Accueil * Serie A (ITA) * Serie A – 2ème j. | Les notes de Cagliari – Inter...

Serie A – 2ème j. | Les notes de Cagliari – Inter (1-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Sensi (7) : Techniquement, un ton au-dessus des autres ! Il a souvent éliminé sur ses touches de balle, précises et vives. Cette capacité pour éliminer les adversaires a été très importante dans les offensives de son équipe. Par ailleurs, cela lui a permis d’obtenir le penalty de la victoire.

Cagliari (4-3-1-2)

Olsen (5,5) : Plutôt efficace sur ses interventions, il a multiplié les arrêts et les bonnes sorties. Néanmoins, sur le premier but encaissé, il a mis trop de temps à aller au sol pouvant regretter ce but évitable.

Pellegrini (5,5) : Si offensivement il s’est peu montré, défensivement il a été très sûr. Il a laissé très peu d’espaces dans son dos et son côté n’a pas pu être bien exploité par l’Inter.

Klavan (6) : Une bonne copie de l’Estonien qui a formé un duo complémentaire avec Ceppitelli. Il a pris un bon nombre de ballons sur coups de pied arrêtés, étant impérial dans les airs.

Ceppitelli (5,5) : Le capitaine sarde a souvent pris ses responsabilités, même s’il a parfois été trop lent sur ses interventions. Il a bien tenu Lukaku qui n’a pas pu s’exprimer convenablement.

Pisacane (6) : D’excellentes montées pour ce latéral dynamique. Il a été intéressant et c’est de son côté que vient le but sarde en début de deuxième période. Défensivement, il a bien tenu son côté mais il a concédé un pénalty, pris par les dribbles déroutants de Sensi. Il a cédé sa place à Castro (75′).

Rog (5,5) : Une bonne projection vers l’avant et beaucoup de volonté ont accompagné son match. Par contre, cela s’est accompagné d’un certain déchet qui l’a parfois empêché de se rapprocher des buts de Handanovic.

Ionita (6) : Très généreux, il a multiplié les efforts et les courses de sa défense vers la surface adverse. Cela lui a permis de couvrir beaucoup de terrain et de gêner le milieu de l’Inter.

Nandez (6,5) : Il a fait beaucoup de mal à la défense nerazzuri notamment sur le côté gauche. Sa qualité technique et sa capacité à prendre les espaces ont permis à plusieurs situations de devenir des occasions sérieuses. En outre, il est passeur décisif sur le but de Joao Pedro sur l’un de ses nombreux débordements.

Nainggolan (6,5) : Le « Ninja » a perforé le milieu intériste ! Non pas de coups de sabres mais grâce à ses courses et son abnégation. Il a été dominant dans l’entrejeu et a permis aux siens d’y croire jusqu’au bout. Cigarini a pris sa place (85′).

Cerri (4,5) : On ne peut pas dire qu’il ait été un danger pour l’Inter. Il s’est créé une seule réelle occasion qu’il n’a pas réussi à bien exploiter. À sa décharge, il a dû redescendre parfois très bas sur le terrain. Remplacé par Simeone (5,5) à la mi-temps : Son entrée à la place de Cerri a été bénéfique à son équipe. Il a apporté de la variété dans les offensives de Cagliari, dézonant souvent pour récupérer des ballons.

Joao Pedro (5,5) : Le buteur sarde a été décisif à défaut de réellement peser sur la partie. Il a souvent rôdé dans les bonnes zones pour obtenir les ballons mais il a cruellement manqué de possibilités de frappes, à part son but évidemment.

Inter Milan (3-5-2)

Handanovic (6) : Peu de travail pour lui, la faute à un manque de ballons allant en direction de son cadre. Il a néanmoins concédé un but mais la vitesse et la précision de la tête de Joao Pedro ne lui laissaient que peu de chances de réussite.

Skriniar (5) : Assez fébrile, il a eu du déchet dans la relance qui est anecdotique mais révélateur d’un manque de sérénité. Ce qui est moins anecdotique, c’est les débordements et la pression qu’il a subi de Nandez. Il a souvent accusé du retard et a laissé des espaces trop importants.

Ranocchia (6) : Propre et discipliné, il a bien couvert l’axe de la défense nerazzuri. Avec D’Ambrosio, ils ont parfaitement coulissé et ont laissé peu d’espaces dans le cœur de la défense.

D’Ambrosio (6,5) : Vraiment solide ! Il a bien contenu les attaques adverses et a montré une sérénité qui a rassuré sa défense. C’est peut être sur le but qu’il a commis la seule imperfection de sa partie, se révélant bien trop passif.

Asamoah (6) : Il a amené de la vitesse aux attaques de son équipe, parfois moribonde. Il a bien alterné entre jeu sur le côté, à ras de la ligne, et retour dans le cœur du jeu. Il a parfois manqué de précision dans ses passes, ce qui l’a empêché de mettre plus de danger dans la surface sarde.

Sensi (7) : Voir ci-dessus.

Brozovic (4,5) : À la peine ! Sa prestation a été sans relief dans plusieurs domaines. Il a été emprunté physiquement et a souffert dans le combat imposé par le milieu adverse, notamment face à Nandez. Techniquement, il a été discret sur les actions de son équipe étant trop peu dans l’avancée et la prise de risques.

Vecino (5) : Il a éprouvé quelques difficultés dans l’entrejeu, notamment devant l’engagement physique des joueurs de Cagliari. Son jeu de passes a manqué de précision par moments. Remplacé par Barella (69′).

Candreva (5,5) : Un peu décevant ! Il n’a pas eu l’impact suffisant en milieu de terrain. Techniquement, ce fut propre mais cela n’a pas assez déséquilibré la défense de Cagliari. Défensivement, il a bien participé aux efforts collectifs. Godin a pris sa place (79′).

Lukaku (5,5) : Le minimum syndical. Un peu trop sevré de ballons, il n’a pas pu exprimer ses qualités et a souvent couru dans le vent. Sa relation avec Lautaro Martinez semble s’améliorer de plus en plus mais elle n’a été aperçue que trop rarement.

Lautaro Martinez (6) : Il n’a pas été toujours souverain, parfois délaissé par son milieu. Ce qui l’a souvent isolé de ses équipiers, l’a privé de ballons et donc de situations. Mais, il a réussi à inscrire un joli but de la tête devançant les grands formats adverses. Remplacé par Politano (78′).

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...