Serie A – 38ème j. | Les notes de Roma – Parme (2-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Perotti (7,5) : Incisif, inspiré, il a été le principal danger pour la défense parmesane. Il a sans cesse provoqué, tenté sa chance et créé des brèches dans la défense adverse. C’est ainsi qu’il est impliqué sur le premier but puis qu’il inscrit le second but (89′) qui a permis aux siens de l’emporter.

AS Roma (4-2-3-1)

Mirante (6) : Il a réalisé quelques beaux arrêts, remportant notamment un duel important face à Gervinho en première période. La deuxième période fut plus calme pour lui à part le but de l’ivoirien qu’il a concédé (86′).

Kolarov (6) : Propre et appliqué. Rien à dire sur les tâches défensives réussies avec justesse. Devant, il a su être dans le rythme de ses partenaires pour accompagner leurs actions.

Jesus (6,5) : Heureusement qu’il fut là pour rattraper les manquements de son partenaire de l’axe central ! Il a été souvent auteur d’interventions salvatrices et il a même été dangereux sur les coups de pied arrêtés offensifs de son équipe.

Fazio (5) : Pas assez serein ! Il a laissé trop d’espaces, souffrant sur chaque montée d’un Gervinho par exemple. Trop loin du porteur de balle, il a du retenir ses tacles trop souvent.

Florenzi (6) : De bonnes montées offensives bien tranchantes. Il fut quasiment un ailier à part entière mais défensivement, il a parfois manqué de justesse dans ses interventions.

De Rossi (6,5) : Belle prestation du capitaine romain ! Pour sa dernière devant ses Tifosis, il a livré bataille toute la partie pour gêner les transmissions adverses, récupérer des ballons et venir défendre. Il a aussi donné sur le plan offensif même si il a parfois manqué de justesse. Résultat : une ovation méritée et légitime. Grazie Mille Capitano ! Remplacé par Cengiz Under (82′).

Pellegrini (6) : Beaucoup de dynamisme mais un peu trop de déchet ! Il a sans cesse été disponible sur le terrain, que ce soit à la réception ou au départ de la passe. Il a inscrit un but plein d’opportunisme mais qui montre sa grande couverture de terrain qui lui ont permis d’être souvent là sur les deuxièmes ballons. Toutefois, il a été souvent imprécis à la passe et a eu de grandes difficultés à cadrer ses frappes.

Perotti (7,5) : Voir ci-dessus.

Pastore (5) : Peut mieux faire ! Il a été parfois trop discret et n’a pas été assez entreprenant. Il a pourtant montré une belle qualité technique pour trouver efficacement ses attaquants, et ce, à plusieurs reprises. Remplacé par Cristante (57′).

El Shaarawy (5) : Des difficultés à trouver sa place sur le terrain dans le système concocté par son technicien. Il a souvent errer trop loin des buts et a multiplié les courses, parfois utiles et tranchantes pour prendre la profondeur, parfois totalement dans le vide.

Dzeko (5,5) :  Pour le dernier match de la saison, il n’a pas été très en vue devant le but : peu d’occasions, peu de prises de balle. Par contre, son jeu sans ballon fut très intéressant et ses appels ont souvent libéré ses équipiers du marquage adverse. Remplacé par Schick (62′).

Parme (4-4-3)

Frattali (5,5) : Un peu limité dans les sorties sur coups de pied arrêtés, notamment dans le domaine aérien. Car, sinon, il fut assez bon dans ses interventions.

Gobbi (5,5) : Plus solide que son partenaire à droite, il a été assez bon défensivement mais assez calme voire timide offensivement.

Gagliolo (4,5) : Très friable, il a été assez facilement mis en difficulté. La faute a des courses trop vers son but et pas assez vers ses adversaires. Reculer pour mieux avancer, ça ne marche pas en défense.

Alves (5,5) : Solide. Sans être flamboyant, l’expérimenté défenseur portugais a été assez régulier, ne commettant que peu d’erreurs de placement.

Iacoponi (4,5) : Il a laissé beaucoup trop de libertés à ses adversaires et donc trop d’espaces défensivement. C’est ainsi que de nombreuses d’actions romaines sont parties de son côté. Gazzola prend sa place (79′).

Dezi (5) : Il a manqué de constance. Trop fragile techniquement, il a eu un déchet important dans la passe, étant l’un des plus mauvais dans l’exercice.

Stulac (5) : Trop souvent éliminé et surtout trop facilement éliminé par les milieux romains. Il s’est rattrapé en étant assez propre dans ses passes, peu de déchets à retenir pour lui. Machin le remplace (66′).

Kucka (6,5) : Généreux mais surtout difficile à arrêter. Il a sans cesse éliminer balle au pied par ses courses et a bien exploité les espaces laissés par la Roma en contre. Grâce à lui, Parme a pu se créer des situations dans le camp adverse.

Gervinho (7) : Le meilleur joueur de Parme sans aucun doute. Il a été une vraie menace pour la défense Giallorossi. Il a été entreprenant, a amené le ballon vers l’avant pour se créer plusieurs occasions dont le but (86′) parmesan.

Ceravolo (5,5) : Quelques bons mouvements pour lui qui a su, parfois, bien combiné avec ses équipiers d’attaque. Mais, il a été bien moins dangereux à partir de la seconde période.

Sprocati (5) : Comme Ceravolo, on l’a surtout vu en première période où il a joué avec intelligence dans les 30 derniers mètres adverses que ce soit à la passe ou dans les courses en profondeur. Son influence a sérieusement baissé après le repos. Diakhaté prend sa place (90′).

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.