Homme du match : Fajr (7) : Joueur élégant, le milieu de terrain malherbiste s'est démarqué par une extrême justesse dans les transmissions et d'excellentes qualités techniques. Un match de grande classe sublimé d'un coup franc côté fermé qui vient surprendre Mendy.   Caen (4-2-3-1) Samba (5) : Jamais réellement mis en danger, la révélation à son poste a fait le job et reste irréprochable sur les deux buts adverses. Guilbert (6) : Entreprenant, son allant offensif sera récompensé d'un but plutôt chanceux. Son centre fuyant vient finalement terminer sa course dans les filets. Gradit (6) : Rarement sollicité par une équipe adverse peu inspirée, il a répondu...

Homme du match : Neymar (7) : en début de match il est apparu moins impliqué, en touchant moins de ballons que d’habitude. Sur une offensive parisienne, pour se relancer, il décale Alves avant que son compatriote ne lui renvoie le ballon, déposé sur la tête de Neymar, qui ajuste parfaitement Butelle. Ensuite, il se mue aussi en passeur décisif, en éliminant son adversaire devant lui avant de centrer pied gauche, sur la tête de Di Maria. Influent et décisif, il a participé à beaucoup d'offensives parisiennes. Il a brillé de sa justesse technique et de ses bonnes décisions. Il est remplacé par Choupo-Moting...

Homme du match : Hilton (7) : le vétéran de cette équipe semble au sommet de son art. Il fait parler son expérience et sa science du placement pour défendre intelligemment et anticiper le jeu de ses adversaires. Match remarquable de la part du capitaine montpelliérain.  Saint Etienne (4-2-3-1) Ruffier (7.5) : sauveur des siens en première mi-temps, il s’interpose devant Mollet et Laborde en très bonne position. Il gêne Laborde une nouvelle fois en deuxième mi-temps, avant de gagner de manière remarquable un face à face avec Delort en fin de match. Debuchy (5.5) : quelques difficultés en début de match devant un...

Homme du match : Jonathan IKONE (8). C'est lui qui perd la balle qui entraînera le contre et l'ouverture du score de Lyon (11'). Par la suite, il est petit à petit entré dans le match, délivrant bons centres et passes intéressantes. Il provoquera la boulette de Denayer avec ce centre venant de la gauche pour l'égalisation de Rémy (50'). Très remuant offensivement, il exécutera un magnifique retour défensif devant Mendy avec un tacle glissé littéralement parfait (79'). Olympique Lyonnais (4-2-3-1)   Anthony LOPES (6). Il se jette trop vite devant Rémy sur le premier but lillois, ce qui a permis à l'attaquant...

Homme du match : Cabella (7) : Une période où, comme l’ensemble des joueurs offensifs de Saint-Étienne, il n’a ps été mis en lumière tant son équipe était dominée et maladroite. Néanmoins il réalise une incroyable seconde mi-temps où il est impliqué sur les trois buts de son équipe. Tout d’abord un centre dévié par Ballo-Touré dans son propre but. Puis il envoie de volée un ballon mal négocié par la défense monégasque. Enfin, il lutta pour garder le ballon pour ajuster un centre sur la tête de Nordin.   Monaco (4-2-3-1) : Subasić (5,5) : Bien aidé par les Verts qui n’ont pas...

Homme du match: Touré (7,5): Un match énorme pour le natif de Nantes qui a régné en patron au milieu de terrain pour gratter des ballons et les ressortir avec propreté. Pour couronner le tout, il s'est offert un but sur une superbe frappe de 25 mètres (51'). Sa 3ème réalisation de la saison. Après une période compliquée, il rayonne à nouveau dans l'entre-jeu nantais.   Nantes (4-3-3) Dupé (6): il sort un arrêt décisif devant Tavares lorsque le score était nul et vierge. Une intervention qui a pesé sur la suite de la rencontre durant laquelle son équipe a inscrit trois...

Homme du match : Gurtner (8) : Face à une équipe de Montpellier qui a globalement contrôlé le jeu, il a sûrement fait plus que de maintenir le point du match nul, il a peut-être sauver son club de la relégation. Même s'il encaisse deux buts (dont un refusé dans les arrêts de jeux) il a réalisé trois arrêts décisifs qui ont changés la face du match.   Montpellier H. S. C. (3-4-1-2)   Lecomte (4) : Un match décevant. N'ayant presque rien à faire durant son match, il trouve le moyen de se trouer sur la seule frappe Amiénoise cadrée du match. Mendes...

Homme du match: Walter Benitez (8): Il a montré pourquoi l'UNFP a oublié de le nominer dans la catégorie du meilleur gardien de la saison. Auteur de plusieurs parades déterminantes, il a sauvé le point du match nul pour son équipe en détournant le penalty de Cavani dans les arrêts de jeu. Toujours sûr dans les airs, il confirme qu'il est l'un des meilleurs joueurs du Gym depuis août. Paris-SG (4-2-3-1):   Areola (5,5): Le portier parisien n'a pas été énormément sollicité, et il ne peut rien sur le but de Ganago. Sur l'occasion immanquable de Saint-Maximin, il est battu malgré...

Homme du match : Savanier (7) : Meilleur élément nîmois depuis le début de la saison, son match n'a pas dérogé à la règle avec une copie très propre. Véritable métronome du jeu, il a mis en évidence toutes ses qualités de percussion sur l'ouverture du score de son équipe, passeur décisif.   Stade de Reims (4-2-3-1) Mendy (3) : Totalement abandonné par sa défense, il n'a accusé aucune erreur flagrante mais n'a pas su limiter la casse pour empêcher l'aggravation du score. Très incertain dans ses relances qui ont mis son équipe en difficulté à plusieurs reprises. Foket (4) : Il semble être retombé dans...

Homme du match : Luiz Gustavo (6,5) : Au fer et au moulin ce soir. L'international brésilien a démontré qu'il était le véritable patron de cet OM en difficulté. Tant à la récupération qu'à la construction du jeu, il aura été omniprésent. Il aurait pu se muer en héros en ouvrant le score dès la 27ème s'il n'avait pas buté sur Sels lors de son face-à-face. Strasbourg (3-5-2) :  Sels (5) : Le gardien belge a eu une partie assez tranquille ce soir dans un match plutôt pauvre en occasion. Il est bien intervenu face à Gustavo qui se présentait seul...