Serie A – 35ème j. | Les notes de Milan AC – Bologne (2-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Suso (7,5) : Souvent intenable pendant une heure ! Ses accélérations ont été un poison pour la défense de Bologne, et ce dès le début du match. Il a délivré Milan grâce à une superbe action individuelle (37′). Castillejo le remplace.

Milan AC (4-4-3)

Donnarumma (6) : Bon match même si il a parfois été imprécis. Quelques mauvaises relances, des ballons aux trajectoires mal appréciées. Toutefois, il a réalisé quelques arrêts déterminants, notamment dans deux face-à-face.

Rodriguez (5,5) : Pris de vitesse un peu trop souvent dans son dos, il a concédé plusieurs occasions à l’équipe de Bologne, notamment Orsolini. Sa qualité technique et sa grande propreté de relance l’ont sauvé à plusieurs reprises.

Musacchio (5,5) : Dans les tâches défensives, il ne fut pas le dernier à mettre le pied, réalisant de bonnes interventions. Attention toutefois au placement défensif. Il a souvent été pris dans son dos.

Zapata (5) : Trop friable ! Il a été trop souvent passif sur les ballons en profondeur notamment. Cette passivité s’observe sur le but de Bologne où il se situe bien trop loin de son vis-à-vis.

Abate (5) : A l’image de la défense milanaise ! Souvent hors du coup sur le plan défensif tant dans le placement qu’en vitesse pure.

Paqueta (5,5) : Du bon et du moins bon. Il a mis beaucoup de générosité dans ce match, parfois trop. Cela a occasionné du déchet technique. En plus, il a perdu bêtement ses nerfs sur l’arbitre et a été exclu (75′).

Biglia (non noté) : Sorti sur blessure (26′) et remplacé par Mauri.

Mauri (5,5) : Si techniquement il a été efficace dans la conservation de balle, il ne fut pas toujours très prompt dans les duels. Il fut assez souvent débordé en milieu de terrain.

Kessié (5) : Il a trop pris ce match par dessus la jambe sur le plan défensif. Ses efforts furent bien trop minces, cela s’est traduit par de trop récurrentes perforations des joueurs de Bologne dans la défense Rossoneri.

Çalhanoglu (6) : Une bonne activité sur son côté ! Entreprenant, il a souvent amené le ballon dans la surface bolonaise. Toutefois, il lui a manqué de la constance pour réaliser cela sur de plus longues durées. Borini prend sa place (61′).

Piatek (5,5) : De bonnes intentions notamment en début de match. Malheureusement, il n’aura pas été récompensé de ses efforts. Par la suite, les occasions se sont faites plus rares et ne lui ont pas permis de briller.

Suso (7,5) : Voir ce-dessus.

Bologne (4-2-3-1)

Skorupski (5,5) : Quelques bons arrêts face aux attaquants milanais. Cependant, pas mal d’approximations qui auraient pu coûter cher comme des sorties aériennes hasardeuses ou des fautes de main.

Dijks (4,5) : Il a laissé bien trop d’espaces sur son côté ! Suso s’est ainsi promené dans son coin et a pu faire ce qu’il voulait. Il a été assez décevant dans son apport offensif. Il a eu des balles à exploiter mais il a manqué de créativité pour en faire quelque chose.

Lyanco (5) : Fébrile défensivement, il n’a pas paru à l’aise dans le repli défensif, se faisant prendre dans son dos par la vitesse de Suso. Techniquement, il a eu trop de déchet dans la relance comme dans la passe.
Larangeira (6) : Assez solide, il a bien résisté aux assauts des Milanais et a bien contenu Piatek tout au long de la rencontre, ne lui laissant que peu d’espaces.

Calabresi (5,5) : Plutôt solide défensivement, il a tenu son côté et a été peu pris à revers par Calhanoglu ou Paqueta. Offensivement, son apport fut trop inégal, il a parfois rechigné à monter.

Poli (5,5) : Si il a fait preuve d’une belle combativité, il a pêché dans l’utilisation du ballon. Il a fait de mauvais choix sur des contres très intéressants qui auraient pu remettre les siens dans le sens de la marche. Santander l’a remplacé (86′).

Pulgar (5,5) : Assez embêtant à cerner pour ses adversaires. Il a bien utilisé les espaces pour se démarquer sur le terrain. Défensivement, il fut très collant mais il a commis trop de fautes.

Sansone (6) : Un vrai feu-follet qui a perturbé grandement la tranquille défense milanaise. Ses courses croisées et ses services dans la profondeur auront causé bien du souci à Abate ou Zapata. Il a souvent migré sur le terrain, ce qui l’a rendu difficile à suivre. Néanmoins, il se fait exclure bêtement en fin de match (90+5′).

Svanberg (6) : Ce jeune suédois est à surveiller ! Très bon dans l’utilisation du ballon et la projection vers l’avant, il a souvent cassé des lignes dans la défense du Milan qu’il a perforé aisément. Destro prend sa place (73′).

Orsolini (5) : Un bon départ et puis plus rien. Il a été très dangereux en début de partie avec un duel perdu face à Donnarumma mais a ensuite manqué d’opportunités pour se mettre en valeur. Edera prend sa place (80′).

Palacio (6,5) : Ce diable de Palacio ! L’ancien Intériste a failli se rappeler au souvenir de San Siro avec une énorme activité. Ses courses en profondeur furent souvent justes comme sur le but qui lui a été refusé. Il a souvent mis Donnarumma à contribution par ses frappes de loin et ses combinaisons bien senties avec ses équipiers.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.