Serie A – 10ème j. | Les notes de Lazio – Inter (0-3)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Icardi (8): Le capitaine de l’Inter est la résurrection du numéro 9 pur. Il ne lui faut qu’une occasion pour marquer à chaque fois. Son jeu dos au but, et ses déplacements sèment toujours le doute dans la défense adverse. Un des meilleurs neuf du monde actuellement.

Lazio Rome (3-5-2)

Strakosha (5): Il fait plus de cinq parades sur l’ensemble de la rencontre. Sur les deux buts d’Icardi, il est à 5cm de sortir le ballon, par contre la frappe de Brozovic ne semble pas si puissante, et même s’il est masqué, il met du temps à aller au sol.

Luiz Felipe (5,5): Celui de la défense laziale qui a le moins pris l’eau ce soir. Il a remporté tous ses duels et réussi tous ses tacles. Il faut dire que Perisic, son adversaire direct n’était pas dans une grande forme.

Acerbi (4,5): Au marquage direct avec Icardi, il a vu ce que c’était le très haut niveau. Sur le premier but il est battu par le déplacement de l’argentin. Ses relances n’ont clairement pas été bonnes, notamment les longs ballons.

Radu (4): Il aurait dû être expulsé à la 50ème minute à la suite d’un énorme tacle par derrière. Sinon il a eu beaucoup de mal face à la vivacité de Politano. Il a tendance à se jeter facilement, comme s’il était encore latéral. Remplacé par Bastos (78′), 

Marusic (5,5): Le laziale le plus actif sur la pelouse ce soir. Il a multiplié les aller-retours sur son côté droit pour essayer de créer le surnombre, en vain. Un seul petit centre au final.

Parolo (5): Difficile pour un milieu de terrain de son niveau de réussir moins de 70% de ses passes dans un tel match. Si physiquement il a tenu son rôle, il a pêché dans sa technique, ce qui est assez rare pour être souligné.

Badelj (Non noté): Positionné en sentinelle, il a récupéré et distillé quelques ballons dans les premières minutes de la partie. Il perd son duel sur le but de l’Inter, avant de sortir blessé. Remplacé par Cataldi (33′,5,5), qui aura eu le mérite de pousser Handanovic à la parade sur un très bon coup franc à l’entrée de la surface.

Milinkovic-Savic (4,5): Lui aussi a pêché dans sa technique. Il réalise un superbe début de match avec plusieurs ballons très bien donnés. A partir de la trentième et une frappe non cadrée sur laquelle il a pris un coup, il a totalement disparu. Il a gagné seulement 3 duels sur 11 ce soir.

Lulic (4,5): Contrairement à son homologue Marusic, il a beaucoup centré. Cinq fois pour être précis, malheureusement, il n’a pas su trouver un coéquipier dans de bonnes conditions. Sur le deuxième but d’Icardi, il se fait effacer bêtement sur la feinte de l’Argentin.

Immobile (5): Sur sa première occasion, il met beaucoup trop de temps à armer sa frappe alors qu’il a trois mètres d’avance sur Miranda. Après cela, il a fait preuve d’une extrême nervosité. Trop peu de ballons touchés pour être décisif

Caicedo (4,5): Très bon sur sa première prise de balle, il a obtenu plusieurs coup-francs intéressants. Pour le reste, il a eu du mal à exister au milieu de la tenaille Miranda – Skriniar. Remplacé par Correa (69′), qui a mis beaucoup de bonnes volontés dans son jeu.

Internazionale (4-2-3-1)

Handanovic (6,5): Deux parades à bout portant et une sur un coup franc de Cataldi. Un match plein pour lui, qui aura écoeuré les attaquants de la Lazio.

Vrsaljko (7,5): Une activité incessante sur son côté. Quasiment autant de tacles, que de centres, il a été sur tous les fronts. Seule ombre au tableau, son carton jaune.

Miranda (6,5): De nombreuses interceptions qui ont fait du bien à sa défense. Il a compensé son manque physique du soir par sa lecture du jeu, ce qui a gêné les transmissions laziale.

Skriniar (6,5): Plus au duel que son compère brésilien, il s’en est sorti avec une seule faute commise sur l’ensemble de la rencontre. Il ne cesse de progresser, que ce soit dans son jeu physique, ou sa relance.

Asamoah (5): Face à la faible adversité de la Lazio, son match est passé inaperçu. Pourtant il a eu de grandes difficultés pour gagner les duels qu’il a disputé. Balle au pied il a pris aucun risque.

Vecino (7): Très remuant sur son côté droit, il a varié son jeu pour mettre à mal la défense adverse. Il a varié entre jeu collectif (passe décisive pour Icardi sur le premier but) et tentative individuelle (3 frappes cadrées). Remplacé par Keita Baldé (86′).

Brozovic (8): Une masterclass de plus pour le meneur de jeu croate. En plus de son but, sur une belle frappe du gauche, il a réussi plus de 70 passes, toute dans le sens du jeu. Omniprésent sur les offensives de son équipe, il prend une dimension très importante au sein de l’Inter.

Politano (6,5): Comme Vecino, il provoque beaucoup balle au pied. Sa technique dans les petits espaces fait de lui un élément redoutable dans les 30 derniers mètres. Il va devoir faire mieux dans ses derniers choix pour encore passer un cap. Remplacé par Gagliardini (86′), 

Joao Mario (5,5): Un retour en demi-teinte pour l’international portugais. Il a manqué de rigueur et d’impact physique dans l’entre-jeu pour vraiment peser sur la rencontre. Remplacé par Borja Valero (56′), passeur décisif pour Icardi sur le troisième but.

Perisic (5,5): Le vice champion du monde croate a été sur courant alternatif ce soir. Par moment remuant, comme sur la première occasion du match, avec cette frappe croisée du gauche. Puis inexistant sur une dizaine de minutes.

Icardi (8): Voir ci-dessus.

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.