Serie A - 27ème j. | Les notes de Milan AC - Napoli (0-1)

Homme du match : Insigne (7,5) : Infatigable ! Le petit ailier de la Squadra a constamment harcelé la défense rossoneri par ses courses, ses appels, ses prises d'initiatives. Toujours impliqué sur les actions dangereuses, il a souvent utilisé à bon escient l'espace laissé par la défense. Par contre, il a trop peu cadré ses frappes. Avec plus de précision, il aurait largement pu planter un but ce soir. 

Milan AC (4-2-3-1)

Donnarumma (7) : Le capitaine rossoneri a été l'un des seuls au niveau ce soir dans son équipe. Sans lui, l'addition aurait pu être bien plus lourde. Il a réalisé plusieurs parades dont certaines vraiment difficiles notamment sur la reprise de volée de Ruiz (57'). Il a été très propre dans ses interventions, étant sérieux et concerné. Il a surtout fait preuve de leadership et de caractère faisant honneur à son brassard.

T.Hernandez (5,5) : Il lui a manqué un peu de qualité technique pour véritablement exister en attaque. Il a trop rarement réussi à transmettre le ballon dans de bonnes conditions à ses attaquants. Derrière, il a parfois subi et concédé un peu d'occasions mais il a aussi été très difficile à éliminer en un-contre-un.

Tomori (6,5) : A part quelques approximations de placement sur certaines actions, il a été très solide derrière compensant souvent les errements de son compère de l'axe central.

Gabbia (3,5) : Il est passé à côté ! Son match a été rempli d'erreurs : erreurs de placement, passivité extrême sur de nombreuses actions, retards sur ses interventions. Sa très grande fragilité a coûté de nombreuses occasions à son équipe.

Dalot (4) : Fébrile ! Il n'a pas eu un rendement très positif sur le plan défensif concédant trop d'occasions à ses adversaires. Il a vraiment peiné à assurer son replacement derrière après ses efforts devant. Offensivement, il a raté beaucoup trop de centres pour permettre à son équipe d'avoir des occasions.

Kessié (5) : Un goût de trop peu pour lui. Il a semblé être en mesure de porter son équipe en milieu avec des passes souvent tranchantes en phase de reconversion et une bonne couverture de terrain. Malgré cela, il a peiné trop souvent face à la domination adverse, étant dominé par les milieux napolitains et subissant trop souvent en phase défensive. Meité l'a remplacé (67').

Tonali (5,5) : De belles fulgurances avec des qualités techniques intéressantes pour déstabiliser la défense adverse sur une passe, un contrôle. Néanmoins, son match a été bien trop irrégulier pour permettre aux siens de profiter de ces qualités.

Krunic (4,5) : Il a été en vue bien trop rarement dans cette rencontre, n'étant pas capable de mettre à défaut la défense adverse. Il a joué bien trop bas sur le terrain et, malgré une combativité certaine, la copie rendue reste trop faible. Il a cédé sa place à Rebic (60').

Calhanoglu (5,5) : Il a été l'un des principaux atouts offensifs des Rossoneri, dynamisant souvent l'attaque milanaise par sa technique et ses changements de rythme. Malheureusement, il a payé l'apathie de son équipe et le manque d'occasions. B.Diaz l'a remplacé (60').

Castillejo (6) : L'Espagnol a livré un match plein en terme d'efforts et d'intensité dans le repli défensif. Il a été plus souvent visible dans sa propre surface que dans celle des Napolitains. Néanmoins, offensivement, il n'a pas réussi à peser dans cette partie. Saelemaekers a pris sa place (60').

Leao (5) : Il s'est démené sur le front de l'attaque pour mettre en difficulté la défense adverse, réussissant souvent à partir en profondeur. Il a eu les occasions mais il a clairement manqué de puissance, de tranchant dans ses frappes, provoquant rarement des sueurs froides à Ospina. Hauge l'a remplacé (79').

Napoli (4-2-3-1)

Ospina (6) : Un match bien maîtrisé dans l'ensemble avec un bon nombre d'arrêts qui lui ont permis de réussir le clean-sheet et de conserver le succès de son équipe. Toutefois, il a commis quelques approximations avec ses mains sur certains arrêts mais qui, heureusement pour lui, furent sans conséquence.

Hysaj (7) : Un match complet de sa part tant offensivement que défensivement. Il a été très intéressant sur les phases offensives avec une bonne projection vers l'avant, des courses tranchantes et une relation technique forte avec Insigne. Défensivement, il a été très serein tout au long de la rencontre laissant peu de possibilités à ses adversaires.

Koulibaly (7) : Match solide. Il a été impérial sur l'ensemble du match étant rarement pris à défaut sur les actions milanaises. Très sûr dans ses relances, il a été primordial dans le commencement de nombreuses actions napolitaines.

Maksimovic (6) : Un match agressif, souvent dans le bon sens du terme. Il est venu chercher ses vis-à-vis très haut sans être trop perméable dans la profondeur. Attention toutefois à ne pas être trop physique car le carton rouge n'est pas passé loin.

Di Lorenzo (5,5) : Un match de bonne facture notamment sur le plan défensif où il fut peu mis en difficulté, à part peut-être sur les 20 dernières minutes avec l'entrée de Rebic. Offensivement, les bonnes intentions étaient là mais cela a parfois manqué de précision technique.

Demme (5,5) : Un peu dans l'ombre au milieu, il a été cependant très utile avec une bonne couverture de terrain et un repli défensif efficace ainsi qu'une certaine efficacité dans les duels. Par contre, il a connu trop de déchet technique dans la passe. Bakayoko a pris sa place (80').

Fabian Ruiz (6,5) : Sa qualité technique a fait la différence en première période face aux milieux du Milan. Il a souvent bien orienté le jeu de son équipe, permettant aux siens de prendre à défaut la défense adverse sur les attaques placées. Il a aussi souvent provoqué le danger par sa rapidité d'excécution couplée à sa vista. Il aurait pu marquer un joli but d'une belle reprise de volée sans une intervention de Donnarumma.

Insigne (7,5) : Voir ci-dessus.

Zielinski (7,5) : Le Polonais a régné en maître dans l'entrejeu ! Il a été très actif, prenant souvent le dessus à la récupération, se montrant très présent dans la surface adverse. Il a ainsi buté deux fois sur Donnarumma en première période. Finalement, il a contribué au but de son équipe en offrant un caviar à Politano. Elmas l'a remplacé (75').

Politano (7) : Il s'est bien joué de la défense milanaise, s'inflitrant dans les espaces avec une mobilité qui a grandement perturbé la défense adverse. Il a été dans tous les bons coups, jouant intelligement près du but de Donnarumma que ce soit dans ses mouvements ou ses passes. C'est lui qui a inscrit l'unique but du match (49') permettant aux siens de repartir avec les trois points. Mario Rui l'a remplacé (80').

Mertens (4) : Discret. Le petit lutin belge n'a pas su être dangereux dans cette rencontre. Il n'a pas réussi à se créer d'occasions et son influence sur les actions de son équipe a été très limitée. Osimhen l'a remplacé (59').