* Serie A (ITA) *

Serie A - 33ème j. | Les notes de Sassuolo - Juventus (3-3)



Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

Homme du match : Berardi (8) : Quasiment inarrêtable ce soir ! L'ailier de Sassuolo a écœuré la défense bianconeri par ses courses en profondeur, ses appels, sa vivacité et son sens du collectif. Il a créé de très nombreuses situations avec son compère Caputo avant de conclure. Il a déposé un coup-franc dans la lucarne de Szczesny (51') avant d'offrir le troisième but à Caputo (54'). Sans un grand match du portier polonais, il aurait pu alourdir l'addition. Ferrari l'a remplacé (86').

Sassuolo (4-2-3-1)

Consigli (3,5) : Un match loin d'être rassurant pour les siens. Il fut très fébrile avec des erreurs dans la relance, des mauvais choix dans les sorties notamment. Il aurait pu faire mieux sur le premier but adverse tant le ballon semblait à sa portée. Il a même concédé un coup-franc indirect en début de deuxième période, prenant le ballon à la main sur une passe en retrait de Magnanelli.

Kyriakopoulos (6,5) : Beaucoup de présence dans l'entrejeu où il a montré une capacité à dynamiser le jeu offensif de sa formation. Il a profité des largesses adverses pour être actif, lancer les attaques de son équipe et couvrir une grande surface de jeu.

Peluso (4) : Il a montré trop de passivité dans ce match, ce qui a eu des conséquences pour les siens. Piégé par le ballon en profondeur de Pjanic sur le second but, il fut aussi très apathique sur le corner du troisième but. De manière générale, il fut souvent bien trop lent dans ses interventions, n'étant pas un obstacle pour les attaquants adverses.

Chiriches (5,5) : Le Roumain a été bien plus solide que son compère de l'axe défensif. Il a su multiplier les interventions dans la zone de vérité et tenir sa défense même s'il a connu quelques oublis dans le marquage. Marlon a pris sa place (75').

Muldur (4,5) : Trop discret, le Turc ne fut pas à son avantage dans cette partie. Peu en vue offensivement, il n'a pas montré une grande sérénité derrière, cédant parfois trop de terrain à ses opposants directs notamment en seconde période.

Locatelli (5,5) : Présent en milieu, il a eu de l'influence sur le jeu de son équipe notamment sur les attaques placées. Toutefois, il a connu un peu trop de déchet dans la passe ce qui a nui aux siens.

Magnanelli (6) : Une belle efficacité dans le combat du milieu de terrain. Il a gratté un bon nombre de ballons et il a gêné le jeu collectif turinois. Bourabia l'a remplacé (67').

Boga (5,5) : Un peu de déception. Il n'a pas semblé dans sa meilleure forme, même s'il a multiplié les efforts et les courses. Il lui a manqué l'inspiration des bons jours, la capacité à faire les bons choix et à réaliser le geste juste. Raspadori l'a remplacé (86').

Djuricic (5) : Son but (29') sauve son match car il fut clairement en-dessous de ses partenaires d'attaque. Plus discret, il n'a pas été en vue sur les attaques rapides moins favorables pour lui. Toutefois, il a essayé d'être à l'affût sur les deuxièmes ballons pour conclure les actions en opportuniste. Traoré l'a remplacé (67').

Berardi (8) : Voir ci-dessus.

Caputo (7,5) : Intenable, il a vraiment mis au supplice la défense de la Juve. Très mobile, il s'est infiltré constamment entre les lignes, changeant souvent de position sur le front de l'attaque. Il a mis à contribution Szczesny, multipliant les tentatives avant de trouver la faille (54'). Toutefois, jusqu'au bout, il a poursuivi ses efforts pour arracher la victoire.

Juventus Turin (4-3-3)

Szczesny (7) : Malgré les deux buts encaissés, il a réalisé une prestation de haut vol pour permettre à son équipe de repartir avec un point. Alors que son équipe subissait fortement la domination adverse, il a sorti plusieurs arrêts, parfois difficiles mais toujours déterminants.

Alex Sandro (6,5) : Incisif. Il a livré un bon match tant défensivement qu'offensivement. Ses montées ont été utiles tant la Juve a parfois subi dans l'axe. De plus, il a arraché l'égalisation de la tête (64') sur corner au moment où son équipe avait la tête dans le seau.

Chiellini (4) : Une prestation loin d'être convaincante ! Il a souvent été mis en difficulté par le duo Berardi-Caputo, concédant un grand nombre de situations dangereuses dans l'axe. Remplacé dès la mi-temps par Rugani (5,5) : Il a amené un peu de solidité aux fondations bianconeri. Son entrée ne fut pas facile avec quelques approximations mais il a su ensuite mettre son véto aux incursions adverses.

De Ligt (5) : Un match loin d'être facile face à une bonne équipe de Sassuolo. Sans être à la rue, il a montré des signes de faiblesse face aux attaques adverses incessantes se faisant trop facilement éliminer sur certaines actions.

Danilo (6) : Défensivement, il a offert une bonne copie en étant le plus solide de l'arrière-garde turinoise, concédant peu de terrain, d'espaces, étant présent sur les interventions. Il a même inscrit un joli but en début de partie (5').

Matuidi (6) : Bien plus solide dans l'entrejeu que certains de ses partenaires, il a livré un match correct sans être étincelant. Il fut assez efficace à la récupération, soulageant parfois sa défense. Ramsey a pris sa place (82').

Pjanic (5,5) : Une copie en demi-teinte. S'il fut lumineux en début de rencontre, délivrant deux caviars sur les deux premiers buts de son équipe, il a ensuite été submergé au milieu peinant beaucoup défensivement. Rabiot l'a remplacé (57').

Betancur (5) : Ce fut assez irrégulier pour lui ce soir. Il a manqué de constance, étant parfois inexistant pendant de longues minutes dans l'entrejeu avant de remettre le pieds sur le ballon et de gagner des duels.

Ronaldo (5,5) : Pas la meilleure soirée de CR7. Le Portugais a encore multiplié les efforts pour augmenter son capital de buts. Mais, ce soir, le réalisme a manqué au vu des occasions qu'il a gâchées.

Higuain (5,5) : Il a réalisé une bonne entame de match durant laquelle il fut récompensé par un beau but d'attaquant (12'). Par la suite, il a touché de moins en moins de ballons, payant le gros coup de mou de sa formation. Remplacé par Dybala (57').

Bernardeschi (4,5) : De la générosité et beaucoup d'activité en début de partie où il semblait être dans un bon soir. Mais, progressivement, il a été en difficulté dans l'entrejeu et son pressing a été bien faible face aux vagues offensives adverses. D.Costa a pris sa place (62').

 

 

 

Fermer
Fermer