Accueil * Serie A (ITA) * Serie A – 20ème j. | Les notes de Naples – Fiorentina...

Serie A – 20ème j. | Les notes de Naples – Fiorentina (0-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Gaetano Castrovilli (8): Le milieu de terrain italien a réalisé ce soir, au sein de l’entre jeu, une prestation de haut niveau. A l’extérieur dans un stade hostile et froid du fait des supporters en grève, Castrovilli n’a pas paru désemparé par cette atmosphère et a développé un jeu collectif rapide et précis dans l’entre jeu. Il a trouvé des relais et des combinaisons avec ses coéquipiers, notamment Chiesa. Sa grinta et son toucher de balle est un véritable régale et lui permet d’asseoir sa position de leader technique dans l’entre jeu.

 

Naples (4-3-3)

 

D. Ospina (5,5) : Le goal colombien de cette formation napolitaine a, certes, encaissé un but en première mi-temps mais a su se montrer décisif en sortant notamment à la 30’ une parade sur la tête de Chiesa qui permet à son équipe de ne pas sombrer dès la demi-heure de jeu. En seconde mi-temps, Ospina va se montrer à nouveau magistral en détournant la reprise de volée de Chiesa (68’). Cependant, il se montre trop court sur le but de Vlahovic (74’). Il encaisse deux buts mais sauve l’honneur de son équipe en réalisant de nombreux arrêts pour empêcher une humiliation plus profonde et un écart au tableau d’affichage plus large.

G. Di Lorenzo (3) : Mauvais placement sur le terrain et manque de mouvements, le défenseur central italien est resté trop statique lors des assauts de la Fiorentina, ce qui n’a pas rendu la défense de son équipe imperméable.

K. Manolas (4) : A l’instar de son comparse de la défense, l’indéboulonnable défenseur central grec de 83kg a fait preuve d’un manque inhabituel de sérénité. Ainsi, ses placements ont manqué de rigueur (41’) tout comme ses longs ballons vers l’avant qui ont, quant à eux, manqué cruellement de justesse. Il n’a pas fait preuve de son intelligence et de son sens du jeu sur ce match et a produit un jeu très stéréotypé et trop prévisible.

S. Luperto (4) : Quelques bons débordements côté gauche où il a su combiner avec Zielinski, mais il s’est montré trop irrégulier et n’a pas cherché à réellement répéter et à insister sur ses efforts.

E. Hysaj (5) : Le latéral droit, international albanais, a touché beaucoup de ballons dans ce match. Il a réalisé de nombreuses courses et débordements dans son couloir, ce qui lui a permis de servir ses coéquipiers de l’attaque. Une activité importante sur le terrain donc, qui aurait pu être mise plus en valeur s’il s’était montré plus juste et précis dans ses transmissions.

Allan (3) : Beaucoup de courses dans l’entre jeu et une projection intéressante vers l’avant. Cependant, Allan manque de justesse technique ce qui rend ses actions stériles. Remplacé avant même l’heure de jeu (56’) par D. Demme.

F. Ruiz (4) : Aligné au sein de l’entre jeu, Ruiz s’est souvent projeté vers l’avant ballon au pieds mais privilégiant trop souvent l’option personnelle et non collective.

P. Zielinski (4,5) : Quelques rushs et frappes intéressantes (29’ notamment) mais il a manqué de régularité et a semblé presque trop juste physiquement. Il sort frustré à la 64’, remplacé par H. Lozano.

J. Callejon (5) : Le virevoltant ailier international espagnol s’est montré très remuant sur son côté droit. Il a cherché de nombreux relais avec ses coéquipiers et leur a servi de bons ballons. Cependant, il n’a pas été épaulé par ses partenaires. Remplacé par F. Llorente (75 ‘) qui n’a pas été décisif sur cette fin de match.

L. Insigne (4,5) : A l’instar de son comparse de l’entre jeu Ruiz, Insigne a trop souvent privilégié une option personnelle délaissant le collectif. Ses dribbles et ses feintes trop systématiques et répétées n’ont rien apporté au jeu de son équipe. Il gâche ainsi de nombreuses occasions.

A. Milik (4) : Mis à part cette sublime reprise de volée (12’) malheureusement repoussée, Milik n’a pas été dangereux et a touché peu de ballons. Il sort frustré de cette rencontre et ne peut que regarder le désastre qu’il a sous ses yeux: un public hostile envers leurs propres joueurs et qui ont honte de leurs couleurs, de cette équipe encore en lice pour la ligue des champions à la Toussaint et qui, aujourd’hui, est en seconde partie de tableau. (13ème) avec quatre défaites sur les cinq derniers matchs. Un sursaut est obligatoire!

