Serie A – 11ème j. | Les notes de Naples – Empoli (5-1)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Mertens (8,5) : Un magicien ! Il a transformé en or tout ce qu’il a touché ! Il a régalé le public du San Paolo à chaque prise de balle. Ses passes comme ses tirs ont été des lames mortelles pour Empoli. Il a inscrit un triplé, faisant étalage, sur chacun des buts, d’une capacité à trouver le chemin des filets de n’importe quel endroit du terrain.

Naples (4-2-2-2)

Karnezis (6) : Prestation sérieuse, bien que les occasions d’Empoli n’ont pas été fort nombreuses. Il a été un peu lent à se coucher sur le but de Caputo. Mais, il a aussi réalisé quelques bonnes sorties ainsi qu’une claquette importante à 3-1.

Hysaj (5,5) : Parfois fébrile, il n’a pas toujours été très propre dans ses relances. Il a été irrégulier dans son placement défensif tout au long du match.

Koulibaly (7) : Très solide, il a été un mur infranchissable pour les attaquants d’Empoli. Seul, Caputo aura réussi, une fois, à le prendre de vitesse pour marquer un but (58′). Il s’est même permis le luxe de jouer au libéro. Il a pris de vitesse une partie de l’équipe d’Empoli avant d’offrir le premier but à Insigne (9′).

Maksimovic (6) : Il a pu être tête en l’air sur certaines actions. Mais, globalement, il a offert un visage serein et n’a pas été trop inquiété par l’attaque d’Empoli.

Malcuit (6) : Offensivement, il a su prendre les espaces dans le dos d’Antonelli, surtout en première mi-temps. Il a ainsi offert des solutions au porteur de balle. Défensivement, il s’est laissé aller à un peu de laxisme, se faisant déborder, par moments, par Antonelli.

Diawara (4,5) : Que de pertes de balles ! Il n’a joué assez simple et s’est souvent compliqué la vie. Il a surtout mis en danger son équipe par des absences tant dans la passe que dans le placement.

Rog (5) : Un peu emprunté en milieu de terrain. Il a manqué d’intensité dans les duels et de consistance dans les offensives adverses. Remplacé par Allan (63′).

Zielinski (6) : Présent dans l’entrejeu, il a gratté un bon paquet de ballons. Il fut peut être moins inspiré dans les 30 derniers mètres adverses. Il a été remplacé par Milik (83′).

F.Ruiz (6) : Plutôt tranchant, il a été précieux dans les remontées de balles. Il a été utile par sa capacité à exploiter les espaces lors de ses courses. Callejòn prend sa place (63′).

Mertens (8,5) : Voir ci-dessus.

Insigne (7,5) : Rapide, incisif, il a été présent dans la plupart des bons coups, que ce soit directement ou indirectement. Il a pris sa chance le plus possible, avec plus ou moins de réussite. Ses courses ont été nécessaires pour ouvrir des brèches dans la défense d’Empoli.

Empoli (4-3-2-1)

Provedel (4) : Cinq buts, cela fait un peu trop pour un gardien. D’autant plus, quand ce gardien n’est pas exempt de tout reproche. Une main pas assez ferme, un placement fautif, une sortie ratée sur le dernier but. En résumé, un match bien difficile pour lui.

Antonelli (5,5) : Un match paradoxal. Ses montées furent très dangereuses. Il a su exploiter les espaces laissés par Malcuit. À l’inverse, défensivement, ce sont les napolitains, Malcuit en tête, qui se sont régalés des trous qu’il a laissés. Il a souvent obligé Traoré à lui prêter main forte.

Maietta (4,5) : Il a été passé trop facilement, trop souvent. Son placement et sa lenteur lui ont porté préjudice dans cette partie.

Silvestre (5) : Comme son compère de l’axe central, il a été un rempart bancal. Mais, il a su se montrer sur les coups de pied offensifs pour mettre en danger Karnezis.

Di Lorenzo (4) : Il a laissé de vrais boulevards dans son dos ! Les attaquants napolitains se sont amusés sur son côté droit. Dès le début du match, il lui a manqué de la vitesse et le physique pour suivre le rythme du match. En seconde période, il a presque déclaré forfait face au travail qui s’accumulait devant lui.

H.J. Traoré (6) : Il dormira bien cette nuit ! Il a couru sans compter les efforts malgré le fait que son équipe a pris l’eau. Il a assuré un travail défensif comme offensif plutôt complet.

Acquah (5) : Il n’a pas ménagé ses efforts en milieu. Toutefois, il s’est montré un peu trop friable dans les attaques adverses. Il a été trop souvent pris de vitesse sur les accélérations napolitaines. Zajc prend sa place (67′).

Bennacer (4) : Trop imprécis techniquement, il a multiplié les mauvais choix. Son déchet technique a été un frein à l’avancée des siens vers les buts de Karnezis.

Uçan (5,5) : Il a montré une bonne qualité de conservation de balle. Cela lui a permis d’être un rouage essentiel des offensives d’Empoli. En première mi-temps, il a souvent joué juste et a alimenté Caputo en ballons. Il s’est un peu éteint après le repos. La Gumina l’a remplacé (79′).

Krunic (4,5) : Il n’a pas trop pesé sur la rencontre. Touchant peu de ballons, il a eu du mal à créer ou à se créer des situations. Pourtant, sur certaines passes, il a réussi à créer quelques différences. Pasqual prend sa place (68′).

Caputo (6) : Match généreux de sa part. Il a été cherché les ballons et les occasions lui-même, descendant parfois très bas sur le terrain. Ses courses en profondeur furent incisives comme sur son but (58′) où il prend de vitesse Koulibaly.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.