Serie A – 36ème j. | Les notes de Inter – Chievo (2-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Politano (7): dès le début du match, il s’impose comme l’homme le plus dangereux côté Inter. Il parvient à faire de belles combinaisons avec ses partenaires pour transpercer la défense véronaise, et c’est lui qui trouvera le chemin du but palliant ainsi le manque d’efficacité de ses partenaires. Son but permet à l’Inter de continuer le match sereinement et de ne pas se précipiter après ses nombreux échecs devant le but dus à un manque de précision. Les trois points sont acquis, ce qui permet à l’Inter de consolider un peu plus sa troisième place au classement. Politano n’aura toutefois pas le temps de faire plus de mal aux Véronais puisqu’il sort sur blessure à la 60ème, remplacé par Candreva.

Inter (4-2-3-1) 

Handanovic (6): à aucun moment le gardien nerazzurro n’aura été sollicité ce soir, tant le danger amené par le Chievo était inexistant.

Asamoah (7): très attentif en phase défensive, il met l’agressivité nécessaire dans ses interventions pour empêcher Léris de développer son jeu.

Miranda (6): les quelques bonnes combinaisons véronaises ne suffisent pas à inquiéter Miranda, qui lui aussi passe une soirée tranquille.

Skriniar (6): toujours bien placé, il fait le nécessaire pour empêcher l’adversaire de se montrer dangereux, et ça fonctionne.

Soares (6): intéressant sur son côté, il se montre très appliqué en phase défensive. Toutefois, il manque un peu de précision dans ses centres.

Borja Valero (6.5): précieux au cœur du jeu, il parvient à récupérer des ballons très bas pour faire repartir son équipe. De plus, ses bons mouvements sans ballons lui permettent toujours d’offrir une solution à ses coéquipiers.

Vecino (5): s’il tient bien le ballon, il semble manquer d’inspiration et ne propose que très peu de choses. C’est Gagliardini qui prendra sa place à la 65ème minute.

Perisic (6.5): son manque d’efficacité et de précision dans le geste final se fait sentir tout au long du match. Cependant, les efforts paient et après une énième tentative, le Croate parvient finalement à pousser le ballons au fond des filets, assurant ainsi la victoire à son équipe.

Nainggolan (6.5): précieux dans la construction du jeu, il parvient à récupérer de bons ballons et à lancer les offensives vers le but adverse. S’il est moins impressionnant en seconde période, il continue toutefois à lutter pour conserver le ballon et gagne quelques bons coups de pied arrêtés.

Politano (7): voire ci dessus

Icardi (5.5): il gêne les défenseurs et n’hésite pas à aller au pressing en première mi-temps, mais les occasions de se mettre en valeur son rares. Il laissera sa place à la 79ème à Lautaro Martinez. 

Chievo (4-3-1-2) 

Semper (5.5): s’il ne parvient pas à intervenir sur les deux buts, il reste cependant attentif et effectue quelques sorties bien senties, permettant au Chievo d’éviter la catastrophe.

Depaoli (4.5): ses quelques bonnes interventions sont gâchées par les trous laissés au milieu de la défense. Les intéristes n’ont aucun problème à percer la défense gialloblù.

Tomovic (5): si ses quelques bonnes interceptions lui permettent de faire mieux que ses partenaires, il laisse toutefois trop d’espace à Politano. Il laisse sa place à Jaroszynski à la 84ème.

Cesar (4.5): lui aussi est bien trop léger face aux assauts incessants des intéristes et ne parvient pas à les contenir.

Bani (4.5): pas mieux que ses partenaires, il ne résiste pas aux attaques adverses et ne fait pas douter les nerazzurri.

Léris (5.5): malgré une volonté indéniable, il ne parvient pas à se défaire d’Asamoah et à concrétiser ses idées. Il tente de se rendre dangereux sur une frappe lointaine, sans succès.

Rigoni (5): toujours aux aguets, il n’hésite pas à récupérer les quelques ballons que laissent traîner les intéristes et tente de semer la pagaille dans la défense adverse, sans toutefois créer de véritable danger. Il laissera son équipe à dix à la 76ème minute, écopant d’un second carton jaune.

Hetemaj (6): peut-être l’un des meilleurs côté Chievo, il parvient à inventer de belles combinaisons avec ses partenaires afin de s’approcher de la surface adverse, et récupère de précieux ballons au milieu de terrain.

Vignato (4.5): trop peu recherché par ses partenaires, le tout jeune italien n’a pas de quoi faire la différence. Pellissier le remplace  à la 81ème minute.

Meggiorini (4.5): l’Inter contrôle totalement le match, et les Véronais ont du mal à voir le ballon. Difficile dans ses conditions de faire preuve d’inspiration.

Grubac (4.5): le jeune monténégrin ne touche presque pas le ballon de toute la rencontre. Il est impossible de lui reprocher son manque d’impact, lui qui n’est à aucun moment recherché par ses coéquipiers. C’est Kiyine qui prendra sa place à la 51ème minute.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.