Hors rubrique

OFB Cup - Finale | Les notes de Salzbourg - Austria Lustenau (5-0)

Homme du match: Majeed Ashimeru (8): Le milieu de terrain d’origine ghanéenne, est le joueur du match lors de cette finale de la coupe d’Autriche, marquant, par ailleurs, le retour du football dans ce petit pays germanophone. A nouveau cette année, Salzbourg sort vainqueur de cette coupe. Ashimeru a été l’un des acteurs majeurs de cette rencontre. En première mi-temps, il a parfaitement su trouver des espaces dans le milieu de terrain adverse. En seconde mi-temps, il s’est montré tout aussi actif, mais devenant cette fois-ci, également décisif, à deux reprises. Premièrement, il arrive à parfaitement servir Okafor son partenaire, pour s’offrir une passe décisive. Puis, deuxièmement, à la 66ème, il vient inscrire un nouveau but pour son équipe. Il faut surtout souligner l’énorme travail qu’a réalisé ce jeune joueur dans l’entre jeu. Il mérite, à l’instar de ses coéquipiers, ce titre... qui pourrait en cacher un autre. En effet, Salzbourg est toujours en lice pour devenir champion d’Autriche. La belle saison, tant sur le plan personnel que collectif, n’est peut être pas encore terminée pour Ashimeru.

Red Bull Salzbourg (4-4-2)

C. Stankovic (5,5) : Le gardien de Salzburg a vécu une première mi-temps plus que tranquille. En effet, durant ces 45 premières minutes, l’équipe adverse, Lustenau, n’a jamais trouvé le chemin du cadre. Même constat durant la seconde mi-temps.

A. Vallci (5,5) : Le latéral droit a réalisé un match sérieux. Il a souvent tenté de déborder depuis son côté droit pour apporter une aide aux avant-postes à ses coéquipiers. Cependant, il a parfois manqué de précisons dans ses transmissions, notamment ses passes longues en hauteur, vers le camp adverse.


Andre Ramalho (6) : Le défenseur central de cette formation autrichienne, a réalisé un bon match lors de cette finale de la coupe d’Autriche. En défense, il s’est montré solide, réalisant un pressing intensif vis à vis de Ronivaldo, l’avant-centre adverse. Désireux d’aller de l’avant, il s’est signalé sur plusieurs coups de pieds arrêtés. Malheureusement, il n’a jamais vraiment trouvé le chemin du cadre adverse.

M. Wober (6) : A l’instar de son coéquipier de la défense, Ramalho, Wober a lui aussi parfaitement effectué les maigres tâches défensives qu’il a du remplir au cours de cette finale. Il a bien encadré Ronivaldo, respectant à la lettre son marquage.

A. Ulmer (5) : Malgré quelques montées aux avant-postes, le latéral droit de cette formation de Salzbourg, a été trop discret lors de ce match. Cette partie étant une finale, mais aussi, un match de reprise en Autriche après l’arrêt des compétitions intervenu au début de la crise sanitaire liée au Coronavirus, on peut penser que Ulmer a manqué de jus. Cela justifierait son faible investissement personnel durant cette confrontation.


N. Okafor (7) : Très remuant en première période dans son couloir droit, Okafor a été récompensé de ses nombreux efforts. En effet, à la 53ème, il est l’auteur du troisième buts de son équipe. Une magnifique petite reprise de volée du gauche. Son placement sur le terrain lors de ce but, démontre toute son intelligence et sa lucidité qu’il a, lorsqu’il participe au jeu offensif de son équipe.

M. Ashimeru: Voir ci-dessus.

Z. Junuzovic (6,5) : A l’aise au sein du milieu de terrain de son équipe, l’autrichien de 32 ans n’a pas hésité à aller au contact dans ce match. Il s’est, tout au long de la partie, engagé dans des duels costauds. Sa solidité et sa puissance, lui ont permis de sortir victorieux de tous ces faces à faces.

D. Szoboszlai (7,5) : Agile, rapide et doué dans les petits espaces, Szoboszlai a fait beaucoup de mal à Lustenau en début de partie. A la 19ème, il vient ouvrir la marque pour son équipe, d’un superbe coup franc direct, pourtant très excentré, situé sur le côté gauche des cages de Eres. Cependant, sa frappe puissante et son ballon bien enroulé n’ont laissé aucune chance au goal adverse. Par la suite, il s’est constamment manifesté, cherchant toujours des occasions pour déclencher une attaque. Il fut proche du doublé à la 58ème.

Hee-Chan Hwang (7,5) : Le sud coréen a réalisé un très bon match. Véritable électron libre de cette équipe, Hwang fut partout. Il a su décrocher pour aller chercher la balle au sein de l’entre jeu. Il a réussi à se créer des occasions alors qu’il était encerclé par une horde de joueurs appartenant à l’autre camp. Cependant, malgré ses bons mouvements, il a légèrement manqué de précision et de lucidité dans ses placements sur le terrain (28’ notamment). Remplacé par S. Koita qui est l’auteur d’une entrée remarquée sur le rectangle vert. En effet, il a réussi à trouver le chemin des filets à la 80ème pour inscrire le cinquième buts de son équipe. Il vient ainsi parapher cette nette victoire de Salzbourg lors de cette finale de l’OFB Cup.


