Ligue 1 - 9ème j. | Les notes de Angers SCO - OGC Nice (0-3)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match: Hassane Kamara (7,5): Quelle performance du latéral gauche du Gym ! Impressionnant une nouvelle fois ce soir, il était partout, à la fois efficace dans les replis défensifs mais également offensivement. Sa vitesse et son agressivité ont été très importantes pour l'OGC Nice. Très intelligent sans son jeu, il est l'auteur d'une accélération fulgurante qui est à l'origine du but du 0-3.

 

Angers (4-2-3-1):

 

Bernardoni (4,5): Il a vécu une soirée compliquée en encaissant trois buts. S'il est impuissant et fusillé à bout portant sur l'ouverture du score de Rony Lopes, il concède bêtement un penalty suite à une sortie non maîtrisée devant Reine-Adélaïde. Par la suite, il s'interpose sur l'ultime réalisation niçoise mais doit s'incliner sur la tête de Gouiri conclue par Boudaoui.

Doumbia (4,5): Des montées intéressantes surtout dans le deuxième acte, ponctuées par des centres trouvant Thioub notamment. En revanche, il fut beaucoup plus en difficulté lors des tâches défensives, le premier but azuréen venant de son côté.

Thomas (4): Durant toute la rencontre, il a été dans le dur lors des offensives des Aiglons, notamment dans le second acte où les hommes de Patrick Vieira évoluaient principalement en contre. Il aura eu du mal également dans le marquage sur les coups de pied arrêtés, que ce soit dans la surface de Nice ou dans son propre camp.

Traoré (5): Le capitaine angevin a été le seul défenseur de son équipe à mettre un minimum d'agressivité lors de ses interventions. Il n'a rien à se reprocher sur les buts et s'est même procuré une petite opportunité de la tête suite à un corner mais Benitez s'est facilement emparé du ballon.

Manceau (3,5): Tout d'abord, il aurait pu être sanctionné d'une faute de main dans sa propre surface mais la VAR en a décidé autrement. Ensuite, il est mal aligné ce qui fait que Rony Lopes n'est pas hors-jeu lors de son but, puis se fait déborder beaucoup trop facilement sur la dernière réalisation du Gym, puisque Kamara et Gouiri ont tout le loisir d'ajuster leur une-deux sans opposition.

Mangani (4,5): D'habitude très influent sur le jeu angevin, l'ancien monégasque n'a pas pesé bien lourd sur cette rencontre. Avec Amadou, il a eu du mal à exister dans la bataille du milieu et de ce fait on n'a pas vu sa qualité de passe qui peut déboucher sur des occasions. Il n'a pas non plus été en réussite sur les coups de pied arrêtés qu'il a dû tirer.

Amadou (4,5): Nous pouvons observer les mêmes remarques que pour Mangani, il a eu du mal à se mette en évidence pour permettre au bloc du SCO d'être positionné plus haut sur le terrain. Il a été pris par la bonne agressivité de l'équipe niçoise parfaitement dans son match. Remplacé par Lassana Coulibaly (76'), qui se distingue dès son entrée par une frappe lointaine bien négociée par Benitez.

Boufal (5,5): Quelques prises d'initiatives intéressantes, et à chaque fois qu'il accélérait on sentait qu'il pouvait faire mal à la défense de l'OGC Nice. Néanmoins, il a été un peu moins en vue après la pause. Remplacé par Mathias Pereira-Lage (76'), qui a tenté malgré l'ampleur du score défavorable à Angers.

Fulgini (5,5): Le joueur en forme du SCO a eu plusieurs opportunités de se mettre en action, en dépit de plusieurs mauvais choix dans le dernier geste. Il fut néanmoins en jambes et est resté une menace pour l'adversaire. Remplacé par Mohamed-Ali Cho (84'), qui n'a rien pu faire vu que le match était déjà perdu.

Cabot (3): Il est passé complètement à côté en première période, étant totalement transparent et incapable de se démarquer pour proposer des solutions. Remplacé par Sada Thioub (46', 6), qui aura certainement été le joueur du SCO le plus dangereux avec deux grosses occasions de la tête qui ne sont pas passées loin de la cage de Benitez. Sa mobilité et son énergie ont conduit à une meilleure seconde période globale de son équipe.

