Serie A - 2ème j. | Les notes de Juventus - Empoli (0-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Mancuso (7,5) : Quelle activité ! Il a ratissé large dans ce match, étant présent un peu partout dans la moitié de terrain turinoise dès la récupération du ballon. Ses courses et ses passes ont été difficilement gérées par la défense adverse. Ses prises de balle ont quasiment toujours eu un impact positif sur le jeu de son équipe. En plus, c'est lui qui a marqué le seul but du match (21') d'une belle finition. Pinamonti a pris sa place (73').

Juventus (4-3-1-2)

Szczesny (5,5) : Peut-être encore chamboulé par sa bévue de la semaine passée, il a montré parfois des signes de fébrilité sur certaines actions avec des interventions pas toujours sûres. Toutefois, il n'a pas impacté négativement son équipe, étant seulement battu une fois, à bout portant.

Alex Sandro (5) : Il a clairement manqué d'impact offensif pour pouvoir aider ses partenaires à faire la différence ce soir. Son apport fut limité n'arrivant pas à transpercer la défense et à offrir des ballons de but à ses attaquants. Défensivement, il a évité de donner d'autres sueurs froides à son entraîneur.
Bonucci (5) : Loin de son niveau affiché pendant l'Euro, il a été bousculé plus d'une fois ce soir. Il a commis certaines erreurs notamment dans le placement, étant parfois en retard ou défendant à contretemps. Ses adversaires ne l'ont pas ménagé, venant souvent s'infiltrer de son côté et essayant de provoquer des erreurs de sa part.

De Ligt (5) : Approximatif par moments, il a montré quelques signes de fébrilité sur certaines interventions que ce soit par des gestes non adéquats, des passes imprécises ou des placements hasardeux. Il a même failli marquer contre son camp, en première période, sur une tête un peu précipitée.

Danilo (6) : Il a fait le boulot en milieu de terrain, éteignant certains incendies dans la défense turinoise et étant un peu l'homme à tout faire du système défensif bianconeri. Assez mobile, il est venu aider à gauche, à droite comme dans l'axe et a complété parfois les tâches de certains de ses partenaires.

McKennie (4) : Pas dans le coup ! L'Américain a peiné pendant ses 45 minutes disputées. Défensivement, il a été souvent débordé sur les offensives adverses ayant du mal à contenir les mouvements des milieux adverses. Offensivement, son influence fut très limitée avec une incapacité notable à créer du danger. Remplacé dès la mi-temps par Morata (5,5) : L'Espagnol a apporté plus de solutions dans l'axe aimantant bien les ballons et pesant sur la défense. Toutefois, il n'a pas su se créer assez d'occasions pour tromper Vicario.

Rabiot (4,5) : Une prestation loin d'être convaincante. Le Français a clairement manqué d'impact en milieu avec une légère tendance à la nonchalance par moments. Bernardeschi a pris sa place (55').

Betancur (5) : Un match plus propre et cohérent que ses comparses du milieu mais ça a quand même manqué de projections vers l'avant. Il n'a pas été assez tranchant sur phases offensives où sa lenteur trop importante a fait défaut sur plusieurs actions. Locatelli l'a remplacé (66').

Chiesa (6) : Il s'est démené sur le front de l'attaque pour réveiller une Vieille Dame endormie, multipliant les initiatives et les occasions. Malheureusement pour lui, Vicario a repoussé toutes ses tentatives et il n'a jamais été récompensé de ses nombreux efforts. Kulusevski a pris sa place (66').

Dybala (5,5) : Quelques belles fulgurances mais il lui a manqué ce petit quelque chose pour être décisif. Un quelque chose comme plus de continuité dans son niveau global par exemple car il a eu du mal à impacter durablement la défense et à se défaire de l'étreinte du milieu adverse. Parfois un peu esseulé, il a du souvent agir en solitaire avec quelques belles opportunités, notamment des essais lointains, n'inquiétant toutefois pas Vicario.

Cuadrado (5,5) : Un match en demi-teinte. Sa première période a été médiocre avec des initiatives trop téléphonées pour être dangereuses et des espaces laissés derrière. Après le repos, il s'est bien repris mettant en danger à plusieurs reprises la défense adverse par sa spontanéité et ses incursions qui auraient pu aboutir à de réelles possibilités de but avec plus de soutien turinois dans la zone de vérité. De Sciglio a pris sa place (82').

Empoli (4-3-1-2)

Vicario (7) : Impeccable de bout en bout ! Il a écœuré les attaquants bianconeri, notamment Chiesa, par ses multiples arrêts qui en ont fait un mur infranchissable tout au long de la soirée. Il a commis peu d'erreurs dans cette partie étant très sûr sur ses diverses interventions.

Marchizza (6,5) : Ses montées ont été fréquentes et très dangereuses pour la Juve. Il a offert un festival en première mi-temps, prenant régulièrement le dessus sur ses adversaires et amenant constamment le danger sur le but de Szczesny. Défensivement, il a vraiment bien géré son match, concédant peu de situations dangereuses.

Luperto (6) : Malgré quelques errements dans le placement, il a été serein et souverain dans cette rencontre. Il a bien résisté aux assauts adverses des attaquants bianconeri.

Ismajli (6,5) : Solide, l'Albanais a bien tenu la défense d'Empoli par sa grande maîtrise dans les duels, son aisance dans le jeu aérien et sa concentration pendant 90 minutes. Même bousculé dans la dernière demi-heure, il a su parfaitement s'en sortir.

Stojanovic (5) : Il a connu trop de moments de fragilité sur son côté droit ce soir. Il a souvent été pris dans son dos, n'offrant pas toujours des gages de sûreté à sa défense. Pour compenser cela, il lui a fallu durcir son jeu quitte à frôler l'exclusion en seconde période.

Bandinelli (5,5) : Une bonne activité, surtout en première période. Il a su être très présent dans l'entrejeu que ce soit à la récupération ou dans les remontées de balle. Il a été intelligent dans ses courses pour profiter des espaces mais aussi savoir offrir des solutions notamment à Marchizza avec qui il a souvent combiné dans ce match. Zurkowski a pris sa place (80').

Ricci (5) : Un peu effacé, il n'a pas été très présent sur les phases offensives, ni balle au pied. Toutefois, il a su être généreux dans les tâches défensives avec une certaine abnégation qui lui a permis de faire le nombre dans l'axe et ainsi bloquer des possibilités d'attaque pour la Juve.

Haas (4,5) : Pas vraiment à la hauteur du collectif, il a peiné à assurer de bonnes transmissions notamment. Il a beaucoup travaillé défensivement mais il n'a pas toujours su bien défendre manquant un peu de rigueur dans le placement.

Bajrami (5,5) : Il a offert de belles choses à sa formation balle au pied, guidant bien les contres de son équipe en première période et s'essayant parfois à la frappe de loin. Il s'est souvent joué de la défense turinoise exploitant bien les espaces entre les lignes. Néanmoins, son rendement a clairement baissé après le repos. Stulac l'a alors remplacé (70').

Cutrone (5) : Une bonne entame de match où il a su répondre présent dans la profondeur et venir mettre en danger l'arrière-garde turinoise. Il aurait même pu marquer sur une superbe frappe des 25 mètres. Ensuite, il a progressivement disparu des radars, n'ayant plus vraiment d'influence après le repos. Henderson a pris sa place (80').

Mancuso (7,5) : Voir ci-dessus.