Stade de Reims - OGC Nice (2-3): Les notes complètes [Ligue 1 - 38ème j.]

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match: Andy Delort (9): Peu en vue pendant une bonne partie de la rencontre, il s'est réveillé et a sonné la révolte niçoise avec un incroyable triplé en 7 minutes dans le dernier quart d'heure. Il obtient puis transforme un penalty, reprend du gauche suite à une passe de Gouiri et marque de la tête pour donner la victoire et une qualification pour la Conférence League à son équipe. Renversant.

 

 

Reims (3-5-2):

 

Rajkovic (5): Un arrêt réflexe devant Kluivert, et c'est à peu près tout pour le portier rémois en première période. Il est ensuite tout proche de sortir le penalty de Delort puis s'incline à deux reprises sur des actions où il ne peut rien faire. Cruel.

Abdelhamid (5,5): Le capitaine du Stade de Reims fut tranquille dans cette rencontre jusqu'à sa faute sur Delort dans la surface. Pour le reste, il n'a presque jamais été en difficulté et a assumé son rôle de patron de la défense malgré la défaite.

Faes (5,5): Un nouveau match de patron pour le Belge, présent à la fois dans le jeu aérien pendant une bonne partie de la rencontre. Il a ensuite légèrement perdu pied et ses nerfs dans le temps additionnel face à Delort.

Busi (5): Il réussit un match plus que correct, offensivement il a profité des espaces laissés par le couloir gauche niçois pour se montrer. Malheureusement pour lui, il se fait prendre dans le duel par Delort qui inscrit le troisième but de son équipe. Remplacé par Alexis Flips (84'). 

Doumbia (6): La révélation de la fin de saison du Stade de Reims a encore frappé. Buteur à Saint-Etienne le week-end dernier, il a récidivé en inscrivant le but du break après moins de vingt minutes. Remplacé par Mitchell Van Bergen (84'). 

Lopy (6): Il n'a pas cessé de courir et il a été l'un des grands artisans de la très bonne première période de Reims. Ce fut plus compliqué ensuite mais il n'a pas grand chose à se reprocher ce soir à Delaune.

Matusiwa (5,5): Il a pris de l'ampleur dans l'effectif champenois cette saison et a encore réalisé une partie intéressante. Si l'on excepte les quinze dernières minutes, il était présent sur tous les fronts pour son équipe.

Munetsi (6): Soixante-quinze premières minutes de très haut niveau, plombées par la folle remontée niçoise. Il réalise un superbe sauvetage devant Thuram et a donné le ton à la bonne prestation d'ensemble des Rémois.

Foket (5): Il a été moins offensif que ses compères de l'autre couloir mais a été solide défensivement pendant une grande majorité de la rencontre.

Ekitike (6,5): Il ouvre le score dès les premières minutes suite à un cadeau de Gouiri, pour son dixième but de la saison. Il a pesé sur l'arrière-garde azuréenne et a mis au supplice Dante plus particulièrement. Remplacé par Arber Zeneli (62'). 

Touré (6,5): Une passe décisive magnifique avec une déviation subtile pour le jeune Doumbia et une activité incessante sur le front de l'attaque de Reims. Il aurait pu marquer mais il n'a pas mis assez de puissance sur sa frappe dans le premier acte. Remplacé par Jens Cajuste (76'). 

 

Nice (4-4-2):

 

Benitez (3): Trois tirs cadrés, deux buts encaissés. Il semble surpris par la soudaineté des frappes de Hugo Ekitike et Doumbia, mais ce fut très vite une soirée délicate pour le portier argentin.

Bard (4): Il a proposé offensivement mais ce fut dans l'ensemble trop timoré, mis à part le bon centre en retrait qu'il offre à Justin Kluivert et qui aboutit sur une occasion franche. Remplacé par Jordan Amavi (46', 6), qui n'a pas été inquiété défensivement.

Dante (3): Le capitaine niçois a été à l'image de son équipe, trop laxiste défensivement. Sur la période où il était sur le terrain, Nice encaisse deux buts et il a écopé d'un carton jaune, ce qui l'a fragilisé. Remplacé par Jordan Lotomba (46', 5,5), qui a amené du dynamisme dans le jeu azuréen.

Todibo (5,5): Il ne peut rien faire sur les buts encaissés par son équipe. En seconde période, il a globalement eu moins de travail à effectuer qu'en première mi-temps.

Daniliuc (6): Une rencontre à deux lectures pour l'Autrichien. Passif et à l'agonie en première période à droite, puis bien meilleur et autoritaire en seconde dans l'axe suite à la sortie de Dante. De quoi lui donner confiance pour la suite.

Kluivert (5): Il a été le seul joueur niçois à avoir proposé des centres dangereux pour la défense de Reims, et il a profité des contres pour faire parler ses qualités de vitesse. Il a néanmoins été agacé par sa performance et celle de son équipe au moment de sa sortie. Remplacé par Evann Guessand (68'). 

Thuram (5,5): Une performance d'ensemble moyenne pour le milieu de terrain de l'OGC Nice, pas forcément dans son assiette mais dans les ultimes minutes, il a su hausser son niveau et le but de l'égalisation vient grâce à une de ses prises d'initiative.

Rosario (4): Pas dans l'impact, il a été mangé par le pressing des joueurs rémois dans le premier acte. Malgré quelques bonnes projections vers l'avant, ce ne fut pas sa meilleure prestation. Remplacé par Morgan Schneiderlin (56'). 

Boudaoui (3): L'Algérien n'a pas pesé sur les évènements, bien pris par les joueurs de couloir du Stade de Reims. Remplacé par Billal Brahimi (56'), qui retrouvait son ancien club à l'occasion de ce match et qui s'offre une passe décisive pour Delort sur le troisième but azuréen.

Delort (9): Voir ci-dessus. 

Gouiri (4): Le premier but intervient suite à une mauvaise passe en retrait de sa part, et résume finalement assez bien sa deuxième partie de saison où il n'a marqué que deux buts en Championnat. Il se rattrape légèrement avec une passe décisive pour Delort sur l'égalisation.

 

Lire plus