Diony (3,5): A l'instar de Jimmy Cabot, il a eu du mal à exister dans une rencontre où la charnière à trois centraux du Gym lui a posé énormément de problèmes. Il n'a pas eu la moindre occasion de briller. Remplacé par Stéphane Bahoken (67'), beaucoup plus influent que Diony. Il est l'auteur d'une tentative lointaine facilement captée par Benitez. Il a également mis plus d'intensité dans les duels face aux défenseurs niçois.

 

Nice (3-4-3):

 

Benitez (6): Pas de grosse parade à effectuer pour lui dans cette rencontre. En revanche, il a dû rester concentré sur des occasions de Bahoken ou Thioub. Deuxième clean-sheet en trois jours pour le portier argentin du Gym.

Pelmard (6,5): Performance solide pour le jeune formé à Nice. Il ne s'est pas laissé impressionner par les attaquants angevins et a réalisé une rencontre de bonne qualité.

Dante (6,5): Il a été solide, comme depuis le début de la saison, et fut encore l'auteur d'interceptions qui ont permis à son équipe de récupérer le ballon et de se projeter rapidement vers l'avant. En prime, il s'offre une passe décisive pour Rony Lopes avec une subtile remise en une touche. Dans la surface adverse, il se blesse gravement au genou pendant un corner offensif. Remplacé par Flavius Daniliuc (56'), auteur d'une excellente entrée, parfaitement placé dans sa surface à chaque offensive du SCO. Il devrait avoir de toute façon sa chance si la grave blessure de Dante se confirme.

Bambu (6): Il monte en puissance. Nous l'avions déjà dit après la victoire face à Beer-Sheva, mais le système à trois centraux semble parfaitement lui convenir. Il a été sérieux et appliqué tout au long du match en dépit d'un petit relâchement en début de deuxième période où il concède un corner à la suite d'une passe mal ajustée pour son capitaine Dante.

Kamara (7,5): Voir ci-dessus. 

Schneiderlin (7): Une prestation très intéressante pour le milieu le plus expérimenté du Gym. Il a touché un nombre impressionnant de ballons et n'a presque eu aucun déchet, toujours présent à la perte du ballon dans le pressing. Il s'est régalé car il a souvent été démarqué et n'a pas hésité à se projeter pour accompagner les attaques de son équipe.

Lees-Melou (6,5): Préservé jeudi pour la rencontre de ce soir, il a été décisif une nouvelle fois, en convertissant le penalty qui a permis à Nice de se mettre rapidement à l'abri. Il avait préalablement été à l'origine de l'action amenant le penalty de Reine-Adélaïde.

Lotomba (6,5): Très appliqué et bien dans son match, il a bien combiné avec Rony Lopes dans les premières minutes, et Nice a pu ouvrir le score sur une action venant de son côté. Il a bien géré ses efforts après la pause avant d'accélérer à nouveau dès que son équipe a définitivement plié l'affaire. Remplacé par Youcef Atal (86'), qui retrouve de plus en plus ses sensations et qui a été l'auteur de plusieurs bonnes percées en toute fin de rencontre.

Reine-Adélaïde (5,5): Pour sa première titularisation avec l'OGC Nice, il y eut des choses intéressantes. Face à son ancienne formation, il a provoqué le penalty transformé par Lees-Melou. Il a ensuite baissé en intensité, ce qui est logique puisqu'il se remet au fur et à mesure d'une blessure à un mollet. Remplacé par Kasper Dolberg (67'), qui a fait du bien grâce à sa qualité technique. Très bas sur le terrain, il a permis à Nice de partir plus facilement en contre-attaque.

Rony Lopes (6): Sa rencontre a été marquée par son premier but sous les couleurs de l'OGC Nice, à la conclusion d'un mouvement collectif de toute beauté. Derrière, il a continué ses efforts et a bien combiné avec Lotomba. Remplacé par Hicham Boudaoui (67'), qui s'est illustré en inscrivant le dernier but de la partie.

Gouiri (6,5): Il a été tranchant dans toutes ses prises de balle bien qu'il n'ait pas eu tant d'occasions que cela. Il fait d'abord briller Bernardoni puis il a été récompensé avec une passe décisive bien malgré lui pour Boudaoui alors qu'il voulait initialement placer son ballon au fond des filets. Remplacé par Khephren Thuram (86'), qui a participé à la fête.