Accueil * Serie A (ITA) * Série A – 22ème j. | Les notes de Udinese – Inter...

Série A – 22ème j. | Les notes de Udinese – Inter Milan (0-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Romelu Lukaku (7,5): Deux occasions, deux buts contre des dizaines de contre-attaques ou bien Lukaku l’efficacité face à l’inefficacité de onze joueurs. Ce match peut se résumer à l’aide de ces deux contradictions. L’international belge arrive, en effet, à renverser le match en marquant sur sa première occasion à la 63’. Il donne ainsi une leçon de football à une équipe d’Udinese qui avait pourtant mis tous les éléments dans ce match pour faire chuter l’armada milanaise. Tous les ingrédients, sauf un, l’efficacité qui est le dernier ingrédient dans le football mais qui, sans ce dernier, ne vous donnera jamais la victoire. Lukaku l’a ce soir prouvé à nouveau, il fait gagner une équipe car il marque quasiment sur tous les ballons qu’il capte dans la surface de réparation. Il inscrit ce soir un nouveau doublé (il marque également un pénalty à la 68’) avant d’affronter dimanche prochain le voisin honni, l’AC Milan. Avec la même efficacité? Affaire à suivre…

 

Udinese (3-5-2)

 

J. Musso (4,5) : Le goal argentin de cette formation de l’Udinese a réalisé une première mi-temps très satisfaisante. Dès la première minute, sur une frappe de Esposito qu’il dégage d’un très beau geste de la main, Musso a montré aux siens  qu’ils pouvaient s’appuyer sur lui. En seconde mi-temps, il ne peut rien sur le but de Lukaku, mais commet une faute sur Sanchez qui amène le pénalty. Il est obligé de s’incliner une seconde fois face au redoutable goleador belge.

Rodrigo (5) : Aligné sur le côté droit au sein d’une défense à trois, Rodrigo s’est montré solide et attentif tout au long de la rencontre. Il est resté pour autant discret sans réellement participer à la construction du jeu.

S. De Maio (5) : L’expérimenté défenseur français de 32 ans a fait parler son expérience dans le jeu de son équipe ce soir. En effet, il s’est montré serein dans ses relances et a participé activement, aux côtés de De Paul et Fofana ses coéquipiers de l’entre jeu, à la construction du jeu. Enfin, il fut très actif et était une véritable rampe de lancement pour nombre de contre-attaques de son équipe. En deuxième mi-temps, il se laisse cependant submerger par les quelques assauts de Sanchez notamment.

B. Nuytinck (5) : Aux côtés de De Maio et Rodrigo, le néerlandais aligné à gauche s’est, à l’instar de ses coéquipiers, montré solide.

J. Larsen (4) : Aligné sur le côté droit, Larsen a beaucoup donné en première mi-temps pour combiner avec ses coéquipiers de l’entre jeu notamment sur contre-attaques. En seconde mi-temps il perd toute influence dans cette rencontre.

R. De Paul (6) : Excellente première mi-temps pour le milieu de terrain argentin de l’Udinese. Il a fait preuve d’une excellente entente avec Fofana, ce qui lui a permis de contre attaquer très rapidement à ses côtés. Lors de ces phases de jeu, l’argentin a montré toutes ses grandes qualités qu’elles soient techniques ou même physiques avec une très intéressante pointe de vitesse. Cependant, il lui manque encore l’efficacité. Ainsi, toutes ses tentatives auraient dû influencer le tableau d’affichage. Or, cela n’a pas été le cas. En seconde mi-temps, c’est d’un regard noir qu’il voit l’Inter prendre le large grâce à un modèle… de l’efficacité, Lukaku!

R. Mandragora (3) : Le milieu de terrain de cette formation de l’Udinese est passé totalement à côté de son match. Aucune influence et peu de ballons touchés, il fut quasi fantomatique tant en première qu’en seconde mi-temps.

S. Fofana (6) : Fofana a mis beaucoup d’intensité dans toutes ses actions en première mi-temps. Sa vitesse et son sens du jeu lui ont permis de participer avec beaucoup de succès et d’aisance aux contres menés par De Paul. Cependant, à l’instar de son coéquipier, l’efficacité et la dernière passe sont à revoir pour se montrer décisif et réellement marquer (dans les deux sens du terme) un match. Remplacé par L. Teodorczyk (83’).

K. Sema (4,5) : Aligné sur le côté gauche, Sema a, en première période, beaucoup oeuvré sur son côté en étant notamment à la réception de nombreux centres venant souvent de Larsen ou de De Paul. Il a d’abord manqué de justesse, de précision et d’intelligence puis, au fil des minutes, il a su prendre ses marques et utiliser de manière intelligente les ballons qui lui parvenaient. En seconde mi-temps, il s’éteint totalement, à l’instar de nombre de ses coéquipiers.

