Ligue 1 - 6ème j. | Les notes de OGC Nice - AS Monaco (2-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match: Andy Delort (7): Entré en jeu très vite pour pallier la blessure de Kasper Dolberg, l'ancien montpelliérain a changé la dynamique du match. Il égalise dès le retour des vestiaires après une très belle détente aérienne, puis il est passeur décisif pour Hicham Boudaoui. Enfin, il provoque la faute de main de Badiashile dans sa surface.

 

Nice (4-4-2):

 

Benitez (6): Un arrêt déterminant devant Boadu dans les derniers instants pour permettre à son équipe de garder le score de parité. Pour le reste, il ne peut pas faire grand chose sur le but de Golovin puis sur le penalty de Ben Yedder.

Bard (5,5): Moins actif sur son côté qu'à l'accoutumée, mais une rencontre sérieuse dans l'engagement et dans la combativité. Il est sorti de sa boîte dans le dernier quart d'heure pour proposer des centres, bien que non dangereux pour la défense de Monaco.

Dante (5,5): Il se jette bizarrement sur la réalisation de Golovin, mais a été assez solide sur le reste de la partie. Il a bien géré le duel avec Ben Yedder dans l'ensemble, puis avec Volland lorsqu'il est entré.

Todibo (5): Il a réalisé des interventions propres en début de partie, avant de laisser Golovin marquer à bout portant. Il n'a pas eu plus de travail après la pause, Nice poussait pour revenir puis pour passer devant.

Lotomba (4,5): De retour de suspension, il n'a pas pesé comme il l'avait fait en ce début de saison. Il n'a pas apporté dans le camp adverse et s'est montré trop timide défensivement. Blessé, il a dû sortir. Remplacé par Youcef Atal (57'), qui a apporté plus d'envie et d'énergie malgré un déchet dans le dernier geste.

Boudaoui (6): Des efforts de l'ombre, et même si Nice a souffert il a été intéressant défensivement. En seconde période, il marque le deuxième but des siens, opportuniste au second poteau sur le service de Delort.

Lemina (6): Il était sans doute, en dépit de la difficulté éprouvée par l'OGC Nice à certains moments, le meilleur élément des locaux en première mi-temps. Il a gardé les ballons chauds malgré le pressing adverse et s'en est toujours sorti.

Rosario (5,5): En difficulté dans un premier temps, le milieu néerlandais a haussé son niveau après la pause, où il se procure une occasion de la tête sur corner. Il a évolué plus haut sur le terrain, et cela a permis aux siens d'être plus entreprenants. Remplacé par Khephren Thuram (89'). 

Stengs (4): Une frappe à l'entrée de la surface, et c'est à peu près tout. Il a été beaucoup moins en vue que le trio Boudaoui - Gouiri - Delort, et a en prime concédé le penalty pour une faute évitable sur Caio Henrique. Remplacé par Flavius Daniliuc (89'). 

Gouiri (6): Inexistant en première période, le co-meilleur buteur de Ligue 1 au début de la 6ème journée a réglé la mire après la pause. Passeur décisif avec son mauvais pied pour Delort, il est à l'origine du but de Boudaoui. Il aurait pu être le grand bonhomme de cette partie, malheureusement il a raté le penalty de la victoire dans les ultimes minutes.

Dolberg (non noté): Touché au genou en tout début de match, l'attaquant Danois s'est accroché mais a fini par sortir au quart d'heure de jeu. Remplacé par Andy Delort (15', 7, voir ci-dessus).  

 

Monaco (3-4-3):

 

Nübel (5,5): Une intervention notable sur corner devant Rosario. Battu à bout portant sur la tête de Delort et par le pied droit de Boudaoui, il plonge du mauvais côté sur le penalty de Gouiri. Heureusement pour lui, l'attaquant niçois n'a pas cadré son tir.

Badiashile (3,5): Il a vécu un après-midi compliqué. S'il n'a rien eu à faire en première période, il est coupable d'une erreur de marquage sur Delort qui égalise. Puis, face à la fougue de Gouiri et des autres joueurs offensifs niçois, il a éprouvé des difficultés à surnager. Enfin, il est victime d'une faute de main dans la surface qui aurait pu coûter un résultat à son équipe.

Maripan (5): Très à l'aise et défendant dans un fauteuil au début de la rencontre, il a été mis à contribution après la pause. Il n'est pas impliqué directement sur les buts, mais il s'est sacrément fait bouger dans les duels par Delort. Remplacé par Strahinja Pavlovic (82'). 

Disasi (5,5): Une prestation plutôt aboutie. Il effectue un excellent retour défensif devant Andy Delort à un but partout, et a été présent dans le jeu aérien pour écarter le danger, essentiellement en seconde période pour la défense monégasque. Remplacé par Krépin Diatta (73'), plus discret que Diop.

Caio Henrique (6): Bonne prestation pour le piston gauche de l'ASM, très peu mis en danger par Calvin Stengs et Lotomba. S'il a eu plus de travail après l'entrée de Youcef Atal, cela ne l'a pas empêché de se projeter et d'aller obtenir le penalty de l'égalisation à l'entame du dernier quart d'heure.

Tchouaméni (5): Plutôt intéressant dans le premier acte, l'ancien bordelais a, à l'instar de son compère au milieu Fofana, été plus en difficulté après la pause, pour ne pas dire inexistant, bien pris par la paire Rosario - Lemina.

Fofana (5): De l'activité au milieu balle au pied, puis il a un peu disparu des radars après la pause. Il a été pris par l'agressivité retrouvée des Aiglons en deuxième mi-temps.

Sidibé (4,5): Il n'a pas proposé offensivement lors du temps-fort de l'AS Monaco, et a montré des signes de fébrilité après le repos. Le but de Delort vient de son côté, puis Boudaoui peut conclure sans opposition au second poteau ensuite.

Golovin (5,5): Malgré une première période discrète, il a ouvert le score suite à un service idéal de Gelson Martins sur un plateau. Même si cela n'a pas permis à son équipe de gagner, il va peut-être aussi lancer sa saison suite à ce match. Remplacé par Sofiane Diop (73'), qui a eu plusieurs coups à jouer en fin de partie.

Gelson Martins (5,5): Passeur décisif pour Golovin juste avant la pause, il a été le joueur monégasque clé offensivement pour l'AS Monaco dans le premier acte. Avec la domination niçoise ensuite, il a été moins en vue après le repos. Remplacé par Kévin Volland (62'), qui a assez peu apporté après son entrée.

Ben Yedder (6): En manque de confiance en ce début de saison, l'attaquant international français s'est montré décisif dans cette rencontre. Avant-dernier passeur sur l'ouverture du score de Golovin, il permet à son équipe de repartir de l'Allianz Riviera avec un point en transformant le penalty du 2-2. Remplacé par Myron Boadu (82'), qui rate la balle de match, butant sur Benitez lors d'un face à face.