Ligue 1 – 8ème j. | Les notes de ASSE – Monaco (2-0)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Khazri (7) : Pas forcément très présent dans le jeu, il est d’une vivacité et d’un réalisme remarquable sur ses deux seules occasions du match. Un doublé (41′, 54′) qui vaut de l’or puisqu’il offre une deuxième place provisoire au verts. Sorti à la 66′ et remplacé par Nordin.

 

AS Saint-Étienne (4-2-3-1)

Ruffier (7) : Le roc était de sorti ce soir et a permis à Sainté de ne pas trembler dans les moments de flottements. Un premier arrêt devant Falcao pour éviter le 0-1, puis une double parade superbe à la 52′.

Kolodziejczak (4,5) : Les occasions monégasques ont souvent été initiées de son côté, notamment par l’intermédiaire de Sidibé.

Subotic (6) : Fort dans les duels et plutôt précis dans la relance. Un bon match pour lui.

Perrin (5,5) : Son erreur à la 29′ sur une louche de Traoré aurait pu dessiner un autre scénario à ce match mais son sauvetage sur la ligne sur cette même action à tout balayé. Match sérieux.

Silva (4,5) : Pas très en vue dans ce match, il sort sur blessure à la 65′ et laisse sa place à Panos.

Selnaes (6) : Face au milieu expérimental de l’ASM, il a vite pris l’ascendant. Il dépose en prime un bon ballon sur l’ouverture du score de Khazri (41′).

M’Villa (6,5) : Véritable maillon fort du milieu ce soir, il n’a cessé de récupérer des ballons dans les pieds adverses et de couper les trajectoires de balles. C’est lui qui donne la balle de 2-0 à Khazri sur un bon pressing de Cabella (54′).

Khazri (7) : voire ci-dessus.

Cabella (6,5) : Une énergie débordante et dans tous les bons coups stéphanois, il ne lui manque qu’un but pour rendre une copie parfaite.

Salibur (4,5) : Une première mi-temps où il a réalisé quelques une-deux intéressants avec Cabella, avec qui il a bien permuté. Puis plus rien ou presque.

Dionny (5) : Généreux dans les efforts afin de créer des brèches pour ses partenaires, il ne s’est par contre que trop peu illustrer dans la surface adverse.

 

AS Monaco (5-3-2)

 

Benaglio (5) : Difficile de juger sa prestation. D’un côté il retarde l’échéance en effectuant plusieurs beaux arrêts, mais de l’autre il parait fautif sur le deuxième but de Khazri.

Barreca (5) : Bon contre-attaquant mais plus en difficulté quand il s’agit de défendre.

N’Doram (4) : Positionné en défense centrale il a beaucoup souffert. Nerveux en début de match, il est averti dès la 12′.

Glik (6) : Patron de la défense, il aurait fallu le cloner pour espérer un clean sheet.

Raggi (3,5) : Il s’est souvent entêté a joué long malgré un déchet important. Sur le premier but des verts, Khazri se retrouve seul entre Glik et lui, avec tout le temps pour ajuster Benaglio. Sur le second but il est egalement en retard.

Sidibé (5) : Comment souvent, ses déboulés offensifs ont fait du mal à l’adversaire. Comme souvent, ses placements défensifs ont été hasardeux.

Traoré (4) : Partout et nulle part sur le terrain. Il aurait pu éclairé sa soirée sur une frappe à la 52′ mais Ruffier s’est bien couché. Jardim a décidé de sauver le soldat Traoré, un brin furax de sortir, en le remplaçant par Golovin (60′).

Pelé (6) : Un peu trop seul au milieu pour pouvoir vraiment lutter, il a quand même bien tenu la baraque. Remplacé par Henrichs à la 79′.

Diop (4,5) : Le très jeune monégasque s’est trop souvent compliqué la tâche en essayant des gestes difficiles et en gardant trop le cuir.

Falcao (4,5) : Souvent esseulé devant et pas aidé par l’armada de jeunes qui l’entourait. Il est auteur d’un énorme raté à la 48′, signe d’une mauvaise soirée et d’une réussite en berne.

Sylla (4,5) : Il a peu pesé dans ce match et a eu du déchet.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.