* Serie A (ITA) *

Serie A - 19ème j. | Les notes d'Udinese - Inter (0-0)



Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

Homme du match : Musso (7) : Imperturbable ! Il a été impeccable pendant toute la rencontre, ne commettant pas d'erreurs, faisant preuve d'une grande sérénité dans ses interventions et venant même sauver les siens. Avec une défense pas toujours très sûre, il a du s'employer pour écarter le danger réalisant notamment trois parades, assez périlleuses, qui ont permis aux siens de glaner un point précieux dans la lutte pour le maintien.

Udinese (3-5-2)

Musso (7) : Voir ci-dessus.

Samir (6,5) : Solide et discipliné, il a livré une bonne partie. Il fut sans doute le meilleur élément de la défense à trois de l'Udinese tant il a réussi à contenir ses vis-à-vis et à sauver son équipe de la catastrophe jouant parfois le pompier de service. Il a fait preuve d'agressivité, parfois trop, mais cela explique sans doute qu'il ait réussi à museler Lukaku pendant 90 minutes.

Bonifazi (5,5) : Parfois un peu limite sur certaines actions intéristes, il n'a pas toujours affiché une sérénité maximale. Il a aussi connu du déchet dans ses transmissions étant gêné par le pressing des attaquants adverses. Mais, il a aussi réalisé des interventions de qualité pour empêcher ses vis-à-vis de venir tromper Musso. De Maio a pris sa place (63').

Rodrigo Becao (5) : Il n'a pas offert un match des plus sereins. Il a été assez fébrile notamment en première période où il a commis plusieurs erreurs grossières, surtout dans la relance. Défensivement, il a tenu le choc face aux attaquants intéristes mais il a parfois peiné dans la gestion de la profondeur.

Zeegelaar (4) : Un match loin d'être mémorable. Il a été assez quelconque dans son utilisation du ballon, ayant peu d'influence dans la progression vers l'avant de son équipe. Défensivement, il a connu de grandes difficultés à contenir Hakimi notamment en deuxième mi-temps, laissant ainsi trop souvent des boulevards sur son côté. Nuytinck a pris sa place (78').

Pereyra (5) : Pas assez influent ! Il a éprouvé des difficultés à bousculer l'arrière-garde intériste, réalisant peu de différences balle au pied. Toutefois, ce fut un peu meilleur après le repos où il a su être plus pertinent dans ses déplacements et plus précis dans ses courses.

Arslan (non noté) : Sorti sur blessure (33') et remplacé par Walace (6) : Il a apporté une vraie plus-value en terme d'assise défensive, de combativité et d'efforts à la récupération. Il a vraiment gêné les Nerazzuri dans l'axe du jeu bloquant bien les passes adverses.

De Paul (5,5) : Sa technique en a fait l'un des principaux moteurs offensifs de son équipe, il a souvent trouvé des solutions par sa passe, sa vision du jeu. Mais, il a aussi alterné avec des séquences où il a connu un déchet important ce qui l'a empêché de pouvoir amener des ballons dangereux dans la surface adverse.

Stryger Larsen (4,5) : Le Danois a été trop inoffensif dans cette partie, ne pesant pas assez dans cette rencontre. Il ne s'est pas montré toujours très juste balle au pied manquant de précision dans ses gestes. Défensivement, il a été assez inconstant voire laxiste dans le repli défensif. Molina l'a remplacé (78').

Lasagna (6) : Un match généreux avec une activité très importante. Il aura été indispensable à son équipe sur le plan offensif tant il fut le seul en mesure de tromper Handanovic. Il n'a pas été avare d'efforts physiques avec beaucoup de courses, de déplacements. Il a été très propre techniquement pour déstabiliser la défense adverse, créer et se créer des occasions sans toutefois trouver la faille.

