Hors rubrique

Bundesliga 2 - 27ème j. | Les notes de Sandhausen - Regensburg (0-0)

Homme du match: Oliver Hein (7,5): Le latéral droit de cette formation, a réalisé un match exemplaire. Il a su allier apport offensif et apport défensif, en ne négligeant, ni le premier, ni le second. S’il n’a pas su, par ses centres à l’entrée de la surface, trouver la tête d’un coéquipier pour devenir passeur décisif, il s’est montré décisif sur le plan défensif. Ainsi, sans son retour in extremis à la 37’, Linsmayer aurait sans doute marqué un but. Heureusement, Hein fut impériale cette après-midi en défense. Son équipe peut le remercier après cette confrontation, puisque ce point du match nul et ce score vierge et de parité, est, en grande partie, de son fait.

SV Sandhausen (4-3-2-1)

M. Fraisl (5) : Son équipe ayant dominée cette première période, le goal autrichien de cette formation de Sandhausen, n’a pas eu beaucoup de travail. En effet, durant ces 45 premières minutes, l’équipe adverse n’a jamais trouvé le chemin du cadre ! En seconde mi-temps, il n’a pas eu à s’employer et peu remercier sa bonne étoile, d’avoir placé Wekesser hors-jeu à la 49’, lorsque ce dernier pensait avoir trouvé le chemin des filets.

P. Klingmann (5) : Le latéral droit de cette formation, a réalisé un match timide, où il a peu débordé depuis son côté droit pour apporter une aide, ou une autre solution à ses coéquipiers situés aux avant-postes. Cependant, il a toujours effectué avec un certain sérieux ses tâches défensives. Il s’est contenté du strict minimum donc, mais en restant concentré et investi dans ce qu’il entreprenait. En seconde mi-temps (60’), suite à un bon mouvement collectif, il se retrouve en position de frappe, seul devant le gardien. Malgré l’absence de la ligne défensive adverse, Klingmann s’est vu rater l’immanquable sur cette action.

G. Nauber (6,5) : Le pilier de cette défense de Sandhausen, qui avait chaviré la semaine dernière face à Aue, a retrouvé de sa superbe. En effet, le défenseur central allemand de 28 ans, a insufflé une véritable dose de sérénité à son équipe, dès qu’il touchait le ballon. On peut noter, notamment, cette belle intervention  à la 35’, face à Besuschkow, où le numéro 22, Nauber, a montré sa solidité défensive.

A. Zhirov (7) : Le coéquipier de Nauber, Zhirov, a, lui aussi, réalisé une belle prestation en ce samedi après-midi. Prenant exemple sur la solidité défensive de son comparse, Zhirov a, notamment, effectué d’excellents tacles comme à la  15’, face à Stolze. Ses actions défensives furent toujours bien réalisées et propres. De plus, il faut également souligner son apport offensif. En effet, dès qu’un coup franc était accordé à son équipe, Zhirov est sur la trajectoire du ballon. S’il n’a pas réussi à trouver le chemin des filets aujourd’hui, sa volonté d’y parvenir et les efforts qu’il a produit tout au long du match, sont de belles preuves de son état d’esprit combatif et de sa dévotion envers son équipe, le SV Sandhausen.

L. Paqarda (6,5) : Le latéral gauche de cette formation de Sandhausen, a, à nouveau, réalisé un match complet. Dynamique et entreprenant, le joueur de 25 ans fait montre de qualités bien haut-dessus de la moyenne... de sa formation en tout cas. Très bon lorsqu'il s’agit de déborder dans le couloir, Paqarda a souvent effectué ce mouvement pour épauler ses coéquipiers aux avant-postes. Comme lors de chaque rendez-vous de cette équipe, ce dernier s’est chargé de l’entièreté des coups de pieds arrêtés, glanés par cette dernière. Malgré quelques imprécisions par moments, ses coups francs, furent souvent dangereux.

R. Scheu (5,5) : Très actif dans le registre offensif, le milieu de terrain allemand a réalisé une solide prestation. Il a notamment su parfaitement combiner avec Biada, utilisant toute la largeur du terrain. A la 23’, s’il avait réussi à donner plus de hauteur à sa frappe, trop écrasée, il aurait pu ouvrir la marque. Il ne fut pas décisif et c’est l’unique point noir que l’on peu voir dans sa prestation cette après-midi.

T. Kister (4,5) : D’abord actif et entreprenant durant la première demi-heure, effectuant de nombreux allers-retours entre l’attaque et surtout la défense pour protéger les cages de son équipe, Kister, s’est petit à petit éteint dans cette partie. Il n’a pas su raviver cette flamme qui lui permettait de montrer un telle ardeur sur le carré vert. Dommage !

E. Taffertshofer (3,5) : Souvent actif et décisif lors des matchs de Sandhausen, Taffertshofer a réalisé une prestation bien loin de ses standards. Toujours apparu indisponible vis à vis de ses partenaires, et ne produisant aucun effort pour le devenir, il a très peu touché la balle. Il sort juste avant l’heure de jeu (59’), remplacé par M. Frey. 

