* Serie A (ITA) *

Serie A - 31ème j. | Les notes d’AC Milan - Juventus (4-2)

Homme du match : Ibrahimović (6) :

Point de fixation pour son équipe, le géant suédois a eu deux occasions nettes à se mettre sous la dent en première mi-temps. Ses frappes trop écrasées n’ont pas forcé Szczęsny à forcer son talent. Il réduit la marque en marquant son 5e but de la saison, celui-ci sur penalty. Remplacé par Bonaventura à la 67e.

 

AC Milan (4-4-2) :

Donnarumma (5) : Nullement inquiété en première mi-temps, il se fait surprendre par deux fois en début de seconde. Une première fois de loin où il était trop court, puis une seconde de près.

Hernandez (4,5) : Après un premier acte de bon niveau, le tricolore français a eu du mal à se remettre en route après la mi-temps. En effet, il se fait littéralement déposer par un Adrient Rabiot plus déterminé que jamais.


Romagnoli (4,5) : Précieux en tant que premier relanceur, il communique mal avec son coéquipier Kjær avec qui il rentra en collision. Cette erreur coûta cher à son équipe puisque Ronaldo en profita pour doubler la mise.

Kjær (5,5) : Fort physiquement et toujours bien placé, l’expérimenté défenseur danois a su contrer à la fois Ronaldo et Higuain en mettant son corps à contribution sans faire faute. Sa performance est à nuancer avec cette erreur amenant le but de CR7.

Conti (5) : Il a offert une belle opposition à ce même Ronaldo sur le côté, obligeant le portugais à repiquer dans l’axe ; voire même à changer de côté. Remplacé par Calabria à la 82e.


Paquetá (4) : Pas en réussite dans son couloir gauche, le jeune brésilien s’est heurté à un Juan Cuadrado intraitable dans les duels. Logiquement remplacé par Çalhanoglu (5) à la pause, mais qui n’a pas apporté énormément de fraîcheur sur son côté.

Bennacer (5) : Particulièrement juste techniquement, le joueur pisté par le PSG a néanmoins été quelque peu friable dans les duels avec les milieux adverses : à l’image de celui perdu face à Rabiot moins de deux minutes en seconde mi-temps.

Kessié (5,5) : Solide au milieu, l’ivoirien a su s’imposer face à Higuain et a livré un beau combat face à Pjanić. Il se projeta rarement, mais une de ses projections fut récompensée par un but où Bonucci était sur le reculoir.

Saelemaekers (5) : Il a profité des lacunes de Danilo pour s’immiscer au plus proche de la surface des leaders du championnat afin d’y adresser des centres tendus et dangereux. Remplacé par Leão à la 59e. L’ancien lillois fit la différence en donnant l’avantage à son équipe en marquant le but du 3-2.


Ibrahimović (6) : Voir ci-dessus.

Rebić (5) : Brouillon dans un premier temps où il rata la plupart de ses passes, il parachève cette belle remontée de l’AC Milan en marquant un 4e but. Remplacé par Krunić à la 82e.

 

Juventus (4-3-3) :

Szczęsny (3) : Il n’a pas été aidé par sa défense, mais il encaisse tout de même quatre buts en 20 minutes ce qui est beaucoup trop pour un gardien de ce standing.

Danilo (4) : Pas des plus impressionnants ce soir, Saelemaekers a trop souvent eu l’occasion de se mettre en position de centrer.

Bonucci (3,5) : Pas mal dans les airs, en attaque comme en défense, l’infatigable défenseur italien de 33 ans a su rester solide dans sa surface. Auteur d’une main dans sa surface, il offre un penalty aux adversaires à l’heure de jeu.


Rugani (5) : Moins en vue que son compatriote et compère en charnière centrale, le défenseur a toutefois répondu présent dans l’engagement ; notamment face à Zlatan Ibrahimović. Il recule trop face à Leão à la 67e qui marqua par la suite.

Cuadrado (5,5) : Une nouvelle fois très offensif, le colombien a malgré tout réalisé de bons replis défensifs pour arrêter la progression d’un Lucas Paquetá en souffrance. Ses montées ont apporté davantage de danger dans le camp adverse. Remplacé par Alex Sandro à la 77e.

Rabiot (6) : Assez juste, l’ancien parisien a eu un niveau intéressant durant ce match. Il se procure une belle occasion de tirer peu avant la demi-heure de jeu, mais sa frappe passa cinq mètres au-dessus. Il se reprend parfaitement au retour des vestiaires en réalisant un rush solitaire tout simplement fantastique, où il passa en revue l’ensemble de l’AC Milan avant de venir crucifier Donnarumma. Remplacé par un autre français, Blaise Matuidi, à la 69e.

Pjanić (6) : Maître à jouer d’une Juventus orpheline d’un Dybala suspendu, c’est bien le bosniaque qui a pris les rênes du jeu offensif de son équipe. Techniquement et physiquement au-dessus du lot, il a causé bien des dégâts à l’arrière-garde des Rossoneri avec ses décalages. Remplacé par Ramsey à la 69e.


Bentancur (5,5) : Il a été difficile de passer l’uruguayen au milieu de terrain tant le joueur a harcelé le porteur du ballon. Ses tacles parfois rugueux ont été salvateurs à quelques reprises.

Ronaldo (5) : Un début de match où le quadruple Ballon d’Or fit loin de son meilleur niveau, le portugais s’est bien repris en profitant d’une erreur de la défense centrale milanaise.

Higuain (4,5) : Des décisions hasardeuses, tant dans ses déplacements que dans ses tentatives de passes. Remplacé par Douglas Costa à la 69e.

Bernardeschi (5,5) : Sa fougue a souvent fait la différence sur son côté droit, où il a régulièrement obligé son adversaire à commettre la faute. Il a été de moins en moins sollicité au fur et à mesure que la rencontre se poursuivait. Remplacé par Muratore durant le temps additionnel.

Romain Caballero.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer