Serie A – 23ème j. | Les notes de Atalanta – Spal (2-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Zapata (7): Une vraie révélation cette saison en Italie ! Le colombien Duvan Zapata a (encore une fois) marqué cette après-midi ! En inscrivant ce but à la 80e minute du match il permet à l’Atalanta Bergame de s’imposer. Après une première période un peu plus compliquée, l’attaquant a su se démarquer en deuxième mi-temps proposant des appels intéressants dans le dos des défenseurs adverses. A noter d’ailleurs que Zapata a également réalisé une passe décisive pour son coéquipier Illičić pour le but égalisateur. Un match complet.

 

Atalanta (3-4-1-2) :

Berisha (6) : Très peu mis en difficulté par une attaque de Spal trop timide, le gardien albanais a cependant été pris à revers sur une tête rageuse de Petagna.

Mancini (5,5) : Quelques combinaisons avec son milieu droit, le joueur n’a néanmoins pas beaucoup pesé sur la défense adverse. Mais il a été bon en défense, c’est toujours primordial pour un défenseur !

Palomino (6) : Le roc de l’Atalanta a fait le boulot bloquant parfaitement l’axe. Rien de spécial à rajouter.

Toloí (5) : Les offensives de Spal sont majoritairement passées par son côté, le latéral droit a eu un peu de mal cette après-midi.

Castagne (5) : Assez peu en vue finalement, on pouvait attendre plus de cet espoir du football belge. Gosens (5) le remplace sans pour autant être plus virevoltant que son coéquipier.

Freuler (6) : Le meilleur milieu de terrain du côté de l’Atalanta sur ce match se prénomme Freuler ! Indispensable pour contrer les tirs adverses, il a garder son calme dans les moments (plus ou moins chauds) où son équipe subissait. Il a réellement créé le liant entre la défense et l’attaque. Un bon match de sa part. Remplacé à la 78e minute par le joueur prêté par Chelsea Pasalić (5), l’entrant n’a pas eu le niveau de Freuler, il n’a pas apporté grand chose sur cette fin de match.

De Roon (5,5) : Sans être mauvais, De Roon n’a pas entièrement répondu aux attentes qu’on lui portait. Il est vrai qu’un joueur de son calibre doit avoir une empreinte plus marquée  sur le jeu de son équipe.

Hateboer (6,5) : Pas très aidé par son latéral gauche, ce joueur a réussi à proposer des solutions offensives intéressantes, bien que pas toujours exploitées. Il est le passeur décisif sur le but de la victoire. En effet, il prend de vitesse le défenseur Bonifazi et adresse un centre ras-de-terre pour son avant-centre.

A. Gomez (7) : Le réel patron technique de cette équipe. Certes niveau statistique aujourd’hui il n’a ni marqué ni délivré de passe décisive, mais à lui tout seul il a organisé les mouvements offensifs de son équipe ; comme à son habitude pourrions-nous dire. Un très bon match du meneur argentin. Il est remplacé à la dernière minute par Pessina qui n’a pas eu le temps de s’exprimer.

D. Zapata (7) : Voir ci-dessus.

Illičić (6,5) : Au vue du reste de son équipe, l’attaquant slovène a manqué de réussite en première mi-temps mais a su corriger le tir en deuxième. A l’image de son but, Illičić s’est montré disponible pour ses partenaires et se plaçant entre la défense de Spal. Avec Zapata, ils ont formé un duo qui a mit la défense adverse sur le qui-vive.

 

Spal (3-5-2) :

Viviano (5,5) : Première mi-temps sans faute avec cet arrêt réflexe sur la double tentative d’Alejandro Gomez à la 22e minute. Il encaisse ces deux buts qui pénalisent son équipe, mais il n’est pas le seul responsable de cette défaite loin de là !

Bonifazi (4) : Décevant au fil du match, un peu comme l’ensemble de la défense finalement. Il est pris de vitesse sur le deuxième but concédé synonyme de défaite. Il est remplacé en fin de match par Floccari (5) pour tenter de ramener un point de ce déplacement, en vain.

Vicari (5,5) : Il a été plutôt bon malgré les deux buts concédés. Solide dans les duels, le défenseur central italien a repoussé l’échéance. Sa seule erreur manifeste est son mauvais placement sur le but de Zapata qui se faufile devant lui pour reprendre le centre qu’on lui avait adressé.

Cionek (5,5) : Comme Vicari, il a commis peu d’erreur dans ce match. La plus notable d’entre elles est qu’il s’est fait débordé sur son couloir droit par Zapata délivrant, pour rappel, un bon centre tendu second poteau pour l’égalisation de l’Atalanta.

F. Costa (6) : Même sans être très dangereux offensivement il a su animé son couloir gauche. Le milieu de Spal a été bon cette après-midi dans ses dribbles et ses duels, un peu moins dans ses transmissions parfois précipitées.

Kurtić (6) : Que ce soit dans la récupération du ballon, en ayant toujours un pied qui traîne pour arracher le ballon aux adversaires, ou dans l’animation offensive, l’ancien joueur de l’Atalanta Bergame (l’adversaire du jour) a été tout simplement le meilleur joueur de Spal. Il a d’ailleurs permis aux siens de croire en une victoire puisqu’il adresse ce long centre déposé sur la tête de son attaquant.

Missirolli (5) : En ayant moins d’impact que son coéquipier cité précédemment, Missirolli a formé un bon duo costaud dans la récupération; même si en fin de match le jeu fût un peu plus haché étant donné que son équipe courrait au score.

Valoti (4) : Le constraste est net ! Bien que les deux milieux défensifs de Spal aient été de bons éléments lors de ce match, Valoti n’a pas été aussi bon. Il a raté pas mal de passes, de dribbles, d’interceptions… Il a tout simplement raté son match. L’entrée en jeu de Murgia (5,5) a apporté de la justesse technique, qui était absente aujourd’hui chez Valoti.

Lazzari (5) : Coupable sur sa perte de balle pour l’égalisation de l’Atalanta, le milieu droit italien a été trouvé par ses partenaires lorsqu’il était proche de la ligne de touche. De plus, il n’a pas réussi à faire la différence sur son côté.

Petagna (6) : L’unique buteur de Spal aujourd’hui, qui s’est pourtant démené pour jouer à fond la contre-attaque. Un caractère de guerrier qui s’est illustré sur sa tête rageuse, suite à un renvoi mal négocié par la défense adverse. Il est ensuite remplacé par Antenucci (5) qui n’a su apporté plus de danger que le faisait déjà Petagna. Un bon match pour l’attaquant malgré l’ingratitude de ce poste lorsque son équipe se fait dominer sur le terrain.

Paloschi (5,5) : Ce joueur a quant à lui été assez nerveux lors de ce match, l’empêchant de jouer de meilleure manière. Un match plutôt moyen.

Romain Caballero.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.