Serie A - 10ème j. | Les notes de Sampdoria - Milan (1-2)

Homme du match: Çalhanoğlu (7.5): le Turc est partout au milieu de terrain: aussi bien en phase offensive, lors de laquelle il délivre de précieux ballons à ses coéquipiers et n'hésite pas à apporter son soutien, qu'en phase défensive où il part de très bas pour soulager ses partenaires qui font face à une Samp bien organisée. S'il ne laisse son empreinte sur aucun des deux buts inscrits par les rossoneri, il est fondamental dans cette victoire, bien loin d'être facile.

Sampdoria (4-4-2)

Audero (5.5): il ne peut pas grand-chose sur les deux buts encaissés et réalise un match plutôt satisfaisant.

Bereszyński (non noté): il se blesse en tout début de match et cède sa place à Colley (7) qui assure parfaitement l'intermédiaire. Le Gambien annule complètement le danger apporté par Rebic.

A. Ferrari (6): sa glissade permet à Hauge de continuer l'action qui permet au Milan d'enfoncer le clou. Pour le reste, il réalise un match solide et intercepte de précieux ballons.

Tonelli (6.5): un sauvetage miracle sur sa ligne et un match attentif: malgré la défaite, l'Italien n'a pas grand-chose à se reprocher ce soir.

Augello (6): beaucoup d'activité sur son couloir en début de match. Défensivement parlant, il se montre également attentif et ne se laisse pas surprendre par l'adversaire. Il cède sa place à Léris à la 81ème.

Candreva (5.5): il se montre très actif dès les premiers instants de la rencontre et apporte beaucoup de danger. Il participe également à la bonne organisation défensive de la Samp mais à la reprise, il commet de grosses erreurs, notamment dans ses centres.

Thorsby (7): précieux au sein du jeu de la Samp, il n'hésite pas à aller au contact pour récupérer de bons ballons. Il apporte aussi beaucoup de solutions en phase offensive, même s'il se retrouve parfois seul.

A. Silva (6): il réalise un match plutôt satisfaisant avec quelques bonnes récupérations de balles mais laisse sa place à Ekdal (6) dès la reprise. Le Suédois a du mal à faire face au milieu de terrain milanais, mais c'est lui qui relance le match en inscrivant l'unique but de la Sampdoria ce soir.

Jankto (5): un pénalty concédé bien malgré lui et une  première partie de rencontre plutôt moyenne. Il cède sa place à Damsgaard  (6) dès la reprise, qui réalisera un match satisfaisant.

Gabbiadini (4.5): l'attaquant italien se montre totalement transparent ce soir. Il touche très peu de ballons et n'apporte aucun danger.

Quagliarella (5.5): malgré de gros efforts tout au long de la partie, le capitaine de la Samp ne parvient pas à créer un réel danger.

Milan (4-2-3-1)

G. Donnarumma (6): le gardien rossonero passe une soirée plutôt tranquille mais n'a aucun mal à intervenir lorsque sa présence est nécessaire.

Calabria (7.5): le jeune italien réalise un excellent match. S'il craint parfois les offensives de Candreva, il remédie vite à la situation et, dans la lignée de ses très bonnes prestations, se montre particulièrement solide.

Gabbia (6.5): solide et attentif, il ne se laisse jamais surprendre par l'adversaire.

Romagnoli (6.5): tout comme son coéquipier du secteur défensif milanais, il n'a aucun problème à contrer les quelques assauts des hommes de Ranieri.

Theo Hernández (6): bilan mitigé pour le Français qui, s'il se montre solide défensivement, ne propose que peu de solutions en phase offensive alors que son équipe a du mal à débloquer le match. C'est tout de même lui qui gagne le pénalty permettant aux milanais d'ouvrir le score.

Tonali (6.5): il prend les commandes du milieu de terrain milanais avec beaucoup de maturité et propose beaucoup. Il a tout de même parfois un peu de mal dans les duels face à un adversaire bien organisé.

Kessié (6.5): l'Ivoirien débloque le score sur pénalty. Pour le reste, il réalise sa prestation habituelle, attentive et sans déchet, bien qu'il ne brille pas particulièrement.

Saelemaekers (6): le Belge fournit de gros efforts pour se libérer et proposer des solutions à ses partenaires, sans parvenir à faire la différence. Il cède sa place à Castillejo (7) à la 76ème qui, sur son premier ballon, marquera le but décisif de la rencontre.

Brahim Díaz (5): il y a beaucoup trop de déchet dans son jeu. Il a peu d'impact et perd de précieux ballons. C'est donc logiquement qu'il cède sa place à Hauge (7) à la reprise. Le Norvégien apporte beaucoup de solutions et est à l'origine de l'action qui permet au Milan de doubler la mise.

Çalhanoğlu (7.5): voir ci-dessus. Il cède sa place à Krunic à la 90ème.

Rebić (5.5): jamais vraiment dangereux, bien pris par Colley, il ne ménage toutefois pas ses efforts pour tenter de se créer des opportunités.