K. Lasagna (3) : Très peu de ballons touchés pour Lasagna qui n’a pas su se démarquer et se rendre ainsi disponible vis à vis de ses coéquipiers.

Okaka (4,5) : L’avant-centre international italien de cette équipe a été plus en vue dans cette partie par rapport à Lasagna, décrochant de temps à autre pour toucher la balle et participer à la construction  du jeu. Malheureusement, il n’aura pas été bien  servi ce soir pour se montrer décisif.

 

Inter Milan (3-5-2)

 

D. Padelli (5) : Le numéro 2 dans la hiérarchie des gardiens à l’Inter, Padelli est apparu en manque de sérénité et de repères en manquant souvent de spontanéité lorsqu’il s’agissait de relancer. Il s’est souvent retrouvé acculé vers ses cages lorsqu’il avait le ballon. Cela l’a obligé à relancer trop court et sans grande précision. En seconde mi-temps, il est apparu plus serein face à une équipe de l’Udinese devenue amorphe.

M. Skriniar (6) : Le capitaine de cette équipe et défenseur slovaque a réalisé un match solide défensivement au sein de son couloir droit. Il s’est souvent occuper de la relance, n’hésitant pas, certaines fois, à se projeter vers l’avant à l’aide d’une bonne conduite de balle. Ainsi, à la 24’, il traverse tout le terrain avec le ballon pour tenter, in fine, un une-deux avec Lukaku. Cette action ne donne rien mais Skriniar a montré qu’il ne reculait devant rien et son esprit combattif fait du bien à son équipe.

S. De Vrij (6) : Beaucoup de sérénité pour le défenseur central néerlandais qui s’est montré très solide et présent en s’imposant majestueusement dans sa surface de réparation à l’aide de sa grande taille (1,89m).

A. Bastoni (5) : Il a touché beaucoup de ballons et a fait preuve d’un grand engagement tout au long de la rencontre. Cependant, malgré ses bonnes dispositions, le jeune latéral gauche italien de 20 ans a manqué de justesse en ratant de nombreuses passes et en manquant d’intelligence dans ses placements sur le terrain et dans ses choix, souvent très discutables.

V. Moses (4,5) : Arrivé fraîchement en Italie, Moses prêté par Chelsea a réalisé un match bien trop brouillon pour être convaincant. Il a manqué de présence dans son couloir droit et est parfois apparu juste techniquement. Il va devoir vite s’adapter pour gagner sa place et convaincre Conte et tout le staff de l’Inter qui ont misé sur lui.

M. Vecino (6) : Aligné dans l’entre jeu, Vecino a réalisé un bon match. Il a été régulier dans son investissement, alternant entre présence défensive, notamment en première période, avant d’opter pour un jeu plus porté vers l’avant lorsque son équipe poussait pour inscrire le premier but du match.

N. Barella (6) : Après une première mi-temps inachevée pour Barella qui a été maladroit, en témoigne son avertissement pour un méchant tacle par derrière, il va se relancer après la pause. En seconde mi-temps, le public a donc retrouvé un Barella gagnant des duels et juste dans ses transmissions. Ainsi, il devient passeur décisif sur le premier but de Lukaku qui délivre son équipe.

C. Eriksen (6) : Pour sa première titularisation une semaine seulement après son transfert, l’ancien des Spurs a réalisé un premier match qui laisse présager une montée en puissance très rapide. En effet, Eriksen s’est montré déjà très à l’aise dans le système de jeu de Conte, manquant encore d’automatismes avec Lukaku notamment, mais en distribuant de bons ballons. En seconde mi-temps, il a cependant baissé en intensité et a touché moins de ballons. Remplacé par M. Brozovic (58’).

A. Young (5) : A l’instar de Moses, Young lui aussi un transfuge de Premier League lors de ce mercato hivernal (arrivée de ManU) doit encore trouver ses marques pour réellement utiliser tout son potentiel et apporter un réel plus à l’Inter.

R. Lukaku : Voir ci-dessus.

S. Esposito (5) : Le jeune attaquant italien a, dès la première minute de jeu, décocher une frappe de loin qui a tout de suite mis en danger l’adversaire. Cependant, après cette tentative, Esposito a été très brouillon, abusant de ses dribbles et perdant de nombreux ballons. Il réalise donc ce soir une mauvaise prestation où il ne se sera pas montré décisif et n’aura pas participé activement au jeu collectif (attaques placées notamment) de son équipe. Remplacé par A. Sanchez (59’) bien plus entreprenant et très remuant sur les côtés. Sa rapidité va amener le danger et contraindre le goal de l’Udinese à faire faute. Cette dernière amène le pénalty qui permet à Lukaku et l’Inter de faire le break et se mettre définitivement à l’abri.

Gabriel Moser

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...