Accueil * Ligue 1 (FRA) * Ligue 1 – 9ème j. | Les notes de Amiens – Marseille...

Ligue 1 – 9ème j. | Les notes de Amiens – Marseille (3-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Guirassy (7) : Véritable poison pour la défense marseillaise tout au long de la partie. Son envergure et son physique ont fait du mal à la charnière marseillaise. Il a conservé énormément de ballons et provoqué beaucoup de fautes. Comme sur ce pénalty obtenu en fin de première période face à Caleta Car où il joue très bien le coup. Il transforme lui-même ce pénalty. Il a continué sur sa lancée en seconde période et manque le but du break en trouvant la barre transversale dès la reprise. Remplacé par Bodmer en fin de partie.

Olympique de Marseille (4-3-3) : 

Mandanda (4) : Première période frustrante pour lui. Il pense réaliser un arrêt incroyable sur l’ouverture du score amiénoise mais le ballon a bel et bien franchi la ligne. Il ne parvient ensuite pas à stopper le pénalty en force de Guirassy. Sortie parfaite face à Otero à la 56ème sur un contre, il ne peut rien sur le dernier but amiénois.

Sarr (5) : Très actif sur son côté droit, il sonne la révolte des marseillais après l’ouverture du score des locaux en réalisant la 1ère frappe cadrée des marseillais à la 17ème minute.  Très actif, il a néanmoins pêché dans le dernier geste à de trop nombreuses reprises.

Perrin (3) : Une prestation beaucoup moins aboutie que lors de ses deux dernières sorties pour le jeune défenseur marseillais. Souvent bougé physiquement dans le duel face à Guirassy, il a également manqué de vitesse sur les contre-attaques amiénoises.

Caleta-Car (3) : À l’image de son compère en défense centrale, il n’est pas assez rassurant pour son équipe. Assez lourd dans ses courses face à son but il a également commis plusieurs erreurs de placement très dangereuses pour son équipe. Il est averti à la 39ème minute sur le pénalty accordé très généreusement aux amiénois pour un accrochage sur Guirassy.

Sakai (5) : Le latéral japonais est l’un des seuls à n’avoir pas grand-chose à se reprocher défensivement côté olympien. Souvent bien placé, il est notamment l’auteur de deux retours énormes pour sauver les siens. Il a également apporté offensivement en combinant avec Radonjic sur son côté.

Rongier (5) : Le joker arrivé en provenance de Nantes a tenté de tenir à flot son milieu de terrain mais il était bien trop seul ce soir. Il a pourtant récupéré énormément de ballons et a essayé de mettre la pression aux joueurs nantais. Pour autant, il a également commis plusieurs maladresses balles au pied. Averti à la 64ème minute pour avoir coupé une contre-attaque amiénoise.

Lopez (4) : Le milieu de poche olympien n’a pas été à son avantage ce soir. S’il est l’auteur du décalage qui donne lieu à l’égalisation de Benedetto l’égalisation des siens. C’est à peu près tout. En effet, il n’a pas assez pesé dans la partie et n’a pas trouvé les solutions pour mener le jeu marseillais. En témoigne son avertissement pour contestation à la 42ème. Remplacé par Khaoui à la 65ème minute qui a tenté de se rendre disponible, en vain.

Sanson (4) : Positionné un peu plus haut que ses deux compères du milieu de terrain dans le 4-3-3 marseillais, il n’a pas su tirer son épingle du jeu. Assez peu trouvé dans le cœur du jeu, il n’a jamais su donner le tempo au jeu de son équipe. Il a par moment réussi à casser une ligne en se retournant balle au pied, mais on attend bien plus de lui. Remplacé par Lihadji à ¼ du terme. Le jeune marseillais n’a pas montré toute l’étendue du talent qu’on lui prête ce soir.

Germain (3) : Décalé sur le côté droit depuis quelques semaines en l’absence longue durée de Florian Thauvin, le combatif attaquant marseillais n’a pas existé ce soir. Tant offensivement que dans l’agressivité qu’on lui connait, il est passé complètement au travers de son match.

Benedetto (6) : L’attaquant argentin a une nouvelle fois marqué ce soir mais ce ne fut pas suffisant pour son équipe. Un joli but suite à une belle frappe à l’entrée de la surface qui termine sa course dans le petit filet de Gurtner. Joueur le plus dangereux, il inquiète également le gardien amiénois sur un bon coup franc à la 53ème. Il a également décroché pour se rendre disponible mais il était bien trop seul pour ramener des points de ce périlleux déplacement en terre amiénoise.

Radonjic (4) : Le jeune attaquant serbe a complètement raté sa première période avec des erreurs techniques assez incroyables pour un joueur de ligue 1. Bien mieux après la pause, il a pris le dessus sur Calabresi très régulièrement et a fait parler sa vitesse. Cependant, il a encore manqué de justesse dans ses derniers choix.

 

Amiens (4-2-3-1)

Gurtner (6) : Le gardien local n’a pas eu énormément de travail à faire ce soir. S’il ne peut rien sur le but de Benedetto, il a surtout eu à s’interposer sur des frappes lointaines comme sur celle de Sarr en première période ou celle de Benedetto en seconde. Il faut rassurant sur chacune de ses interventions et a permis aux siens d’empocher les trois points.

Calabresi (4) : Le latéral droit amiénois a vécu une partie compliquée. Peu inquiété en première période, il a beaucoup plus souffert en seconde face au réveil de Radonjic et aux percées de Sakaï. Concentré sur ses tâches défensives, on l’a assez peu vu offensivement.

Chedjou (6) : L’ancien lillois solidifie nettement la charnière amiénoise depuis son arrivée au club. Encore très solide ce soir, il a dominé les airs et a souvent été présent pour s’interposer face aux frappes ou centres des marseillais.

Dibassy (6) : À l’image de Chedjou, il a livré une partie intéressante. Très solide dans les duels aériens, il a aussi fait parler son impact physique pour couper les tentatives visiteuses. Souvent bien placé, on l’a vu couper quelques ballons en profondeur dangereux pour sa défense.

Aleesami (6) : Une belle partie de la part du latéral gauche d’Amiens ce soir. Très concentré defensivement, il a eu fort à faire face aux montées de Bouna Sarr et il s’en est plutôt bien sorti. Cerise sur le gâteau, c’est lui qui ouvre le score pour les siens en reprenant un centre de Kakuta au second poteau.

Blin (5) : L’ancien toulousain a réalisé le travail de l’ombre pour son équipe. Il a énormément couru pour combler les espaces au milieu de terrain et pour presser les profils techniques marseillais. Parfois à la limite dans l’agressivité, il a notamment été averti à la 66ème minute pour un coup de coude sur Sanson.

Gnahoré (6) : À l’image d’Alexis Blin, on ne l’a pas forcément beaucoup vu balle au pied mais il fut d’une importance capitale pour le succès des siens. Il a fait parler sa puissance physique à la récupération et a permis à son bloc de jouer assez haut tout au long de la partie.

Otero (4) : Le moins en vue des attaquants amiénois ce soir. Le rapide ailier colombien n’a pas eu d’excellents ballons à se mettre sous la dent. Logiquement remplacé à la 73ème minute par Diabaté qui a été un danger permanent sur les attaques des siens en fin de match.

Kakuta (6,5) : Le milieu offensif français retrouve toutes ses couleurs chez les amiénois. Positionné en tant que numéro 10 il a fait parler sa technique et sons sens du jeu tout au long de la partie. Intenable, il est notamment l’auteur du centre sur le premier but d’Aleesami à la suite d’un bon travail face à Lopez. Il est remplacé par Zungu à la 85ème venu pour densifier le milieu de terrain amiénois.

Mendoza (6) : Il a fait preuve d’une très grande générosité ce soir. Très combatif et impliqué il fait beaucoup d’efforts sur son côté tant défensivement qu’offensivement où sa vitesse a fait du mal à Bouna Sarr. Il est récompensé par un but au bout du temps additionnel qui scelle définitivement la victoire des locaux.

Guirassy (7) : Voir ci-dessus.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Loading...