Monaco – Stade Brestois (4-2) : Les notes complètes [Ligue 1 - 37ème j.]

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


HOMME DU MATCH : WISSAM BEN YEDDER (9) L’ International a marqué de son sceau cette rencontre, en inscrivant un triplé et surtout en montrant toute la panoplie du buteur complet. Sang froid sur le pénalty, à 0-2, transformé du pied droit, perforation de la défense bretonne avec un extérieur du gauche qui se loge dans le petit filet et pour conclure le festival, un but tout en subtilité de la tête concluant une remontada renversante des joueurs de la Principauté. Il est même à l’origine du quatrième but monégasque, Volland reprenant un ballon relâché par le gardien brestois, sur une puissante volée de l’ancien Toulousain. Un match grandissime. Remplacé par Boadu (87ème).

 


 AS Monaco (4-2-3-1)


Nübel (6) : 
Surpris sur le premier but, fusillé à bout portant sur le deuxième, il a le mérite de maintenir son équipe dans le match en sauvant deux balles de 0-3. Lui aussi il a sa part dans le succès de ce soir.

Aguilar (6) : Sur son engagement et sa grinta il est irréprochable. Mais dans des situations où son équipe domine il se doit d’être plus précis sur ses centres.

Disasi (5) : Il a semblé fébrile sur l’entame du match, et son duel perdu face à Belaïli où il perd les pédales a illustré ses difficultés. Un peu mieux en seconde période.

Badiashile (6,5) : Il a aussi peiné en début de partie, surement gagné par l’enjeu. Quelques hésitations sans conséquences avant une nette montée en régime jusqu’à devenir le patron de la défense sur ce match.

Caio Henrique (6) : Il a beaucoup combiné Golovin et adressé de nombreux centres dangereux qui auraient pu connaître meilleur sort. Solide dans l’ensemble.

Fofana (8) : Un peu de nonchalance malvenue durant l’entame du match, à l’image de ses coéquipiers. Mais il a rallumé le moteur en seconde et pris le milieu à son compte. Il a bien compensé également le match moyen de Tchouameni.

Tchouameni (5,5) : Il a parfois joué trop facile et de façon trop relâchée, ce qui l’a amené à perdre un nombre de ballon inhabituel chez lui. A noter aussi, un certain déchet dans son jeu long, domaine où il excelle d’habitude. Une passe décisive tout de même qui soigne un peu plus ses stats.

Vanderson (5) : Après des débuts très prometteurs, il accuse un peu le coup depuis sa pale prestation à Lille le week-end dernier. Il perd notamment un ballon qui entraîne le second but de Brest. Remplacé par Jakobs (56ème).

Golovin (5,5) : Peu en vue avant les deux réalisations bretonnes, il a été de ceux qui ont sonné la révolte, avec deux frappes dont un missile détourné par Bizot. Remplacé par Gelson Martins (79ème)

Volland (7) : Généreux dans l’effort et constamment au pressing, il est récompensé par un but plein de grinta. Remplacé par Jean Lucas (88ème).

 

 

Stade Brestois 29 (4-4-2)


Bizot (5) :
Il a gratifié son équipe de plusieurs arrêts de grande classe notamment sur un pétard de Golovin.  Il encaisse quatre buts tout de même.

Duverne (6) : Il avait lancé idéalement son équipe en inscrivant un but subtilement amené sur le premier corner brestois. Solide même sous la domination des locaux en première période, il a montré un relâchement coupable en seconde.

Brassier (5) : Dominateur dans les airs en première instance, il a laissé les attaquant de Monaco reprendre le dessus, et n’a jamais su trouver la solution face à Ben Yedder.

Hérelle (5) : Il a coulé avec l’ensemble de l’équipe brestoise et ses imprécisions n’ont rien amélioré.

Pierre-Gabriel (5,5) :  Pour son retour au sein de son ancien club, il n’a pas laissé une marque indélébile sur ce match. De la combativité et de la bonne volonté mais trop limité techniquement.

Magnetti (5) : Il a eu très peu d’influence sur ce match et ses partenaires ont eu du mal à le trouver dans le sens du jeu.

Lasne (5,5) : Très en vue à la récupération en première mi-temps, il a laissé le milieu monégasque reprendre les rênes. Du coup il a beaucoup couru après la balle.

Agoumé (6) : Il a apporté de l’impact du fait de ses courses et ses capacités physique en percutant dès qu’il le pouvait. Un des meilleurs brestois.

Cardona (5) : Lui aussi était de retour dans son ancien club, et il n’a pas non plus brillé. Auteur d’une grosse occasion à deux mètres du but.

Belaïli (7) : Il a réalisé une bonne demi-heure de haute facture en étalant toute sa technique et ses dribbles ont complètement dérouté Disasi sur son but. Au milieu de quatre défenseurs monégasques il s’en est allé battre Nübel en face à face. Plus discret par la suite.

 

Satriano (5) : On l’a beaucoup vu redescendre défendre et le jeu offensif des bretons a souvent penché à gauche. Très peu d’occasion à se mettre sous la dent pour lui ce soir.

 

Lire plus