 

Fiorentina (3-5-2)

 

B. Dragowski (6) : Il s’est montré toujours très concentré et a su sortir de belles parades lorsqu’il le fallait. Ainsi, à la 12’, il s’interpose majestueusement face à la reprise de volée de Milik. Il s’est donc montré décisif et a participé, de par ses relances rapides à la main, à fluidifier le jeu de son équipe. Le portier portugais et son jeu de relance est un réel atout pour la formation de La Fiorentina qui sait qu’elle peut compter sur un dernier rempart solide et actif dans le jeu.

N. Milenkovic (6,5) : Bon match pour le défenseur international serbe. Ce dernier, aligné au sein d’une défense à trois sur le côté droit, s’est mué en véritable latéral. En effet, il n’a pas hésité à se projeter vers l’avant et à combiner avec ses comparses de l’entre jeu, notamment Castrovilli et Benassi. Enfin, il s’est montré dangereux dans les airs (2’ suite à un corner) ce qui a apporté de la confiance à son équipe.

G. Pezzella (6) : Moins en vue par rapport à ses comparses de la défense, l’argentin s’est cependant montré solide, notamment sur phases arrêtées. Durant le match, il a préféré opter pour une position très basse, ce qui ne l’a pas empêché de participer à la construction du jeu de son équipe. Un état d’esprit positif qui apporte sérénité et et confiance à la Fiorentina.

M. Caceres (7) : Le défenseur international uruguayen a réalisé un très bon match ce soir. Toutes ses interventions ont été justes et décisives comme à la 24’ où il s’impose avec autorité face à Caceres et lui enlève le ballon. Par ailleurs, il a également participé au jeu en combinant dans le couloir gauche avec Henrique. Ses relances ont toujours été précises.

Pol Lirola (7,5) : A l’instar de Caceres, Pol Lirola, aligné dans le couloir doit au sein d’un milieu à cinq compact, a réalisé une prestation aboutie. Son excellente conduite de balle lui a permis de prendre les pleines commandes de son couloir. Il a ainsi pu aisément déborder et centrer ce qui a amené le danger dans la surface napolitaine. Il s’est montré très en phase avec ses coéquipiers, combinant beaucoup avec ces derniers de manières précises et rapides. Cette bonne entente lui a permis de délivrer une passe décisive pour Vlahovic (74’).

M. Benassi (7) : Une activité significative dans l’entre jeu de la Fiorentina. Il a beaucoup combiné avec Castrovelli. Toujours bien placé, il sert parfaitement Chiesa à la 26’ pour le 1-0. Sa justesse et sa précision dans ses transmissions permettent de fluidifier le jeu de son équipe.

E. Pulgar (6) : Aligné au sein de l’entre jeu, le milieu de terrain international chilien a participé à la construction du jeu par le biais de sa qualité technique qui met en valeur les actions entreprises par la Fiorentina.

G. Castrovilli: Voir ci-dessus.

D. Henrique (6) : De nombreux déplacements pour Henrique dans son couloir qui a préféré construire le jeu à l’arrière du terrain plutôt que de se projeter vers l’avant et tenter de fendre la défense adverse. Remplacé par F. Cecherini (87’).

F. Chiesa (6,5) : L’international italien à ce soir inscrit son troisième but de la saison. A la 26’ suite à une belle action collective, Chiesa, d’un pointu du droit, ouvre la marque et permet à son équipe de prendre un avantage qui s’avérera être définitif. Il a, par la suite, poursuivit ses efforts et s’est créé de nombreuse autres occasions, comme à la 68’ où il rate son duel face à Ospina. Une belle activité, des efforts pour toucher la balle et une réalisation importante mais Chiesa gagnerait à être plus efficace pour lui permettre, d’un point de vue personnel, de passer un cap et d’un point de vue collectif, de mettre les siens à l’abri. Remplacé par R. Sottil (78’).

P. Cutrone (5,5) : Une bonne entente avec Chiesa mais une activité moindre, du à des déplacements et courses moins fréquentes. Remplacé par D. Vlahovic (66’) qui va définitivement entériner les espoirs de match nul des napolitains en inscrivant un petit bijou à la 74’ qui vient récompenser une prestation aboutie pour la Fiorentina.

Gabriel Moser

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...