Bologne - Inter Milan (2-1) : les notes complètes [ Serie A - 20ème j. ]

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Ivan Perisic (7) : Un but magnifique qui a parfaitement lancé son équipe à la 4’. L’un des seuls à avoir essayé d’attaquer et de marquer en continu notamment avec sa grosse activité sur le couloir gauche. Son mauvais choix de touche est regrettable car il enclenche l’erreur de son gardien, cependant cet événement ne doit pas passer au dessus de son match et de son but.

Bologne

Lukasz Skorupski (7) : Le portier polonais a tenu ! Il a assuré la victoire aux siens grâce à de nombreux arrêts.

Adama Soumaoro (7) : Il a écœuré les attaquants milanais en étant le maître dans sa surface. Propre dans ses interventions et également dans ses relances.

Gary Medel (6) : Certes le moins bon des 3 centraux il a néanmoins à bientôt 35 ans fait un bon match.

Arthur Theate (7) : Le jeune belge a fait la prestation qu’il fallait aujourd’hui. Complet et solide le défenseur a vraiment fait un match surprenant de maturité et très réussi. Encore une pépite à surveiller dans ce championnat !

Lorenzo De Silvestri (6) : Peu utilisé en attaque et assez peu sollicité en

Aaron Hickey (6,5) : Le tout jeune écossais a lui aussi peu eu l’occasion de se démarquer mais il l’a bien fait quand c’était possible.

Jedry Schouten (6) : Difficile de juger un joueur qui n’a pas resplendi et qui a plutôt subi mais dont son équipe a tenu et même renversé la situation en parti grâce à lui. Prestation correcte qui aura permis de tenir jusqu’à la bourde de Radu.

Mattias Svanberg (6,5) : Confronté au trio habituel du milieu de terrain interiste, il n’a pas paru tant inférieur que ceux le composant. Présent dans les duels, il a bien résisté et mérite sa sortie à la 67’ pour Michel Aebischer.

Roberto Soriano (6) : Le capitaine de Bologne a réussi sa rencontre ne se faisant pas trop submerger par la domination adverse. On l’a plus vu sur le couloir droit malgré son positionnement axial où la densité était trop forte. Remplacé à la 67’ par Nicolas Dominguez.

Musa Barrow (6) : Il a fait ce qu’il a pu, et c’était déjà pas mal ! De rares mais bonnes combinaisons et une superbe passe décisive sur un centre comme il le fallait, au moment où il le fallait et sur la tête qu’il fallait. Remplacé par Nicola Sansone à la 77’ qui marquera un but gag à la 82’.

Marko Arnotauvic (7) : Buteur et auteur d’un gros match, Bologne peut remercier son buteur autrichien. Sa tête parfaitement placé à la 28ème minute est l’un des faits de match les plus importants, voir le plus important. Blessé en toute fin de match, il sort remplacé par Riccardo Orsolini.

Inter Milan

Andrei Radu (4) : QUEL ERREUR ! Alors que jusqu’ici il n’avait rien eu à faire hormis aller chercher le ballons dans ses propres filets à la 28’ sur un but imparable d’Arnotauvic, le gardien remplaçant du jour d’Handanovic s’est totalement troué sur une touche en retrait ! Il laisse ainsi le ballon filait dans ses cages, prolongé par Sansone qui offre la victoire à Bologne. Une catastrophe qui change tout dans la course au Scudetto.

Milan Skriniar (6,5) : Il a tenté de dynamiser par moment le jeu de son équipe sans qu’on sente une réelle volonté de sa part de changer le cours du match. Solide en défense les rares fois où il fallait l’être.

Stefan de Vrij (6) : Match très tranquille, il doit lui même se demander comment son équipe a fait pour perdre, tant il a été peu sollicité.

Federico Dimarco (7) : Fautif sur le but de Bologne où il se fait battre dans les airs par Arnotauvic, la suite a été meilleure. Il a à tout prix cherché à se rattraper avec à de multiples reprises des percées dans le camps adverse. Ainsi, il finit son match avec 5 frappes alors qu’il reste un défenseur central ! Un apport offensif important qui aurait pu peser plus, si ses coéquipiers en avaient mieux profité. Remplacé par Danilo D’Ambrosio à la 70’.

Denzel Dumfries (6) : Son apport dans son couloir a été insuffisant puisqu ‘il n’a jamais réellement apporté le danger. Même chose lors de ses montées dans la surface bolognaise, malgré un positionnement intéressant il n’a pas converti ses situations. Matteo Darmian le remplace à la 80’.

Ivan Perisic (7) : Un but magnifique qui a parfaitement lancé son équipe à la 4’. L’un des seuls à avoir essayé d’attaquer et de marquer en continu notamment avec sa grosse activité sur le couloir gauche. Son mauvais choix de touche est regrettable car il enclenche l’erreur de son gardien, cependant cet événement ne doit pas passer au dessus de son match et de son but.

Marcelo Brozovic (6,5) : Maître de l’entre-jeu du début à la fin, il réalise une performance tout à fait acceptable. On ne peut presque rien lui reprocher, et pour lui aussi la défaite doit sembler sévère.

Nicolo Barella (6,5) : Match totalement à son image, où il s’est rendu disponible dès que possible. Un volume de jeu toujours aussi élevé qui aura permis à l’Inter d’avoir la maîtrise. Sorti à la 63’ pour Alexis Sanchez.

Hakan Calhanoglu (6) : Le technicien turc a eu ses moments de grande classe mais moins que régulièrement. Souvent frustré, cela lui provoquera un carton jaune évitable qui lui fera manquer le match de ce week-end contre Udinese. Remplacé par Roberto Gagliardini à la 80’.

Lautaro Martinez (6,5) : Lautaro a fait du Martinez, mais il y a des soirs où cela ne marche pas, celui là en fait partie. 6 tirs aucun but il faut dire qu’ils étaient peu inquiétant pour la plupart...

Joaquin Correa (6,5) : Intéressant, l’argentin a proposé l’une de ses meilleures prestations récemment avec quelques tentatives d’offensives qui n’ont pas aboutit. Cependant on attend toujours plus de lui, qui ne sait pas se rendre indispensable. Remplacé par Edin Dzeko.

Lire plus