Deulofeu (5) : Il n'a pas souvent réussi à mettre en danger Handanovic mais son activité dans cette rencontre est à noter. Il a eu peu d'occasions à se mettre sous la dent, étant rarement en bonne position dans la zone de vérité. Toutefois, il a souvent dézoné, il a été très mobile s'infiltrant bien dans les espaces ce qui lui a permis d'aider sa formation à obtenir des situations intéressantes. Mandragora a pris sa place (62').

Inter Milan (3-5-2)

Handanovic (6) : Pas trop de difficultés, ni de frayeur dans son match. Il n'a pas été autant sollicité que son homologue mais il a été propre et serein dans ses interventions.

Bastoni (5,5) : Parfois un peu imprécis dans ses gestes, et quelque peu fébrile dans ses interventions, il a été gêné par l'activité de Lasagna pendant cette rencontre ayant parfois du mal à contenir l'attaquant frioulan.

De Vrij (6) : Une rencontre satisfaisante dans le sérieux qu'il a eu sur ses interventions, sur la précision de son placement. Toutefois, attention pour lui à être suffisamment agressif dans le pressing défensif. Il fut parfois un peu laxiste sur certaines actions, laissant notamment de grandes libertés aux attaquants adverses sur les frappes lointaines.

Skriniar (6) : Un match bien tenu même si ce fut plutôt calme pour lui pendant 90 minutes. Il ne fut pas le défenseur intériste le plus sollicité mais il a été propre dans ses interventions et dans ses relances.

Young (5,5) : En-dedans. L'Anglais a été discret pendant cette rencontre notamment dans le domaine offensif où ses montées ont manqué de tranchant, de volonté et d'imagination. Défensivement, ce fut plus convenable. Il a rarement été pris à défaut par les attaquants adverses. Perisic l'a remplacé (70').

Vidal (5) : Il a manqué de rythme, d'intensité et même d'efficacité pendant son match. Il n'a pas affiché un rendement toujours très intéressant en milieu, ne pesant pas assez sur les offensives de son équipe et étant parfois débordé défensivement. Il a aussi connu quelques approximations dans le jeu de passe. Sensi a pris sa place (70').

Brozovic (5,5) : Une activité non négligeable notamment dans l'entrejeu avec encore une grande présence à la récupération. Malheureusement, son manque d'idées lui a fait défaut dans l'utilisation du cuir près du but frioulan. Il n'a jamais été en mesure de proposer quelque chose d'intéressant balle au pied.

Barella (5) : Une prestation loin de ses standards habituels. Il a clairement été dominant en milieu pendant la première période mais près des buts adverses, il a rarement été en mesure de déstabiliser la défense adverse. En seconde période, il a même pratiquement disparu des radars.

Hakimi (6) : Bien que son rendement fut moindre par rapport à l'accoutumée, il fut l'un des intéristes les plus dangereux offensivement. Après une première période décevante, il a repris les choses en main après le repos, dominant le côté droit avec ses débordements de plus en plus nombreux. Il a créé des situations intéressantes pour ses partenaires mais cela a rarement abouti. La faute à un manque de présence dans la surface mais aussi à la qualité incertaine de ses centres.

L.Martinez (6) : Un peu plus de consistance ne lui aurait pas fait de mal. Il n'a performé que par intermittence, étant capable de mettre à défaut la défense adverse sur certaines actions par ses dribbles et ses courses dans la profondeur. Mais, à l'image de son équipe, il n'a pas toujours affiché ce visage étant parfois assez transparent pendant de longues minutes. Sa finition devant le but aurait mérité un peu plus de précision et d'efficacité. Sanchez l'a remplacé (70').

Lukaku (5) : Le grand et puissant attaquant belge n'aura pas réussi à dompter la défense adverse comme à son habitude. Bien tenu pendant la rencontre, par Samir notamment, il n'a pas su mettre en danger Musso, n'arrivant que peu souvent à se créer des occasions. Il n'a pas réussi à faire de différence ni avec sa puissance physique, ni grâce à des combinaisons collectives. Il a finalement été de plus en plus inoffensif au fil du match.

Fermer
Fermer