Ligue 1 - 9ème j. | Les notes de Stade Rennais - Paris SG (2-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Laborde (7.5) : Pas toujours le meilleur dans le jeu, il achève les Parisiens à lui seul avec dans un premier temps une reprise sublime sur une passe très clairvoyante de Sulemana. Ensuite, sur le but de Flavien Tait à la 46ème, c'est lui qui réalise la passe décisive qui amène le but du break. Il a été décisif, directement impliqué dans les deux buts de son équipe.

 

Stade Rennais (4-4-2)

Gomis (5.5) : Il répond présent sur ce match, assurant ses prises de balles sur les ballons Parisiens et sur les faibles frappes cadrées qui arrivent jusqu'à lui. Face à des Parisiens pas franchement menaçants sauf sur coup-franc, on ne peut pas lui reprocher d'être immobile sur le coup-franc qui heurte la barre de Messi, tellement celui-ci était bien tiré.

Meling (6) : Comme d'habitude il multiplie les montées sur son côté gauche et adresse de bons ballons à Sulemana. Attention toutefois aux percées d'Hakimi en première mi-temps, comme lors de ce petit moment de panique à la 18ème.

Aguerd (6.5) : Enfin un vrai match abouti de bout en bout, sans signe de déconcentration, avec de bonnes interventions, de bons retours défensifs, il réalise enfin une performance aussi complète que sa saison dernière où la complicité avec Da Silva doit lui manquer.

Omari (6) : Propulsé titulaire après les performances moyennes de Badé, qui sera d'ailleurs suspendu lors du prochain match d'UECL du Stade Rennais contre les Slovènes du NS Mura, il se montre serein dans un match où tenir Messi, Neymar, Mbappé et Di Maria ne représentait pas un travail évident.

Traoré (6) : De retour à son niveau habituel après son match très médiocre à Arnhem, il n'a absolument rien laissé à Neymar qui n'aura jamais su se laisser emporter par son inventivité.

Sulemana (7.5) : Virevoltant ce dimanche, il à posé un casse-tête à Hakimi, pourtant très rapide, et sans doute aussi à Mauricio Pochettino. Décisif sur quasiment chaque prise de balle et explosif pour se débarrasser de son vis-à-vis, il adresse de belles passes pour ses coéquipiers placés devant le but, comme ce délice d'extérieur du pied qui passe devant Terrier et Donnarumma à la 62ème, ou bien sa passe décisive parfaite pour un Laborde chirurgical avant la mi-temps.

Tait (7) : Un très gros match pour Flavien Tait, rigoureux derrière et réalisant de très belles remontées de balle devant. Débordant d'envie sur tous les plans, très bon techniquement et en plus auteur d'un but dès le retour des vestiaires. Remplacé par Ugochukwu à la 87ème.

Martin (6) : Effacé par la très belle performance de son camarade du milieu, l'ancien Strasbourgeois de retour de blessure depuis peu a très régulièrement sur trouver le bon décalage pour Bourigeaud sur l'aile. Remplacé par Santamaria à la 75ème.

Bourigeaud (7) : Un placement exceptionnel tout au long du match, décalé sur la ligne de touche qu'il a rasé tout au long du match pour créer de l'espace et demander de bons ballons sur son côté, avant de repiquer dans l'axe en contre. Un schéma tactique brillant dans lequel il a tiré son épingle du jeu. Remplacé par Assignon à la 75ème, changement défensif pour Génésio pour conserver cet avantage au score.

Terrier (6) : Très bon dans les combinaisons devant la surface pour essayer de trouver la faille. Lui aussi réalise des décalages de toute beauté, à l'image de cette transversale ras-de-terre à la 58ème minute pour trouver, encore et toujours, un Bourigeaud esseulé tout à droite.

Laborde : Voir ci-dessus.

 

Paris Saint Germain (4-3-3)

Donnarumma (5) : Lui non plus n'a pas eu beaucoup de travail puisque les frappes non-cadrées se sont comptées en nombre du côté du Roazhon Park, aussi bien côté visiteur que côté locaux.

Mendes (4.5) : Trop peu de solidité défensive pour prendre Bourigeaud et Traoré son son aile. Il peut bien mieux faire sur le but de Gaëtan Laborde où il se jette sans toucher le ballon.

Kimpembe (5) : Pas toujours rassurant sur ses relances mais a livré une copie avec de bonnes interventions défensives dans les pieds des attaquants Rennais.

Marquinhos (5.5) : De bonnes interventions mais de meilleures relances que celles de son compère en défense centrale. La défense du PSG n'est pas mauvaise dans son match où les Rennais ont surtout profité du regroupement dans l'axe des Parisiens pour mener leurs attaques sur les côtés.

Hakimi (6.5) : Un match contrasté. D'abord parce qu'il est très souvent pris par Sulemana, dont l'explosivité a fait beaucoup trembler le Marocain, mais ensuite parce qu'il mène quasiment chaque contre Parisien dans le cadre d'un formidable dépassement de fonction en début de deuxième période. Dans un moment où de nombreux joueurs de la capitale semblaient abandonner, il se rassemble mentalement pour servir Mbappé devant le but.

Gueye (5.5) : Il a été exceptionnel contre Manchester City en milieu de semaine mais s'est fait manger en début de match par le pressing très intense des Rennais qui a surpris les Parisiens. Important comme à son habitude à son poste de milieu défensif mais pas assez en ce début d'après-midi. Remplacé par Herrera à la 76ème.

Verratti (6) : Il a réalisé quelques interventions défensives de grande classe dans sa surface, à l'image d'un tacle glissé d'une grande sérénité en début de match. Le champion d'Europe italien a su tenir son équipe derrière et était l'un des seuls à bien défendre tout au long de la rencontre. Remplacé par Wijnaldum à la 76ème;

Neymar (5) : Un gros rush et puis c'est tout. Le Brésilien remonte le ballon tout seul sur le flanc gauche avant d'être intelligemment stoppé par Omari à la 19ème, dans un registre qu'on lui connaît si bien. Mais il cherche à jouer trop compliqué et perd des ballons qu'il doit garder pour son équipe. Remplacé par Icardi à la 76ème.

Messi (6) : Deux coup-francs très dangereux auront marqué les supporters Rennais, venus en nombre, de son empreinte. Le premier frappe la barre et laisse Gomis scotché sur sa ligne, le deuxième n'accroche pas le cadre et passe proche de l'équerre.

Di Maria (4.5) : Pas assez menaçant et occulté par Sulemana qu'il n'a su retenir, il s'est trouvé totalement absent sur les très nombreuses percées d'Achraf Hakimi en deuxième période. Ne se trouvant ni aux abords de la surface, ni dedans, ni en train de porter le ballon, on se demande toujours où est passé l'Argentin sur ces contres où il aurait pu jouer le surnombre.

Mbappé (6.5) : Beaucoup de tentatives mais autant de tentatives ratées pour le champion du monde Français, qui multiplie les tentatives au-dessus ou à côté. Toujours contrarié par un Rennais, par un mauvais rebond ou un ballon trop long, il est l'un des seuls avec Hakimi a sonner la révolte sans trouver la brèche.