Ligue 1 - 7ème j. | Les notes de Metz-PSG (1-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Hakimi (7): Buteur opportuniste en tout début de partie (5 ème). Puis buteur encore, au delà des arrêts de jeu (95 ème) ! Qui plus est d'une belle percée dans la surface, ponctuée d'une frappe imparable du gauche. Parisien le plus en vue dans les deux surfaces, il aurait du être sanctionné d'un pénalty qui aurait probablement fait basculer le match dans l'autre sens. Il est donc de loin l'homme "capital" de ce match !

FC Metz : 433

Oukidja (3): Le PSG a cadré deux tirs, il a pris deux buts. En plus, il "pète les plombs" en cédant à la provocation de Mbappé. Dommage, il avait au delà de sa fin de match houleuse, rassuré sa défense avec des sorties bien senties et de bonnes interventions dans le jeu aérien.

Centonze (6): Il a très bien défendu et pris confiance au fur et à mesure du match.

Bronn (c) (4): Expulsé pour avoir gagné du temps en fin de match (91 ème), il avait jusque là su résister aux attaquants parisiens remportant plusieurs duels précieux. Il a au final perdu sa lucidité en fin de partie et commis l'irréparable, privant ses partenaires d'un possible exploit.

Kouyaté (7): Buteur, solide, généreux, une belle partie.

Udol (4): Fautif sur le but d'Hakimi qu'il laisse libre de tout marquage, il a ruiné sa bonne prestation et celle de ses partenaires au passage.

Pajot (6): Très propre, il est monté en puissance au fur et à mesure de la partie. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas évolué à ce niveau.

Maïga (5): S'il a très mal débuté son match affichant une grosse fébrilité avec le ballon, il a ensuite su se montrer très utile à la récupération.

Sarr (6): Très en vue avec le ballon, présent à la récupération. Il a retrouvé son rôle de métronome du jeu messin.

Yade (5): Impeccable dans le repli défensif, il a bien contenu Hakimi remplacé à la 64 ème par Niakaté.

Gueye (6): Véritable détonateur du jeu messin, ses nombreux appels dans le dos de Nuno Mendes ont donné du fil à retordre à la défense Parisienne remplacé à la 64 ème par Boulaya qui n'a pas pu peser sur le match.

Niane (5): Très actif, il aurait pu marquer une sublime bicyclette et aurait du obtenir un pénalty en fin de partie pour une main d'Hakimi, on regrettera qu'il rate tant de contrôles et de passes à sa portée, remplacé à la 64 ème par De Préville qui a tenté d'apporter son expérience.

PSG : 442

Navas (6): Il a été déterminant en fin de première mi-temps en remportant son duel face à Gueye dans les dernières secondes de la première mi temps.

Hakimi : voir ci-dessus

Marquinhos (5): N'a pas eu beaucoup à forcer son talent sur le plan défensif, il a tout de même été le premier relanceur de son équipe durant toute la partie et l'a très bien fait. En quelque sorte, c'est lui le trequartista du PSG.

Kimpembe (5): Toujours aussi combatif, il a bien contrôlé Niane et les offensives messines.

Nuno Mendes (5): Très offensif, très tranchant balle au pied, il n'arrange pas franchement l'équilibre du PSG offrant encore plus d'espace à l'adversaire, l'avenir dira si ce PSG version football total prend trop de risques, remplacé par Draxler à la 79 ème.

D. Pereira (5): Dominé par Kouyaté sur le but messin, très discret et peu à l'initiative. Il fait son boulot défensif mais apporte finalement très peu à une équipe qui possède le ballon une très large partie du match (75% de possession).

Rafinha : Il a bien débuté la partie montrant sa finesse technique mais a rapidement disparu lorsque les messins ont haussé leur niveau, remplacé à la 64 ème par Herrera.

Wijnaldum : Très discret, trop discret, on a du mal à reconnaître l'ancien Magpies. Remplacé à la 64 ème par Di Maria qui a forcément fait plus de mal aux grenats sans être génial pour autant.

Mbappé (6): Il a démarré très fort, des combinaisons, de la vitesse, une belle passe presque décisive pour l'ouverture du score, puis il a au fur et à mesure eu de plus en plus de mal à faire des différences pris dans l'étau Mosellan. Il est regrettable qu'un si grand joueur se comporte de façon si petite en chambrant le gardien Messin en fin de partie. On en pense ce qu'on veut mais je n'ai pas le souvenir d'avoir vu Ronaldo ou Messi se comporter de la sorte.

Icardi (5): Il a lui aussi idéalement débuté sa partie par un délicieux appel en profondeur décisif qui a débouché sur une frappe repoussée par les défenseurs messins dans les pieds d'un Hakimi efficace(5ème), avant de rapidement s'éteindre.

Neymar (7): Il a aussi démarré comme un boulet de canon, mais à la différence de ses partenaires offensifs, il a su durer et peser sur l'animation de son équipe durant 90 minutes. Virevoltant malgré quelques imprécisions.