Ligue 1 – 7ème j. | Les notes de Bordeaux – Lille (1-0)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Costil (8,5) : Sans ses trois énormes arrêts en début de rencontre, la donne aurait certainement été différente. Décisif comme pompier en soutien d’une défense apathique, il a su rester concentré par la suite grâce à des bonnes sorties et de bonnes relances, avant de ressortir sur la fin en réalisant trois autres parades lors des dix dernières minutes pour sauver le résultat. Le Superman version girondin sur ce match.

FC Girondins de Bordeaux (4-2-3-1)

Costil (8,5) : Voir ci-dessus.

Palencia (6) : Après une énorme perte de balle qui aurait pu coûter cher en début de match, il a clairement bien mieux maîtrisé son sujet. Rien n’est passé dans son couloir, ses interventions ont souvent rassuré et il n’a jamais hésité à monter quand l’occasion se présentait. Convaincant.

Koundé (4,5) : Il a globalement montré d’énormes lacunes. Complètement perdu dans son placement, il a semblé incapable de suivre la vitesse du jeu adverse, souvent trop haut et trop téméraire dans ses interventions. Beaucoup de ballons sont passés dans son dos, et ils auraient pu coûter très cher.

Pablo (7) : Il a réalisé énormément d’interventions. Dans les airs comme au sol, il était sur tous les fronts et veillait toujours à ce que les offensives adverses ne parviennent pas jusqu’à Costil. Il a parfaitement maîtrisé son sujet et a assumé son rôle comme taulier dans sa défense.

Poundjé (5) : Énormément sollicité dans son couloir, il a beaucoup souffert face aux fulgurances de Pépé notamment, même si il a su réaliser quelques excellentes interventions, particulièrement lors de la dernière demi-heure. Il a été mis à l’épreuve, sans jamais se noyer pour autant.

Tchouaméni (4,5) : Il a fait de nombreux efforts, mais il a eu beaucoup de difficultés en terme de placement. Trop de marge laissée dans les intervalles et une absence totale du jeu offensif. Peu de bons ballons récupérés ou distribués, pour une performance un peu terne. Remplacé à la 70e par Lerager.

Otavio (7) : Son retour en forme fait beaucoup de bien à Bordeaux. Très actif dans l’entre-jeu, costaud et engagé dans les duels et toujours présent où on avait besoin de lui, il a été un atout majeur pour sa formation. Il revient en force.

Kalu (7) : Passeur décisif pour Kamano sur le seul but de la rencontre, sa capacité à conserver le ballon quand il mettait le pied dessus a fait un bien fou à son équipe, surtout sur la fin. Il ne cassait pas les lignes, mais il gagnait du temps et écartait le danger sur le long terme.

Kamano (6,5) : Les jours se suivent et se ressemblent pour l’international guinéen. Il n’a pas été omniprésent dans le jeu, il a perdu pas mal de ballons, faute de soutien parfois, mais il a encore trouvé le chemin des filets (6e). L’équipe ne serait clairement pas la même sans lui cette saison. Remplacé à la 82e par Karamoh.

Sankharé (4,5) : Ce poste de numéro 10 ne semblait pas d’une grande utilité dans le jeu de son équipe. Très direct et sans aucune maîtrise du ballon, il a plutôt vu les ballons lui passer par dessus que dans les pieds. Trop absent du pressing, il n’a pas apporté grand chose. Remplacé à la 70e par Cornelius.

Briand (4) : Il a subi la physionomie du match. Enfermé au milieu d’une charnière centrale puissante et vigilante, forcé à multiplier les courses dans le vide à cause de la grosse possession de balle des Lillois, il n’a que très peu toucher le ballon, sans jamais rien en faire la plupart du temps. Isolé.

LOSC Lille Association (4-2-3-1)

Maignan (5) : Pas de véritable arrêt à effectuer, rien à faire sur le but de Kamano, il n’a pas pu sauver son équipe du réalisme girondin.

Celik (6,5) : Une activité formidable dans son couloir et des centres souvent très dangereux, il a apporté de très bonnes choses. Puissant sur ses accélérations et toujours bien placé, il a su faire mal mais n’a malheureusement pas su faire la différence.

J. Fonte (5,5) : Pas grand chose à réaliser, mais pas grand chose à se reprocher non plus. Il a bien fait le peu de travail qu’il a eu à faire. Pas un grand match.

Soumaoro (4) : Très concentré et solide tout au long du match, auteur d’une déviation malheureuse qui amènera le but, il a dévissé dans un premier temps avec un coup de coude volontaire sur Briand (54e) avant de commettre une énorme faute sur Kalu à l’entrée de la surface (88e) qui lui vaudra une expulsion. Il a craqué et a permis aux Girondins de remettre le pied sur le ballon lors des dernières minutes.

Ballo-Touré (3,5) : Complètement absent du paysage sur le but bordelais, il a été affreux de maladresse malgré sa bonne présence sur les phases offensives. Clairement pas au niveau.

Xeka (5) : Il n’a pas été capable d’apporter la sérénité et la régularité que l’on attend à ce poste. Souvent trop maladroit et pas irréprochable dans ses prises de décision, il aurait pu et surtout du faire mieux. Remplacé à la 81e par Maia.

Mendes (6,5) : La tension qu’il a montré par moments ne l’a pas empêché d’orienter le jeu très proprement par des transversales judicieuses et des passes dans les intervalles multiples et travaillées. Beaucoup de ballons récupérés également, pour un vrai bon match.

Pépé (7) : Il a fait mal en permanence par ses courses incessantes et sa capacité à percuter et à éliminer ses adversaires sans la moindre difficulté. Omniprésent à l’avant, il a apporté beaucoup de situations et même d’occasions, et seule la réussite lui a manqué. Encore l’atout offensif majeur de son équipe.

Bamba (4,5) : Peu sollicité dans son couloir sur les phases offensives, il a tout de même su se montrer dangereux par moments, notamment sur son énorme opportunité seul face au but (5e) qui mènera au but bordelais sur la contre-attaque qui suit. Il a manqué l’immanquable, et son équipe en a sûrement fait les frais. Malheureux, remplacé à la 57e par Araujo.

Ikoné (5,5) : Il a su combiner efficacement avec ses coéquipiers mais son placement a laissé à désirer. Souvent perdu quant aux décrochages incessants de Pépé et Fonte, il a eu du mal à s’y retrouver et a comblé les trous laissés par ces déplacements. Intéressant techniquement mais pas tactiquement.

Rui Fonte (3,5) : Beaucoup de fautes commises, une tension palpable mais aucune présence dans le jeu, il a été un poids au sein d’une attaque lilloise qui cherchait constamment à combiner. Il ne faisait aucun appel et perdait les rares ballons qu’il avait à négocier. Catastrophique, remplacé à la 73e par Rémy.

 

Axel Fargues (@EzeqeelA_A)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.