Ligue 1 – 6ème j. | Les notes de Saint Etienne – Caen (2-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Selnaes (7) : Auteur d’une passe lumineuse pour Salibur en début de match qui aurait mérité meilleur sort, il a bonifié les ballons qu’il a touché au milieu. Il a toujours joué intelligemment, et fut précieux dans toutes les zones du terrain. Match plein pour le norvégien.

 

Saint Etienne (4-2-3-1)

Ruffier (4.5) : Une fois n’est pas coutume, coupable d’une faute de main sur l’ouverture du score. Peu mis en danger le reste du temps, il se tenta de se rattraper en sécurisant sa défense dans le domaine aérien.

Debuchy (5) : De retour de blessure, il fut moins offensif qu’a l’accoutumé. Il fut plusieurs fois mis en difficulté par Nina, qui profita de son placement approximatif. Remplacé par Silva (84e).

Perrin (5.5) : Sans être génial, il fut souvent intelligent dans ses interventions, compensant son manque de vitesse par son sens du placement. Malgré cela, il fut parfois mis en difficulté dans le domaine aérien.

Subotic (6.5) : Auteur de quelques passes manquées en début de match, il fut impeccable au retour des vestiaires. Il relance proprement, est impérial dans les airs et anticipe parfaitement les offensives adverses. Il dégage une sérénité qui profiterait à n’importe quelle défense de Ligue 1.

Kolodziejczak (6) : Globalement sérieux derrière, il fut pris plusieurs fois dans les duels aériens en seconde période. Même s’il n’a que peu proposé sur son côté, il inscrit le but victorieux suite à un cafouillage dans la défense.

M’Vila (6) : Il a usé et abusé du jeu long, souvent à tort. Beaucoup de passes loupées qui ont nui à l’organisation du jeu stéphanois. Bien meilleur après la pause où il touche le poteau et a préféré le jeu au sol pour servir ses coéquipiers.

Selnaes (7) : Voir ci-dessus.

Salibur (7) : Une fois de plus, c’est lui qui fait le plus de différence. Il apporte de la fraîcheur et du dynamisme, tout ce qui semblait manquer du côté du Forez. Il joue juste, percute, et provoque le penalty de l’égalisation. Sorti épuisé  et remplacé par Nordin (72e) qui a fait une entrée fracassante et a délivré plusieurs caviars.

Cabella (5) : Très en difficulté en début de match, il a semblé perturbé, ne semblant pas trouver son rôle dans l’organisation tactique de Jean-Louis Gasset. En témoigne ses nombreuses discussions, avec Hamouma notamment. Plus à l’aise par la suite, lorsque les caennais se sont découverts à qu’il a touché plus de ballons dans les trente mètres adverses.

Hamouma (5) : Invisible en première mi-temps, il ne sembla jamais vraiment dans le rythme, même s’il a semblé volontaire. Remplacé par Diony (63e), généreux mais toujours en manque de réussite. Il aurait dû tuer le match sur une offrande de Nordin.

Khazri (5.5) : Positionné en 9, comme en deuxième partie de saison à Rennes, il n’a eu que peu de ballons à se mettre sous la dent. Il égalise sur penalty, et semble avoir faim de but, mais semble manquer d’automatismes avec ses partenaires.

Caen (4-3-3)

Samba (6.5) : Attentif, il répondit présent ne fut pas loin d’écœurer les attaquants adverses. Très bon au pied également, il doit s’incliner sur penalty, et aurait dû s’imposer dans ses six mètres sur le second but.

Guilbert (5) : Rapidement averti, il fut globalement présent défensivement et auteur de plusieurs interventions importantes, mais n’a pas su contenir les assauts stéphanois en seconde période.

Genevois (non noté) : Rapidement sorti sur blessure et remplacé par l’ancien stéphanois Diomandé (15e), solide dans les duels, et remplacé lui-même par Imorou (46e), qui a fait ce qu’il a pu étant donné les nombreuses absences dans l’axe central caennais.

Baysse (5.5) : Le défenseur passé par l’ASSE fut une nouvelle fois généreux, mais est fautif lors du cafouillage qui amène le second but, s’occupant plus de Perrin que de jouer le ballon.

Mbengue (6) : Il fut impressionnant dans les duels, ne laissant aucune possibilité aux attaquants de se retourner balle au pied. Ajoutez à cela quelques belles relances, il aurait parfaitement rempli son rôle ce soir s’il n’avait pas été fautif sur le penalty. Il laissa plus d’espace en deuxième mi-temps, lorsque son équipe tentait de revenir au score.

Oniangue (6) : Il a dominé physiquement le milieu de terrain. Dur sur l’homme, le capitaine tenta de calmer les ardeurs stéphanoises et d’apporter de l’équilibre à son équipe. De nombreux duels gagnés et plusieurs interventions importantes.

Fajr (6.5) : Très à l’aise techniquement, il fut le dépositaire du jeu caennais ce soir. La plupart des phases de possession sont passées par lui, et il donna l’avantage à son équipe en poussant Ruffier à la faute. Il pourra probablement prétendre à mieux s’il gagnait en régularité.

Peeters (5.5) : Complément de Fajr dans l’entrejeu, il eut un rôle plus défensif qu’il remplit plutôt bien, permettant à ses coéquipiers de se projeterRemplacé par Tchokounté (71e).

Bammou (4.5) : Très en retrait ce soir, il n’aura pas su faire la différence sur son côté. Il n’a jamais eu d’espace et n’a pas su déstabiliser la défense adverse.

Ninga (5.5) : Très dynamique, il a su mettre Debuchy en difficulté. Il a multiplié les courses et… les pertes de balles. Trop approximatif pour être dangereux, comme sur cette grosse occasion à la 53e.

Beauvue (5) : Très difficile à trouver entre les deux centraux stéphanois, il est redescendu pour glaner quelques ballons et permettre à son bloc équipe de remonter. Présent dans les duels mais insuffisant pour un avant-centre.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.