Serie A – 19ème j. | Les notes de Milan – SPAL (2-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Castillejo (7): s’il semble parfois forcer ses frappes en début de match, c’est pourtant lui qui répond à Petagna trois minutes après son but. D’une frappe puissante, il envoie le ballon au fond des filets et ne laisse pas le temps au Milan de douter. Si quelques erreurs sont à noter dans le jeu, son engagement est toutefois indiscutable et il va jusqu’à revenir en défense pour récupérer le ballon et faire repartir l’action. Dans un match lent et peu rythmé, c’est sans doute lui qui se bat le plus pour offrir la victoire aux siens. Il est remplacé à la 62ème par Cutrone.

Milan (4-3-3) 

Donnarumma (6): si on peut lui reprocher d’avoir été un peu trop mou sur la frappe pourtant peu puissante de Petagna, c’est tout de même lui qui offre la victoire aux Milanais avec une parade incroyable en toute fin de match sur une tête de Fares qui sans son intervention aurait fini au fond des filets.

Abate (6): l’Italien retrouve son poste de latéral et effectue une bonne prestation. Il parvient à récupérer quelques ballons et à anticiper les situations. Il sort cependant sur blessure à la 61ème, laissant sa place à Calabria qui apporte un peu de fraicheur et fait une entrée intéressante.

Zapata (6): si le Colombien passe globalement une soirée tranquille au vu du peu de danger apporté par l’adversaire, il reste tout e même très concentré et effectue un bon travail de couverture.

Romagnoli (5.5): s’il se montre précieux sur quelques actions, il n’affiche pourtant pas son niveau habituel. Il est fautif sur le but de Petagna qui n’a pas grand chose à faire pour l’écarter et se retrouver seul. A noter toutefois un but signalé hors-jeu.

Rodriguez (5.5): le Suisse n’a pas non plus brillé ce soir. Quelque fois trop lent, trop imprécis, il ne commet pas de dégât phase défensive. Cependant en phase de possession, il propose peu et recule trop souvent. A la sortie de Castillejo, son couloir est inactif.

Kessie (5.5): s’il ne commet pas d’erreur particulière, montrant qu’il sait bien tenir le ballon, le danger qu’il apporte est cependant minime. Le Milan ayant risqué jusqu’au bout, un peu plus de caractère de sa part aurait été souhaitable.

Bakayoko (6): il n’a pas non plus l’influence qu’il avait gagné au cours de ses derniers match, mais sa prestation reste correcte. Il contrôle et récupère les ballons qui traînent et provoque même le danger à deux reprises, une fois en délivrant une bonne passe à Romagnoli signalé hors-jeu, une autre fois en manquant de peu de marquer son premier but avec le Milan.

Calhanoglu (6): le Turc s’en sort grâce à une passe décisive, mais il s’est montré bien trop irrégulier ce soir. S’il apporte le danger une première fois grâce à une frappe bien sentie, il disparaît toutefois au cours du match. Quelques bonnes récupérations et passes rendent sa prestation plus intéressante, mais on sent que le joueur peut mieux faire.

Castillejo (7): voire ci-dessus.

Higuain (6.5): peu servi par ses partenaires en début de match, il rate quelques occasions et perd un peu son sang froid. Il se reprend toutefois en seconde période et trouve le chemin du but, éliminant son adversaire et se créant l’espace nécessaire pour offrir la victoire à son équipe. Il laisse sa place à Borini à la 81ème.

Suso (5.5): malgré des qualités indéniables qu’il arrive par moments à exploiter, l’Espagnol n’a pas l’influence habituelle dans le jeu. Quelques belles passes sont à noter, mais rien n’amène réellement le danger. Il est expulsé à quelques minutes de la fin du match pour un excès d’engagement.

SPAL (3-5-2)

Gomis (6): au moins trois bonnes interventions de sa part sont à noter. Malgré la défaite de son équipe, il parvient à mettre en difficulté les Milanais pendant un certain temps.

Cionek (6): match mitigé de la part du défenseur qui, en première période, se montre globalement attentif et agressif lorsqu’il le faut. Il lutte sur chaque ballon qui passe près de lui et parvient à limiter le danger apporté par Castillejo, bien que temporairement. En seconde période, il laisse à l’image de ses coéquipiers trop d’espaces et sa performance est moins éclatante. A noter toutefois une tête qui aurait bien pu se révéler dangereuse en fin de match.

Bonifazi (5.5): pas toujours bien placé, trop d’erreur sont à noter. Il laisse lui aussi des espaces trop importants.

Felipe (5.5): c’est lui qui laisse s’échapper Higuain sur le deuxième but milanais. Pourtant, son début de match n’est pas mauvais et nombreux sont ses tacles bien sentis qui permettent aux siens de récupérer le ballon.

Dickmann (5): sur une relance, certes un peu inattendue de Schiattarella, il perd le contrôle du ballon. Le problème, c’est que Castillejo est à l’affût et compte bien profiter de l’erreur pour répondre le plus vite possible au but marqué par la SPAL. L’avantage aura duré peu de temps pour les Ferrarais. Il est remplacé à la mi-temps par Vicari, qui tentera de consolider le secteur défensif sans grand succès.

Missiroli (5): il est bien trop pris par Bakayoko pour parvenir à développer le jeu. Son influence ne se fait pas ressentir et il n’arrive pas à exploiter ses qualités.

Schiattarella (6): peut-être l’un des plus intéressants côté SPAL. Schiattarella lutte sur tous les ballons et en récupère un bon nombre. Il n’hésite pas à mettre de la pression lorsqu’il en faut et malgré quelques erreurs, il montre qu’il sait conserver le ballon et joue sans peur de l’adversaire. Il laisse sa place à Valdifiori à la 73ème.

Kurtic (5): totalement transparent tout au long du match, la configuration du jeu ne l’a pas aidé à se mettre en valeur. Le peu d’offensive mené par la SPAL et l’absence de développement du jeu ne lui permettent pas d’avoir une quelconque influence sur  son équipe.

Costa (5.5): bilan moyen pour Costa qui malgré quelques bonnes actions et récupérations ne parvient pas spécialement à briller. Il est remplacé à la 52ème par Fares, auteur du coup de tête qui sans l’intervention de Donnarumma aurait bien pu permettre à la SPAL d’arracher le nul.

Petagna (6.5): si le jeu pratiqué par les Ferrarais ne permet pas à Petagna de toucher beaucoup de ballons, il sait toutefois profiter du peu qui lui est concédé. Dès la 13ème minute, il se retourne afin de perdre Romagnoli et d’une frappe qui semblait à première vue trop molle pour apporter un danger quelconque, mais qui traduit toutefois un sang froid à toute épreuve, il offre l’avantage aux siens. Il aura ensuite peu d’occasions de se mettre en valeur, même si quelques bonnes actions sont à noter.

Antenucci (5.5): il tente de donner quelques signes de vie sur le terrain mais c’est sans espoir. La défense milanaise se referme sur ses quelques tentatives.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.