Ligue 1 – 6ème j. | Les notes de Angers – Toulouse (0-0)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Tait (6,5) : Le dynamiteur du SCO ce soir. C’est clairement de lui que pouvait venir l’éclair des locaux. Mais malheureusement il a manqué de réussite sur ses tentatives, trop peu précises et puissantes pour tromper Reynet. Il a mis à plusieurs reprises le feu dans la défense adverse en effaçant plusieurs défenseurs avec une bonne utilisation des appels de ses coéquipiers pour progresser.

 

 

SCO Angers

Butelle (5) : Le portier angevin a passé une soirée des plus tranquilles avec le zéro pointé pour les toulousains sur les frappes cadrées.

Manceau (6,5) : Très grosse prestation de sa part face à Gradel. Il a été impérial dans ses duels en face à face avec Gradel qui n’a jamais pu le déborder. Pas un match facile pour lui qui a brillé par sa prestation défensive face au meilleur joueur adverse.

Traoré (5,5) : 90 minutes similaires pour lui et Pavlovic dans le coeur de la défense. Pris une seule fois sur une passe de Garcia pour Gradel en fin de partie, il n’a jamais été inquiété par les rares centres du TFC ou les appels rarement dans le bon tempo de Leya Iseka.

Pavlovic (5,5) : Match solide de la part de Pavlovic qui a su prendre rapidement le dessus sur un Leya Iseka peu inspiré par ses appels. Il n’a jamais été pris sur les centres toulousains non plus.

Bamba (6) : Tout comme Manceau de l’autre côté, son travail devant Dossevi a été important. Moins en vue que Gradel, Dossevi a connu les mêmes difficultés sur les débordements qu’il a tenté : impossible de prendre le dessus sur son vis-à-vis. Il s’est également essayé sur des montées en première période.

Santamaria (4,5) : Il a touché moins de ballons que ses compères du milieu mais surtout on a senti que Capelle et N’Doye prenait le jeu à leur compte contrairement à Santamaria. S’il a tenu sa position dans le bloc angevin, il n’a pas pour autant récupéré les ballons dans les pieds adverses.

Capelle (6) : Très important dans l’entre-jeu, il n’a jamais cessé de faire un pressing haut afin de repousser les milieux toulousains. C’est également lui qui a poussé le bloc à se positionner plus haut sur la pelouse. Remplacé par Mangani (77′).

N’Doye (6) : Tout comme Capelle, il a effectué un travail impressionnant dans le coeur du jeu. Disponible sur les ballons aériens dans la surface, il a aussi régné sur les phases défensives en dégageant son équipe. Véritable métronome lorsqu’il s’agit de jouer dans les airs, il a aussi montré que le jeu au sol pouvait aussi par lui.

Reine-Adelaïde (5,5) : Très actif en début de match et plus généralement en première période, il s’est tout doucement éclipsé. Alors qu’il avait un impact offensif et défensif en première période avec ses multiples courses, il s’est consacré à des tâches uniquement défensive au retour des vestiaires. Remplacé par Manzala (84′).

Tait (6,5) : Voir ci-dessus.

Bahoken (5,5) : On ne peut pas dire que c’est un mauvais match pour l’attaquant d’Angers car il a pesé sur les axiaux toulousains que ce soit par ses appels, son jeu dos au but ou son placement sur le centre. En revanche, il a été très bien maîtrisé par Todibo et Julien qui n’ont jamais été en danger face à lui. Remplacé par Kanga (84′).

 

 

Toulouse FC

Reynet (6) : Les deux arrêts qu’il a eu à effectuer n’était pas difficile mais il a su les faire pour conserver le point du match nul et enchaîner un cinquième match sans défaite. Désireux de jouer vite et de construire le jeu, il a souvent été sollicité pour sa qualité de jeu au pied.

Amian (4) : Capable de défendre debout et de récupérer des ballons dans les pieds adverses, il a aussi montré des choses bien moins bonnes comme ce tacle dangereux qui ne lui vaut aucun carton. Averti que plus tard, il a commis plusieurs fautes en fin de match et n’a pas été à l’aise face à son adversaire direct.

Todibo (5) : Pourtant solide défensivement, il affiche un manque de confiance assez inquiétant sur les relances. Son entraîneur lui demande de jouer dans les pieds mais face à un pressing haut comme celui d’Angers ce soir, il ne semble pas toujours confiant.

Jullien (6) : Très solide devant Bahoken, il a écarté le danger sur chacun des centres angevins. Imprenable dans les airs, il a été le patron de la défense des violets ce soir. Il a également tenté plusieurs longues relances sans passer par le milieu qui n’ont pas trouvé preneur mais surtout qui n’ont pas plus à son entraîneur.

Moubandje (4,5) : Pas dans son meilleur jour, le Suisse a connu des difficultés en début de match laissant le champ libre à l’ailier du SCO qui ne s’est pas privé pour délivrer des centres. Il ne s’est pas non plus projeté vers l’avant comme il est capable de le faire mais s’est bien rattrapé dans son rôle de défenseur après la pause.

Sangaré (6,5) : Positionné en sentinelle, il a encore une fois été très précieux. S’il n’ose pas encore assez se projeter vers l’avant, il a brillé par son travail défensif sur le porteur de balle, sa capacité à récupérer des ballons mais aussi par sa disponibilité à la relance du jeu.

Bostock (6) : Solide au duel, il a été moins en vue que son compère Sangaré. Il a tout de même abattu un travail conséquent dans le milieu de terrain avec une pression constante mise sur les milieux adverses. Il n’a pas toujours trouvé ses coéquipiers sur ses passes dans la profondeur.

Durmaz (5) : Préféré à Garcia, le Suédois a eu du mal à justifier la confiance offerte par son entraîneur. En difficulté en première période, le TFC n’a pas su repartir de l’avant par ses joueurs offensifs à commencer par Durmaz qui n’a pas été servi. Il a commencé à venir chercher les ballons plus bas en début de seconde période avant de disparaître à nouveau. Remplacé par Garcia (63′).

Dossevi (4,5) : Pas en réussite dans le couloir, il a été plus adroit lorsqu’il s’est positionné plus dans le coeur du jeu. Son travail défensif est également à noter même si ce n’est pas dans ce rôle qu’il est attendu. Remplacé par Mubele (83′).

Gradel (4) : Incapable de trouver une solution face au repli angevin, il s’est retrouvé face à deux défenseurs sur chacun de ses débordements. Fonçant trop souvent tête baissée et perdant trop de ballons, le capitaine du TFC a bien tenté de dézoner mais n’a pas connu plus de réussite. Il rate d’ailleurs la balle de match sur une passe de Garcia en fin de match.

Leya Iseka (4) : A l’image du quatuor offensif toulousain, l’attaquant a été totalement transparent dans cette partie. Trouvé à une seule reprise sur un centre, il n’a jamais été dans le tempo des ballons donnés mais n’a pas non plus été aidé par les passes de ses coéquipiers. Sale soirée pour lui qui n’a touché que deux ballons dans la surface.

 

Benoît Castela

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.