D. Linsmayer (5) : Le milieu de terrain n’a pas fait preuve de régularité dans ce match. Cette absence là, lui a porté préjudice. C’est donc une prestation en demi-teinte à laquelle nous avons pu assister cette après-midi.

J. Biada (5,5) : Toujours actif et en mouvements, rempli de bonnes intentions, le numéro 10 de cette formation, a parfois été trop peu précis dans ses actions, emporté par sa fougue et son envie de jouer vite pour déstabiliser l’adversaire.

K. Behrens (5,5) : L’avant-centre de cette formation a réalisé un match où il s’est montré engagé. Il a cherché et trouvé de nombreuses combinaisons. Cependant, il lui a manqué cette dose d’efficacité, qui aurait pu faire pencher la balance de la victoire, vers son équipe.

SSV Jahn Regensburg (4-2-2-2) puis (4-2-3-1)

A. Meyer (7) : Le gardien de but de cette formation visiteuse de Regensburg, a réalisé une bonne première mi-temps. Bien plus mis à contribution par son équipe, à l’inverse de Fraisl, Meyer a su sortir de bons arrêts. Ce dernier s’est surtout signalé durant cette première mi-temps, par ses sorties hasardeuses, loin de ses cages. En seconde mi-temps, il s’impose magistralement face à Klingmann (60’). Il a montré de bons réflexes durant ce match.

O. Hein: Voir ci-dessus.

T. Knipping (5) : Le défenseur central de cette formation de Regensburg a réalisé un match correct, où il a été, tout de même, averti à la 45+1, suite à un tacle glissé non controlé.

M. Correia (6) : Le second défenseur central de cette formation, a montré de grandes qualités quant à son jeu de tête. Ce dernier lui a permis de dégager de nombreux ballons menaçants, provenant des attaquants adverses. Une bonne concentration et un investissement régulier sont à mettre à l’actif de ce joueur dans cette partie.

C. Okoroji (5) : D’abord très timide et effacé dans cette partie, le latéral gauche, numéro 36 au sein de cette équipe, va petit à petit monter en puissance et s’insérer dans le jeu de son équipe. Ainsi, on le découvre réellement dans ce match, à la 40’, lorsqu’il tente, de loin, de reprendre un ballon dévié par la défense adverse. Une tentative infructueuse, tout comme à la 44’, où il ne peut se défaire de l’étau de la défense de Sandhausen, pour profiter du ballon que lui avait transmis Gruttner, l’avant-centre.

M. Besuschkow (6) : Le milieu de terrain allemand, aligné plus bas que d’habitude, a réalisé un match intéressant bien qu’il ne se soit pas montré très régulier dans son investissement. Il fut l’auteur de quelques coups de pieds arrêtés, notamment un coup-franc bien tiré à la 25’, mais manquant de quelques centimètres le cadre. On peut noter également, une bonne entente dans le jeu avec Gruttner ou Stolze.

B. Gimber (3) : Le numéro cinq de cette formation, a réalisé une prestation trop timide. Il n’a pas suffisamment participé au jeu de son équipe, et s’est montré peu inspiré lorsqu’il avait la balle au pied.

S. Stolze (4) : Aligné sur le côté droit de l’attaque, Stolze a, quelques fois, combiné avec ses coéquipiers, notamment Gruttner. Cependant, ses choix furent souvent infructueux, et ses mouvements brouillons.

E. Wekesser (5,5) : Après une première période timide, l’élément offensif de cette formation, pensait avoir débloqué cette rencontre en marquant à la 49’. Malheureusement pour son équipe, après plus de cinq minutes de vérification par la VAR, il s’est avéré, qu’il était hors-jeu lors de cette action.

C. Makridis (2) : Totalement fantomatique dans cette partie, Makiridis a souffert lorsque son équipe ne possédait pas le ballon. Remplacé, peu après l’heure de jeu (46’), par A. Alberts, un choix bien plus offensif de la part de l’entraîneur de cette formation, souhaitant aller marquer ce but qui pourrait donner la victoire aux siens. Force est de constater, que ce choix ne fut pas payant !

M. Grüttner (6) : L’avant-centre de cette formation de Regensburg a vécu un match compliqué. Comme lors de chaque rencontre, lorsqu’une équipe souffre plus que l’autre et possède moins le ballon, les avant-centres de cette dernière souffrent. Ce fut le cas pour Grüttner. Seulement, ce dernier, n’a pas voulu subir cette domination mais agir pour la rendre moins puissante. De ce fait, ses nombreux mouvements pour décrocher et tenter de participer à la construction du jeu, ont réellement aidé son équipe à relever la tête. Il ne s’est pas réellement montré dangereux durant cette partie, bien qu’il soit apparu intéressant, lorsqu’il combinait avec Stolze.

Gabriel Moser

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer