Ligue 1 - 9ème j. | Les notes de Angers - Metz (3-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Cabot (7) : moins inspiré qu'à l'accoutumée en 1ère période et relativement bien coupé par Udol, il a nettement pris le dessus sur son adversaire en seconde mi-temps. C'est de lui, une nouvelle fois, qu'est venu le danger. Suite à une montée de balle rapide, il a provoqué la défense puis centré au cordeau au second poteau pour Cho qui égalisait à 1-1. Ensuite, sur un corner joué à deux, il a déposé le ballon sur la tête de Mangani pour sa deuxième passe décisive du match et la deuxième égalisation angevine.

Angers SCO (3-4-2-1)

Bernardoni (3.5) : il n'aura pas eu grand chose à réaliser mais il a tout de même réussi à s'illustrer. Impuissant sur le 1er but messin, piégé par sa défense qui joue mal le hors-jeu, il leur offre le second but en topant le ballon du gauche, sur une relance, pour offrir un caviar à Boulaya.

Thomas (5.5) : timide en première mi-temps, il a montré un visage plus agressif en seconde période. Peu aidé par Ebosse en difficulté sur son aile gauche, il a paru bien plus à son aise quand Capelle a foulé la pelouse.

Traoré (5) : peut être fautif sur le premier but sur lequel il fait monter sa défense au profit de quatre messins qui jouent bien le coup inverse, il a par la suite fait quelques interventions rageuses et bien senties. En difficulté dans les airs face à Niané, il fut plus serein face au bloc bas des messins en seconde mi-temps.

Manceau (5.5) : discret en première période, il est souvent monté en seconde pour accompagner Cabot sur l'aile. Un travail défensif sérieux.

Ebosse (3.5) : une titularisation bien timide du latéral angevin. Il a perdu plusieurs ballons et ses montées sont souvent vouées à l'échec, faute d'inspiration ou d'un manque de technique. Il semble être un cran en dessous, remplacé par Capelle, bien plus en vue.

Mangani (6) : pas en évidence du tout lors de la première demi-heure, bien pressé par les messins, il a ensuite récupéré des ballons intéressants. Il marquera de la tête pour égaliser à 2-2. En fin de match, suite au coup-franc tiré dans le mur par Pereira Lage, il héritera du ballon et distillera un bon centre pour Capelle, passeur décisif de la tête.

Mendy (5) : le milieu angevin a du mal à retrouver le niveau qu'il avait eu lors des deux premiers matchs à domicile. A l'image de Mangani, il a été bien pressé par le bloc messin mais il n'a presque jamais réussi à jouer vers l'avant, remplacé par Brahimi, auteur de plusieurs bons centres.

Fulgini (5) : un nouveau match décevant du numéro 10 du SCO. Il a été plutôt discret, s'est contenter d'orienter le jeu sans grand danger. Quelques bonnes combinaisons avec Boufal mais trop peu pour se mettre en valeur, remplacé par Ounahi.

Boufal (6) : Il a frappé un coup franc sur la barre transversale en première période. Il a tenté beaucoup de dribbles mais, pris de près, il a souvent perdu le ballon aussi. Il reste toujours intéressant dans les petits périmètres et finira mieux son match qu'il ne l'a commencé, remplacé par Pereira Lage.

Cho (6) : Lui aussi a été très bien pris par Bronn et consorts. Néanmoins, il aura fait de nombreux appels. Il parvient à égaliser à 1-1 en se jetant au second poteau pour marquer du pied droit, son second but cette saison, remplacé par Bahoken qui délivrera les siens en fusillant Oukidja dans les derniers instants.

FC Metz (4-3-3)

Oukidja (4.5) : Il ne peut pas grand chose sur les buts qu'il encaisse. Il lira bien le jeu en première période pour s'interposer de la tête devant Boufal lors d'une sortie hors de sa surface.

Udol (3.5) : Il a fait une première moitié de match très intéressante, fermant bien les montées de Cabot et le pressant relativement haut le plus souvent. Son hésitation, quelque peu incompréhensible, permet à Cabot d'aller percuter pour offrir le 1-1. Il sera beaucoup plus perméable pour finir puisque c'est aussi de son côté que viendront les deux autres buts.

Niakaté (non noté) blessé dès la 2è minute et remplacé par Mbengue (6) dont c'était les premières minutes en Ligue 1, à 19 ans. Il aura livré une prestation plus qu''intéressante avec de bonnes couvertures, des interventions sérieuses pleines de sang-froid et même une ou deux belles ouvertures vers l'avant.

Bronn (5) : Il a bien débuté son match en ouvrant le score de la tête sur un corner déjà joué à deux. Son gabarit bien plus imposant que celui de Cho lui a souvent permis d'écarter le jeune angevin dans ses courses. Il a reculé dans le deuxième acte et a permis aux angevins d'être plus serein dans leurs attaques.

Centonze (5.5) : déterminé, appliqué défensivement, le latéral messin a rendu une copie très propre. Émoussé par son match, il a été sollicité à plusieurs reprises en fin de match pour tenter de contenir Brahimi et Capelle et a été plus friable dans ses interventions.

Pajot (5) : Au début, il est monté souvent au contact de Mendy pour l'empêcher de relancer proprement, l'obligeant à jouer derrière. Il a beaucoup reculé en fin de match comme sa défense.

Maiga (4.5) : De nombreuses pertes de balle, plusieurs fautes et interventions rugueuses. Un match pas très reluisant pour le milieu messin.

Sarr (4.5) : A l'image de son équipe, il était agressif sur le porteur de balle en première période mais s'est éteint en seconde, remplacé par Traoré.

Gueye (6) : Il s'est dépensé et a couvert beaucoup de terrain. Se trouvant bien avec De Préville, il a permit plusieurs situations dangereuses dans la surface angevine. Il manque son contrôle sur une superbe ouverture de Mbengue qui aurait pu permettre aux messins de mener 0-2, remplacé par Nguette.

De Préville (6) : Sa conduite de balle et ses appels auront mis à mal la défense angevine une bonne partie du match. Il a réalisé un match plutôt plein même si la tâche est devenue plus ardue avec la sortie de Niané.

Niané (non noté) sortie sur blessure musculaire alors qu'il pesait sur la défense centrale, remplacé par Boulaya (5) pas en vue en première période mais au bon endroit pour recevoir et convertir le cadeau de Bernardoni.