changera complètement le destin de la rencontre.

De Vrij (6): s’il est coupable de quelque distraction en fin de match, sa prestation reste globalement satisfaisante.

Skriniar (6): lui aussi alterne le bon et le moins bon, heureusement sans conséquence pour les siens.

Asamoah (5.5): l’ancien de la Juventus a du mal à tenir le rythme face à Di Lorenzo. Toutefois, il effectue quelques bons centres en direction de ses partenaires. Il sortira à la 45ème minute, remplacé par le plus offensif Keita. Le changement paiera puisque c’est lui qui ouvrira le score dès son entrée en jeu. Il laissera cependant les siens à dix en toute fin de match pour avoir retenu le gardien toscan alors qu’il tentait de se replacer.

Vecino (6.5): il attaque directement le but adverse mais ne crée pas de vrai danger tant il manque de précision dans son geste. Cependant, c’est en phase de non possession qu’il se montre intéressant. Il couvre tout le terrain, récupère des ballons et presse ses adversaires, limitant ainsi les offensives des toscans.

Brozovic (6.5): excellent lui aussi au milieu de terrain, il récupère un bon nombre de ballons et impose le rythme, mettant les toscans en difficulté dès l’entame de match.

Politano (5): bien qu’inspiré en première période, il ne parvient pas à faire la différence. Il s’éteint complètement après la reprise et malgré un bon ballon vers Keita pour l’0uverture du score, il ne se montre pas plus influent.

Nainggolan (7): superbe match de la part du Belge qui participe énormément à la construction du jeu en première mi-temps. Il se crée de l’espace et s’insère parfaitement entre les lignes, offrant toujours une bonne solution à ses partenaires. Il parvient également à faire la différence puisqu’il marque le but du 2-1, assurant ainsi à l’Inter sa qualification en Ligue des champions.

Perisic (5): bien qu’il soit l’auteur de la tentative la plus dangereuse de la première période, il manque clairement d’inspiration et ne parvient pas à amener un réel danger. Il sera remplacé par Dalbert à la 73ème minute.

Icardi (5.5): sa première mi-temps est tout à fait honorable. Il trouve de bonnes ouvertures pour Politano, tente quelques frappes et gêne énormément ses adversaires avec ses bons mouvements dans la surface. C’est en deuxième période qu’il s’éteint totalement, manquant également un pénalty qui aurait pu faire basculer le match. C’est Lautaro Martinez qui prendra sa place à la 71ème minute.

Empoli (3-1-4-2)

Dragowski (7): malgré les deux buts encaissés, le gardien polonais est auteur d’un match phénoménal. Avec ses six parades décisives, dont une sur pénalty, il permet aux siens de croire jusqu’au bout au maintien en Serie A. Empoli aura décidément tout fait pour se sauver, sans succès.

Maietta (5.5): le secteur défensif d’Empoli tient le coup, même si quelques erreurs de marquage sont à déplorer. Dans l’ensemble, la prestation est satisfaisante.

Silvestre (6): il rend le travail difficile à Politano durant toute la première période et l’empêche d’exister dans la partie. Toutefois, quelques erreurs sont également à noter.

Dell’Orco (6): malgré les assauts répétés des intéristes dans la surface, il parvient globalement à limiter leurs mouvements grâce à un bon placement.

Bennacer (6): face au bon pressing intériste, il tente de construire le jeu et le résultat est tout à fait satisfaisant. Même s’il souffre du pressing adverse, ses idées sont intéressantes et il parvient à lancer ses partenaires vers l’avant.

Di Lorenzo (6.5): il remporte la plupart de ses duels face à Asamoah. Après la sortie du Ghanéen, son couloir n’est que très peu utilisé par les hommes de Spalletti..

Pajac (5.5): malgré sa bonne volonté et quelques bons retours à noter, il fait de nombreux mauvais choix et montre une trop grande précipitation.

Traore (7): dès le début de la rencontre, il fait preuve d’initiative et lutte au milieu de terrain. S’il perd quelques ballons face aux intéristes, il améliore ses performances tout au long du match et son bon travail finit par payer. C’est lui qui inscrira l’unique but d’Empoli, permettant ainsi aux toscans de rêver au maintien pendant quelques minutes.

Acquah (5.5): malgré une bonne entame de match, il est vite dépassé par le rythme qu’impose les nerazzurri. Il laissera sa place à la 71ème minute à Salih Ucan.

Farias (5): mis à part quelques coups d’éclat, ses mauvais choix devant le but auront été déterminants.

Caputo (5): le bilan est mitigé pour le capitaine toscan. Malgré ses mouvements intelligents pour jouer en profondeur, il n’apporte tout compte fait que peu de danger.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.