P. Daka (7) : Le jeune avant-centre zambien a réalisé un bon match. Sérieux et appliqué, Daka a beaucoup couru pour aller chercher la balle dans son camp, dans le but de l’amener vers les abords de la surface adverse. Cependant, il lui a, à l’instar de son coéquipier coréen, manqué cette dose d’efficacité qui n’aurait qu’embellie sa prestation du soir lors de cette finale.

Austria Lustenau (4-3-3)

F. Eres (2) : Le goal de cette formation de seconde division, a vécu une première mi-temps cauchemardesque. Si on ne peut rien lui reprocher sur le premier but de Salzbourg, intervenu après un  coup franc, il est largement fautif sur le second but. En effet, c’est à cause de sa mauvaise relance vers son défenseur, que la seconde réalisation de l’équipe adverse est intervenue. Une action qui souligne sa maladresse, qui l’a poursuivie durant tout le match. En seconde mi-temps, il sombre totalement face au réalisme offensif de Salzburg.

S. Feyrer (3,5) : Le latéral droit de cette formation est apparu très en difficulté lorsqu’il était opposé, dans son couloir, au virevoltant attaquant sud coréen, Hwang. Il a manqué de vitesse pour réellement pouvoir empêcher ce dernier de passer dans son dos. Cependant, il s’est montré plus efficace, lorsqu’il s’agissait de tenir tête à Daka, l’autre avant-centre de Salzbourg.

M. Lageder (3,5) : Quelques bonnes interventions défensives sont à mettre à son actif durant le match. Il s’est notamment montré, plus ou moins, habile face aux incursions de Szoboszlai. Cependant, malgré son état d’esprit combatif, il ne fut pas décisif pour son équipe lors de cette finale.


D. Stumberger (2) : Le malheureux défenseur central de Lustenau a, bien malgré lui, réalisé un contre son camp à la 21ème minute alors que son équipe venait d’encaisser un premier but une minute avant. Mis sous pression par Daka, Stumberger n’a pas eu la lucidité de renvoyer le ballon directement au loin. S’emmêlant les pinceaux tout seul, il a malencontreusement, par l’intermédiaire d’une talonnade pied gauche, trompé son gardien, à terre. Comme lors de cette action, ce joueur a manqué de lucidité tout au long du match. Il a toujours été en difficulté face à l’armada de Salzburg, bien trop rapide pour ce dernier. A l’instar de l’ensemble de ses coéquipiers, Stumberger a été mis en difficulté par le niveau technique de Salzbourg, bien trop élevé pour une équipe occupant une place dans le ventre mou de la seconde division autrichienne.

C. Schilling (2,5) : Inexistant durant ce match, le latéral gauche n’a quasiment pas eu l’occasion de frotter ses crampons au ballon ce soir.

A. Ranacher (3) : Aligné sur le côté gauche, au sein d’un milieu à trois, Ranacher a tenté, timidement, de combiner avec son coéquipier Mayer. Malheureusement, il a trop souvent perdu la balle. Trop statique, il a également manqué de créativité.

C. Freitag (3) : C’était pourtant le jour du défenseur central (Freitag, en allemand, signifie vendredi). Malgré un  jour jouant en sa faveur, il n’a pas su se montrer décisif et créatif durant ce match dans l’entre jeu de son équipe. Il a trop souvent perdu la balle face aux milieux de terrain adverses. Enfin, il n’a pas su se montrer tranchant dans ses duels, qu’il a, pour la plupart, perdu.


P. Grabher (3) : Aligné sur le côté gauche du milieu de terrain, Grabher a tenté de servir ses coéquipiers situés aux avant-postes. Cependant, il a cruellement manqué de lucidité et de précision dans ses transmissions.

T. Mayer (2) : Jamais disponible vis à vis de ses coéquipiers, l’ailier ou milieu de terrain offensif de Lustenau, est passé totalement à côté de son match. Sans doute, a-t-il manqué de jus lors de cette confrontation marquant la reprise.

D. Tiefenbach (2,5) : Aligné sur le côté gauche, Tiefenbach a très peu participé à la construction du jeu de son équipe. Maladroit sur ses quelques prises de balle, il n’a pas pu transmettre de bons ballons vers ses coéquipiers.

Ronivaldo (3) : L’avant-centre brésilien, véritable figure du club a, du fait de l’ultra domination de l’équipe adverse, peu touché la balle. Esseulé aux avant-postes, il fut tout le temps pris en étaux par les défenseurs centraux adverses.

Tags
Lire l'article
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer