Serie A - 33ème j. | Les notes de Cagliari - Roma (3-2)

Homme du match: Marin (8): patron du bloc parfaitement organisé de Cagliari, il suit à la trace les milieux de terrain romains pour empêcher leur progression. Il inscrit le second but de la rencontre, permettant aux hommes de Semplici de reprendre l'avantage sur les giallorossi. Il est également l'auteur de la passe décisive pour Joao Pedro qui scelle une victoire fondamentale, puisqu'elle permet aux sardes de sortir de la zone de relégation.

Cagliari (3-4-1-2) 

Vicario (6.5): malgré les deux buts encaissés, il se montre autoritaire sur sa ligne et permet aux siens de garder l'avantage avec au moins cinq arrêts décisifs.   

Ceppitelli (6.5): particulièrement sollicité ce soir, il est attentif face aux hommes de Fonseca et récupère quelques précieux ballons dans les pieds des adversaires.

Godín (5): aux abonnés absents sur le premier but de la Roma, il commet également quelques erreurs qui obligent son gardien à intervenir. 

Carboni (6.5): il fait le travail sur son côté et empêche les romains de s'aventurer dans la surface. 

Nández (7): son pressing intense freine la progression des romains. Il est également efficace en phase offensive, puisque c'est lui qui crée l'action qui permet à Lykogiannis d'ouvrir le score en tout début de match. 

Deiola (7): véritable homme de l'ombre ce soir, il empêche Villar de se libérer au milieu de terrain, et ainsi d'exercer son influence dans l'organisation du jeu de la Roma.

Marin (8): voir ci-dessus. Il cède sa place à Duncan à la 83ème minute.

Lykogiannis (7.5): il ouvre le score en tout début de match. Pour le reste, il est attentif en phase défensive et empêche Santon de progresser dans son couloir, pourtant largement utilisé par les romains. Il cède sa place à Zappa à la 75ème minute.

J.Pedro (8): disponible et généreux dans l'effort, il tente d'apporter du mouvement en première période, malgré quelques imprécisions. Son travail paie et il finit par délivrer une passe décisive et à inscrire le but du 3-1, qui permet à Cagliari de faire le break.   

Simeone (6): malgré une activité indiscutable, il a du mal à recevoir des ballons et à amener du danger. A noter tout de même sa passe décisive pour Marin, qui permet aux sardes de doubler la mise. Il cède sa place à Rugani à la 83ème minute.

Pavoletti (7): s'il crée peu de mouvement en phae offensive, du moins en première période, il n'hésite pas à presser son adversaire. Son match, tout en sacrifice, se révèle précieux pour Cagliari qui parvient ainsi à gêner la progression de la Roma qui a pourtant la possession. C'est Cerri qui prend sa place à la 75ème minute.

Roma (3-4-2-1)

López (5): malgré quelques arrêts non négligeables, le gardien romain ne peut qu'assister au naufrage de son équipe.

Mancini (5): il se fait parfois surprendre par son adversaire du jour et ses quelques erreurs sont tout de suite exploitées par les sardes.

Smalling (5.5): plutôt solide, il commet pourtant quelques erreurs qui lui coûteront cher. Il cède sa place à Cristante à la 59ème minute. 

Fazio (6.5): malgré le naufrage de son équipe, il réalise un match satisfaisant et réduit même l'écart avec un tête qui termine au fond des filets. 

Santon (5): harcelé par Lykogiannis, il ne peut que reculer et ne parvient pas à apporter du mouvement dans son couloir, le plus utilisé par les romains. Il cède sa place à Karsdorp à la 59ème minute. 

Villar (6): il exploite parfaitement les quelques espaces qu'il trouve et montre par moment les prouesses dont il est capable, mais ne se montre pas assez disponible pour ses coéquipiers. 

Diawara (7): il parvient à résister au pressing sarde et tente d'organiser le jeu face à un bloc bien regroupé. Il couvre du terrain et apporte beaucoup d'intensité à un milieu qui en manque cruellement. Il cède sa place à Veretout à la 75ème minute.

Peres (5): il manque de créativité et apporte peu de mouvement. Il est remplacé dès la reprise par Spinazzola (5.5) qui réalise une bonne entame de match mais s'éteint au fil de la rencontre. 

Pérez (6.5): il crée beaucoup de mouvement dès le début du match. Sans aucun doute le plus actif côté romain, il parvient à trouver le chemin des filets après avoir récupéré un ballon détourné par Vicario sur un tir qu'il avait lui-même tenté. 

Pellegrini (5.5): bien pris par les sardes, il a du mal à trouver des solutions pour passer un bloc bien organisé. Il cède sa place à Mkhitaryan à la 59ème minute.

Mayoral (4.5): il reçoit trop peu de ballons pour pouvoir faire la différence.

Voir aussi :