Serie A – 23ème j. | Les notes de Milan – Cagliari (3-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Paquetà (7.5): infatigable Paquetà qui lutte sans cesse au milieu de terrain. Il fait preuve d’une grande aisance technique dès les premiers instants du match et finit par s’imposer face à son adversaire, poussant le ballon au fond des filets. Hors de question pour lui de ralentir par la suite; il est à l’origine de la plupart des actions milanaises et participe activement à la construction du jeu. Il parvient à mettre ses partenaires, en particulier Calhanoglu, dans les meilleures dispositions et semble s’être déjà intégré à sa nouvelle équipe. Son dynamisme incessant oblige l’adversaire à le freiner de manière irrégulière.

Milan (4-3-3) 

Donnarumma (6): si le jeune gardien italien passe une soirée plutôt tranquille, il parvient tout de même à se mettre en valeur par deux fois avec des parades décisives qui empêchent Cagliari de revenir au score suite aux quelques erreurs de marquage de ses défenseurs.

Calabria (7): excellente prestation du jeune latéral qui se démène dans son couloir. Harcelé par Pellegrini, il parvient toutefois à tenir le ballon et participe largement au succès offensif du Milan. Après avoir offert la passe décisive qui mène les siens au doublé, il tente une superbe action, malheureusement pour lui bien reprise par Cragno. Il laisse sa place à Conti à la 66ème.

Musacchio (5.5): globalement, Musacchio, ne laisse que peu d’espace aux joueurs adverses. Cependant, ses quelques retards, s’ils n’ont pas de conséquence, sont tout de même à risque.

Romagnoli (5.5): lui aussi est l’auteur d’une prestation suffisante, empêchant les attaquants de Cagliari d’avancer outre mesure. Quelques erreurs de marquage sont cependant à noter. Heureusement pour lui, ses adversaires du soir se sont montrés bien trop imprécis pour espérer revenir au score.

Rodriguez (6): prestation satisfaisante pour le Suisse qui, globalement, tient bien le ballon et ne souffre pas en phase défensive.

Kessie (6.5): l’Ivorien réalise ce soir un très beau match. Il parvient à étouffer le milieu de terrain adverse en récupérant un nombre incalculable de ballons.

Bakayoko (6.5): lui aussi se montre précieux lorsqu’il s’agit de récupérer le ballon et d’empêcher la progression de l’adversaire vers la surface. S’il se montre parfois presque trop agressif, son travail de pressing est toutefois efficace.

Paquetà (7.5): voire ci-dessus

Suso (6.5): l’Espagnol ne cesse de provoquer dans son couloir. C’est un tir de sa part qui est à l’origine du premier but milanais; il oblige Cragno à la parade, et ce dernier repousse le ballon sur le bras de son défenseur qui n’a pas le temps de réagir. Si ses autres tentatives resteront sans succès, il fait toutefois preuve d’une bonne lecture du jeu.

Calhanoglu (6.5): prestation intéressante de la part de Calhanoglu qui semble s’entendre à merveille avec Paquetà. En effet, le Brésilien parvient toujours à trouver son partenaire lorsqu’il est le mieux placé et celui-ci lui fait honneur en exploitant au mieux le ballon. A noter deux frappes lointaines qui auraient pu se révéler dangereuses ainsi qu’une lutte incessante pour récupérer le ballon. Outre son travail défensif donc, il est également à l’origine d’une frappe qui oblige Cragno à sortir et à repousser le ballon dans les pieds de Piatek qui tuera le match. C’est Borini qui le remplacera à la 76ème.

Piatek (6.5): malgré le but plein de sang-froid qui crucifie les Sardes,on attend plus du Polonais. Malgré quelques frayeurs pour les rossoblù, il ne parvient pas à concrétiser ses actions et semble parfois chercher un peu trop le but. Ses mouvements sans ballon restent toutefois intéressants, et il parvient souvent à se libérer. Il laisse sa place à Cutrone à la 65ème.

Cagliari (4-4-2) 

Cragno (5): ses parades désespérées finissent pour l’une sur le bras de son défenseur, pour l’autre dans les pieds de Piatek. Malgré tout, il intervient par trois fois afin de sauver l’honneur des Sardes.

Srna (6): un match de sacrifice pour Srna qui se montre précieux aussi bien en phase défensive que lorsqu’il faut se projeter vers l’avant. Ses efforts ne paieront pas, mais sont indiscutables.

Ceppitelli (5): il pousse bien malgré lui le ballon dans ses propres filets; en effet, c’est Cragno qui le lui renvoie sur le bras et le défenseur ne peut rien faire d’autre que que de constater les dégâts. Il tente d’y remédier avec plusieurs tentatives de frappe qui n’aboutiront pas. En fin de match, il perd également Suso qui, heureusement pour lui, ne concrétisera pas l’action.

Pisacane (6): l’Italien est auteur d’une bonne prestation malgré la défaite. En effet, il se démène afin d’empêcher Piatek de se rendre dangereux, avec pas mal de succès. Il effectue de bons retours défensif et le score n’est pas à l’image de sa prestation.

Pellegrini (5.5): dommage pour le jeune Pellegrini qui n’a de cesse de presser et de harceler le porteur de balle. S’il parvient à récupérer quelques bons ballons, ses efforts ne paient pas puisque les centres qui suivent sont trop souvent imprécis. Il semble être trop pressé, et seule l’expérience lui permettra par la suite de mieux gérer le ballon.

Faragò (5.5): bilan mitigé pour Faragò qui, s’il montre du positif montre tout autant de négatif. D’une part, il fait preuve d’une bonne gestion du ballon et effectue un précieux travail de pressing. D’autre part, il se montre souvent trop agressif.

Ionita (5): le Moldave est bien trop transparent dans ce milieu de terrain et ne parvient à aucun moment à imiter l’intensité de ses partenaires. Offensivement, il se montre trop pressé et fait de mauvais choix tandis que défensivement, il ne parvient à aucun moment à freiner les joueurs adverses. Il laisse sa place à Despodov à la 76ème.

Barella (6.5): le jeune Italien effectue un excellent travail de récupération et s’il se trouve bien trop seul en contre, il est toutefois l’un des rares à être assez dynamique pour obliger l’adversaire à commettre la faute.

Padoin (5.5): match moyen de Padoin qui, s’il ne commet pas d’erreur flagrante, ne parvient pas non plus à faire une quelconque différence. S’il a quelques bonnes actions à son actif, rien toutefois n’est très brillant. Il laisse sa place à Deiola à la 68ème.

Joao Pedro (5): lorsqu’il ne se montre pas trop passif, le Brésilien manque l’immanquable. A noter toutefois une tentative de sa part qui aurait bien pu s’avérer dangereuse si Donnarumma n’avait pas effectué une excellente parade, mais globalement, sa prestation reste insuffisante. C’est Bradaric qui le remplace à la 80ème.

Pavoletti (5.5): son engagement est indiscutable, mais il se heurte trop souvent à Kessie et Bakayoko lorsqu’il s’agit d’avancer.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.