Serie A - 14ème j. | Les notes de Napoli - Lazio (4-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Mertens (8,5) : Eblouissant ! En cette semaine d'hommage à Diego Maradona, le Belge a rendu la meilleure copie possible. Son premier but aurait été apprécié par l'Argentin, il s'est joué de toute la défense laziale avec technique et vivacité. Sur son second but, il a fait admirer la qualité et la rapidité de sa frappe de loin qui lui a permis de devenir le meilleur buteur du club. Tout le match, sa vitesse et sa mobilité ont donné des migraines à la défense romaine, comme sur le premier but sur lequel il joue aussi un rôle. Remplacé par Elmas (64').

Naples (4-2-3-1)

Ospina (6,5) : Même dans un havre de paix comme ce soir, il a su montrer tout son talent faisant de lui, à l'heure actuelle, l'un des meilleurs à son poste en Italie. Très attentif, il a fait preuve de sang-froid pour sortir les balles vicieuses adverses et de classe sur une envolée pour aller chercher une reprise d'Alberto (25').

Rui (7,5) : Au four et au moulin, il a livré une prestation très complète que ce soit offensivement ou défensivement. Très entreprenant, ses montées ont fait mal à la Lazio avec de la vitesse, de la vista et une technique propre. Défensivement, il a su annihiler plusieurs actions par sa lecture du jeu et son abattage physique, venant même rattraper ses propres erreurs. Ghoulam l'a remplacé (86').

Koulibaly (7) : Une partie bien maîtrisée ! Faisant preuve de solidité, il a muselé à la perfection Immobile et des attaquants laziales bien peu tranchants. Il a même usé de sa technique pour des relances précises et quelques dribbles qui rendraient jaloux quelques attaquants.

Rrahmani (6,5) : Très à l'aise, il a bien géré sa rencontre. Il a été très sûr sur le plan défensif, offrant de bonnes garanties à son équipe et peu de possibilités à l'équipe adverse. Même balle au pied, il a parfois été insolent de facilité ce soir.

Di Lorenzo (5,5) : Pas autant en vue que certains de ses partenaires, il n'a pas toujours été très précis dans ses montées mais, surtout, il a offert des possibilités derrière avec un peu trop de laxisme par moments.

Ruiz (7,5) : Très performant, il a offert une palette technique assez intéressante, magnifiée par des intentions très offensives. Il a commis quelques fautes techniques bien compensées par toutes les ouvertures, les décalages qu'il a réalisés. Enfin, il a inscrit un but magistral avec une frappe limpide pour parachever la démonstration de son équipe (85'). Malcuit a pris sa place (86').

Lobotka (7) : Sobre, efficace, il a été diabolique à la récupération dominant son sujet, le milieu romain et l'entrejeu en général. Avec lui, Naples a aisément contré les offensives adverses qui ont été très vite avortées par son activité sans faille.

Insigne (6) : Il a été très entreprenant ce soir, étant très mobile et présent dans les espaces laissés par la défense laziale. Il a peut-être parfois manqué de précision dans ses derniers gestes. Par contre, collectivement, sa relation technique avec Mertens a été exceptionnelle au grand dam de la Lazio.

Zielinski (7) : Tranchant, le Polonais a fait mal à la défense adverse avec ses courses qui ont souvent perforé l'axe adverse. Très actif dans l'entrejeu, il a été efficace à la récupération mais aussi dans l'utilisation du ballon. Il a envoyé une superbe frappe pour ouvrir le score. Demme a pris sa place (73').

Lozano (5,5) : En-dessous de ses partenaires d'attaque, il a néanmoins été actif et dynamique dans cette rencontre. Toutefois, il a manqué d'efficacité notamment sur les un contre un où il a réalisé peu de différences. Il a aussi pêché par de mauvaises décisions de passes ou de tirs. Petagna a pris sa place (64').

Mertens (8,5) : Voir ci-dessus.

Lazio (4-3-3)

Reina (4) : Que faire ? Il a réalisé de belles interventions pour maintenir son équipe à flots mais il fut bien incapable de riposter sur les quatre buts adverses qui furent tous très beaux avec de puissantes frappes.

Hysaj (5) : Quelques bêtises commises par-ci, par-là, mais globalement bien plus consistant que ses partenaires. Il a réussi quelques bonnes interventions défensives, ne concédant finalement pas tant d'actions que cela.

Acerbi (4,5) : Plus solide que son compère de l'axe central, il a néanmoins éprouvé de sérieuses difficultés à contenir les assauts adverses devant un Mertens déchaîné. Le Belge l'a notamment envoyé sur les fesses sur le festival réussi sur son premier but, symbole que, malgré ses efforts, le défenseur central italien a mordu la poussière ce soir.

Felipe (3,5) : Complétement perdu ! Il a semblé être incapable d'avoir un positionnement tactique efficace, étant dépassé par la vitesse adverse, comme ce fut très flagrant sur les deux premiers buts.

Patric (3) : À la ramasse ! Il a connu une première période cauchemardesque, accumulant les erreurs. Mauvais jugements sur les passes adverses comme sur le deuxième but où il est pris dans le dos, relances approximatives et fébrilité dans les un contre un. Il a aussi semblé très nerveux. Remplacé dès la mi-temps par Lazzari (5) : Son entrée a amené plus de sérénité et de propreté technique. Toutefois, à l'image de son équipe, il n'a pas affiché un visage conquérant ce soir devant les vagues adverses.

Alberto (4) : Son seul fait du match fut la magnifique reprise de volée qu'il a envoyé, obligeant Ospina à une superbe parade. Sinon, il a globalement coulé devant la supériorité du milieu adverse.

Cataldi (3,5) : En grande difficulté ! Il n'a pas existé en milieu de terrain, étant bien inoffensif en attaque. Derrière, il a très friable, se faisant souvent déborder sur les offensives napolitaines comme ce fut le cas sur le premier but. Leiva a pris sa place (76').

Milinkovic-Savic (4,5) : Il n'a pas émergé du marasme ! Il n'a pas su peser sur cette rencontre étant bien isolé sur le terrain. Pas en mesure de bousculer une équipe napolitaine supérieure, il a en plus connu trop de déchet technique pour pouvoir se montrer dangereux. Basic l'a remplacé (61').

Pedro (5) : Le meilleur élément offensif des Laziale ! L'Espagnol a semblé en mesure de faire des différences étant efficace dans ses attaques, balle au pied. Trop isolé dans une équipe en perdition, il a peiné à trouver des solutions de passes. Moro l'a remplacé (76').

Immobile (4) : Bien tenu par la défense adverse, il n'a jamais vraiment pu exister ce soir. Trop loin des buts adverses, trop esseulé, il n'a eu que de rares miettes à se mettre sous la dent, inquiétant quand même à une reprise un Ospina vigilant.

Anderson (3) : Peu en vue, il n'a existé que sur quelques fulgurances. Son seul éclair du match : un beau centre pour une superbe reprise de Luis Alberto. Sinon, il a été bien incapable de mettre en difficulté les Partenopei. Zaccagni l'a remplacé (55').

Lire plus